Goldevaine de Navarre

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Goldevaine de Navarre, comme son nom l'indique est née en Navarre vers 1100 et des bananes.

[modifier] Enfance

Son père était un Bayrou et sa mère une Mortencouche. On ne sait rien de son enfance sinon qu'elle était laide, mais laide (vous à côté, c'est rien !)

Abandonnée par son père, elle ne fut abusée par personne, car sa laideur était trop repoussante, et quand elle tentait de mendier, les chalands s'enfuyaient à toutes jambes. Elle vivait donc de chapardages divers et variés que toléraient la maréchaussée. Et en plus elle était sale !

[modifier] Adolescence

Arrivé à l'âge où les seins et les poils se mettent à pousser, un étrange désir la faisait s'approcher des garçons, qui eux se défilaient à qui-mieux-mieux, car elle avait certes quelques formes, mais était toujours aussi laide.

[modifier] Le Voile

Goldevaine.jpg

Goldevaine au convent des Carolines, Pierre-Antoine Zoromok, collection privée

Fatiguée de prendre râteau sur râteau, elle envisagea la religion et prit le voile au couvent des Carolines. La mère supérieure qui était quasiment aveugle (à l'époque il n'existait pas encore de mal-voyants) s'amouracha des formes de Goldevaine, la pelota avec assiduité, la mit dans sa couche où elle devint sa favorite, nonobstant les ricanements des autres nonnes. Un jour le couvent brûla, tout fût détruit et nombres de nonnes périrent dans l'incendie y compris la mère supérieure. L'enquête de la prévôté conclut fort rapidement à un sinistre provoqué par un incident de cuisine consécutif à un flambage de crêpes suzette.

[modifier] Version contestée

Dans l'ouvrage "Goldevaine incendiaire malgré elle" de Christophe Laforêt et Christophe Degaronne - Grasset 2006, les auteurs défendent une autre thèse. Celle de l'incendie par fart lighting. Il est d'ailleurs probable que l'expression "avoir le feu au cul" date de cet événement.

[modifier] La route de Rome

Rescapée miraculeusement, Goldevaine de Navarre prend alors la route de Rome, espérant y trouver sur place quelqu'un ou quelque chose qui puisse la guérir de sa laideur en provoquant un miracle.

[modifier] Secrétaire au Vatican

Goldevaine de Navarre obtient une audience auprès du pape Calixte II en 1123. Elle demande au Saint-Père de prier pour guérir sa laideur

- "Point n'est besoin, ma fille de prier, prend plutôt de l'Eau Précieuse Dépensier". Répond le pape.

Effectivement ça marche , mais le traitement est long (il y avait du boulot !)

- "Je ferais n'importe quoi pour vous remercier, mon Père ! Dit-elle ! - "Soit, tu seras ma secrétaire, car j'ai une mission à te confier

[modifier] Etat des lieux

Petite parenthèse dans cette très sainte biographie :

Il vous faut savoir, cher lecteur, que les caisses vaticanes sont vides après le financement de la 2ème croisade et de la campagne publicitaire qui l’a précédé. Comment renflouer les caisses ? Le pape Calixte II chercha des idées, n'en trouva point et se tourna vers le cabinet conseil Anderson et Anderson qui lui apporte la solution :

  • - Pourquoi ne pas vendre des calendriers en faisant du porte à porte ? Proposa le premier des Anderson.
  • - Pourquoi les gens achèteraient-ils des calendriers ? Objecta le Saint Père.
  • - Ils les achèteront si nous illustrons nos calendriers avec des seins.
  • - Avec des saints ! en voilà une bonne idée ! S’exclame alors sa divinité papale qui n’entendait plus très bien. On va en mettre un par jour !

Seulement voilà il fallait les dégotter, les saints...

[modifier] Mission

Organiser tout ça ! C'est donc la mission qui fut dévolue à Goldevaine de Navarre. Elle est bonne travailleuse et sa laideur commence à s'estomper. Elle réussit sa mission.

[modifier] Canonisation

Le pape remercie la jeune fille pour son travail en lui offrant une place au calendrier. Elle devient donc sainte de son vivant ! Sainte Goldevaine. Elle est très surprise et se dit que du coup il faudrait qu’elle soigne un peu son image de marque, alors, elle se maquille, se teint en blonde et se fait faire une permanente, s’achète des hauts décolletés, et des bas auto-fixants ainsi qu’un soutif pigeonnant et quelques savonnettes !

Du coup tout le sacré collège la remarque et lui propose des trucs peu catholiques car à leurs yeux, elle devient belle, un vrai canon...

D’où l’expression: se faire canoniser.

[modifier] Maîtresse papale

Le pape qui n'est pas de bois finît par lui faire une cour assidue, Sainte Goldevaine proteste pour la forme et succombe à la tentation quand le pape lui soutient que quand on connaît ses saints, on les honore. Elle devient donc la maîtresse du pape, ce qui n'est pas du goût de certains membres de la curie romaine qui voit cette liaison d'un oeil critique, d'autres par contre diront de Goldevaine que "La belle de Calixte à des yeux de velours.

[modifier] Fin

Calixte II meut en 1124, et nul ne sait ce qu'il advint de Goldevaine

Des femmes... intrigantes
Paris Hilton PopArt.jpg
·Amanda LearAmélie NothombBernadette ScoubidouBernadette SoubirousBritney SpearsCarla BruniCassandreCarrie FisherCatherine SéguraneClémentine DelaitDalidaDame MaroziaElizabeth TeissierÈveGeneviève de FontenayGoldevaine de NavarreIngrid BetancourtJeanne d'ArcLa belle HélèneLady DianaLara CroftLa Vierge MarieLaure ManaudouLady GodivaLorieMarie-AntoinetteMarie-MadeleineMary ChristmasMère TeresaMonica LewinskyOlimpia MaidalchiniPamela AndersonPapesse JeanneParis HiltonScarlett JohanssonSégolène RoyalSainte GwennValérie DamidotSainte WilgeforteSœur EmmanuelleTa mèreZahia Dehar


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia