Grève

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher


La plus ancienne grève que nous ayons connue jusque là est probablement celle de Thèbes, en Égypte : des serviteurs, pas si serviables que ça, en 2100 av. J.-C., refusent de poursuivre leur « service » pour obtenir du gouverneur Psarou deux galettes à la frangipane supplémentaires par jour. On sait que, plus tard, sous Ramsès III (au XII ème s. av. J.-C. pour les gros nuls en histoire), les feignasses chargés de construire les tombeaux des pharaons cessèrent à plusieurs reprises le travail pour faire chier le monde. Ils furent récompensés par une centaine de coups de fouets.

[modifier] Quelques grèves particulièrement marquantes (du XIXème au XXème s.)

  • 1819 : Massacre de Peter Pan. Heureusement pour lui, il récita sa formule magique « I believe I can fly » dopé à la poudre de Perlinpinpin, ce qui lui permit de s'enfuir avec la fée Clochette pour euh, enfin vous voyez quoi. Attention cette poudre, appelée « neige » ou « schnouf » par les connaisseurs, n'est pas à laisser entres les mains de n'importe qui !!
  • 1831 : Grève des cacahuètes à Lyon. Les apéros seront tristes en France entre 1830 et 1848, ce qui causera la dépression chronique de plusieurs pochards.
  • 1844 : En Grande-Bretagne, les mineurs de moins de 18 ans du Northumberland et de Durham font la grève pendant quatre mois pour faire chier leur monde et faire connaître leur patelin de culs terreux.
  • 1886 : À Decazeville, les mineurs (encore eux !) passent l'ingénieur par la fenêtre et le lynchent (comme un air de déjà-vu). En plus de ça, ils se permettent de faire la grève pendant trois mois!! Mais moi si je viens pas en cours pendant trois mois, c'est moi qui me fais lyncher! Et en plus on me paye pas, et vous appelez ça une démocratie ...
  • 1886 (bonne cuvée on dirait) : À Chicago, aux Etats-Unis (bah oui on va pas parler que des Grenouilles et des Rosbifs), les grévistes des établissements McCormick (ancien McDonald) et des jaunes se bagarrent, à la suite de quoi, ils sont allés manifester le 1er mai (pour changer). Ces sauvages tuèrent des Poulets (c'est gastronomique dis donc!) Quatre organisateurs sont condamnés à mort et pendus (enfin justice rendue!) C'est pour ça que maintenant on va cueillir du muguet le 1er mai en souvenir des « travailleurs ».
  • 1890 : Dans un bled paumé nommé Revin, le patron d'une usine de métallurgie et de surcroit maire de ce bled est en grève. Pendant trois mois, une bande de clampins occupent la ville pour faire chier le monde.
  • 1891 : les emmerdes commencent : à Carmaux (autre patelin), un ouvrier mineur se fait élire député-maire. Okaaaaaaaaaaaaay, NO COMMENT, si le premier torcheur de cul de poules peut être député, alors moi je peux finir présidente de la République! De toute façon ce boloss se fera licencier (niark niark niark) mais rien que pour faire chier leur monde, les employés vont tous faire grève trois mois. En plus ça se termine en compromis, je vous dis pas la merde! Deux ans après ils ont foutu Jaurès comme député de Carmaux ... vlà le travail!! Où va la France!
  • 1901 : les 9000 mineurs qui squattaient en bas des blocs à Monceaux-les-Mines font grève pendant 105 jours (et pas un de plus) pour des raisons encore inconnues à ce jour.
  • 1902 : première grève générale des mineurs pour la journée de huit heures. Au passage mon père fait des journées de douze heures !! Quand je pense qu'il y a des branleurs qui font ça dans la semaine ... je n'ai qu'un mot à l'esprit: DÉ-PLO-RA-BLE.
  • 1906 : des grèves un peu partout en France. Vous remarquerez combien nous sommes restés attachés à nos traditions! La plus importante est peut être celle des mineurs (nan mais ils font vraiment chier ceux-la!) après la catastrophe de Courrières, qui n'a fait que 1200 morts le 10 mars 1906.
  • 1908 : grève aux sablières de la Seine à Draveil. Le temps arrêta de s'écouler. Du coup, des manifestations sont "organisées" à Villeneuve-Saint-Georges. Les beaufs charge, des barricades sont élevées. Seulement quatre morts et pas assez de blessés.
  • 1910 : les tires aux flancs de la SNCF du Nord font une grève totale et obtiennent satisfaction au bout de 10 jours. On leur donne un doigt, ils vous prennent le bras.
  • 1917-1920 : à la suite de la révolution du pays de la Vodka en folie, ça a été le gros bordel en Europe, tout le monde a voulu faire grève. Hé Ho! C'est pas parce qu'il y a un gars assez débile pour faire de la merde qu'il faut le suivre!!
  • 1919 : au pays des Rosbifs-mal-cuits, un conflit de tire au flanc de leur SNCF local s'embrouille avec tout le monde. Du coup la marine est obligé d'intervenir, je vous dis pas le bordel qui s'en suit! En France, c'est limite la guerre civil. Une catégorie de branleurs très variées: des péchnos en Brie, des dockers (me demandez pas ce que c'est) à Marseille, les tisseurs (Spider man en faisait partie), les ouvriers du bâtiment Nord (pour une fois qu'au Sud ils "travaillent"!), et bien sûr, n'oublions pas nos amis les tires aux flancs de première classe: les gentils petit mignon de la SNCF.
  • 1920 : dans plusieurs pays, tentatives de grève générale. Heureusement, ils l'auront dans le cul. En France, on y a eu le droit au 1 er mai, mais de toute façon ils ont perdu =) . Chez les Ritals par contre, à Turin, ils vont faire des grèves avec occupation dans la métallurgie, juste pour faire chier le monde. Ils vont commencer à foutre des délégués pour représenter les beaufs. Des cons qui mènent les cons, à l'exeption que ces cons là sont moins débiles puisqu'ils savent diriger un "groupe".
  • 1936 : le parti des beauf (le Front Populaire pour les gros débiles qui n'arrivent pas à suivre), remporte les élections. Du coup ils vont faire des grèves de malades et occuper les locaux comme ils savent si bien le faire. Ils appellent ça "la grève sur le tas" plus communément appelée "la grève des gros tas". Ils vont faire une sorte de partouze une "tripartite", avec le gouvernement, le syndicat et le patronat. Ils feront chier leur monde jusqu'au 11 juin. Comme l'a dit si bien un monsieur nommé Maurice Thorez: "Il faut savoir terminer une grève."
  • 1941 : en mai-juin, les mineurs du Pas-de-Calais font chier le monde à leur tour, enfin c'était pour jarter les boches, donc on leur en veut pas. Les schleus ont arrêté et fait butter des français. AUX ARMES CITOYENS!
  • 1947-48 : c'est quand les boches se sont (enfin) cassés. On nous fait une grève chez Renault fin avril et mai 1947. Le 4 juin les grèves s'ensuivent pour finir en 1948. Dans les mines, la troupe va foutre un coup de pied au derch' aux branleurs oisifs du Nord et d'Alès. Ils finiront par faire de même à Dunkerque en 1948.
  • 1950 : des grèves, toujours des grèves pour faire chier le monde, bien sûr!
  • 1954-1962 : à cause des algérinos, on a des grèves. Ils veulent leur indépendance alors ils nous cassent les couilles, résultat, on leur a donné, ils sont même pas foutu de vivre correctement. En plus de ça, les gaucho-syndicalistes font des grèves là-bas.

Conclusion: on a perdu une colonie pour rien et maintenant soit ils viennent en France nous faire chier, soit ils nous réclament des thunes et le summum: les deux. What else?

  • 1963 : maintenant c'est au tour des mineurs de Lorraine de faire parler d'eux. Et vas-y que je me la raconte, "Moi je " "moi je" moi je" De Gaulle est pas content, alors il dit à tous les mineurs de venir pour une fessée collective, mais ils refusent de baisser leur froc (sûrement par pudeur). Alors tout les mineurs font grève. De Gaulle, encore moins content qu'au départ, arrive à discuter avec ces décérébrés. Happy end.
  • 1968 : la meilleure des cuvées si l'on peut dire. Les cireurs de bancs (étudiants), à partir du 13 mai 1968, font des grèves sans savoir pourquoi. Des légendes sub-urbaines disent que c'était pour faire "chier grave les darons LMAO" d'autres parce qu' "ils se faisaient chier comme des rats morts d'overdose". En quelques jours, presque dix millions de teenagers attardés paralysent complètement le pays. Ils vont blablater et conclure un accord bidon appelé accord de Grenelle.

Depuis mai 68 on s'en fout, en même temps, on s'en contrecarre le mou. Je m'en fous, lui à côté, il s'en fout, toi qui me lis, tu t'en fous, même que tu t'en branles (je veux pas savoir! STOP j'ai dis je ne veux pas savoir)

[modifier] Les principaux grévistes

  • SNCF
  • La fonction publique

[modifier] Eux, ils ont pas le droit à la grève et c'est bien fait

  • Les flics
  • Les CRS (plus communément appelés Car Remplis de Singes)
  • Les gens qui "travaillent" en prison
  • Les magistrats (genre avocats comme à la télé)
  • Sans oublier les plus importants (LMAO): les contrôleurs de la navigation aérienne.

[modifier] Droit de grève dans les autres pays

Dans les pays de l'Europe de l'Est (chez les putes gens où il fait froid), et dans certains régimes autoritaires (I'm lovin' it) la grève est INTERDITE!!! En gros, nous on est des gros blaireaux et on paye pour que des boloss aillent faire les guignols avec des banderoles dans les rues.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia