Genevois

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Mot-valise qui englobe Vaudois, Valaisans, Bernois, Italiens, Espagnols, Portugais, Français et beaucoup d'autres nationalités vivant près du quartier des Banques, à Genève.

[modifier] Histoire

Le dernier natif Genevois fut Jean-Jacques Rousseau, qui dut s'exiler lorsque l'on installa un restaurant sur son île.

[modifier] Fêtes

Le Genevois s'auto-célèbre durant "les fêtes de Genève". Il s'étonne parfois que l'on célèbre sa ville pendant une journée seulement, le permier août, dans d'autres cantons.

[modifier] Caractéristiques

Le Genevois a la machoire inférieure surdéveloppée, ce qui lui vaut le surnom de "gueule élastique", "grande gueule" ou "Gobe-mouches". Selon les paléontologues, il semblerait que cette mutation soit due au fait que le Genevois utilise sa voix à la place du klaxon et que la présence d'un club de foot maladroit favorise cette évolution. En effet, presque chaque habitant de Genève a prononcé plus d'une fois la phrase " MAIS TEDJEUU TEDJEUUU, LA CATOLLE A TROIS METRE DU BUT !"

Le lieu de naissance par défaut du Genevois est la Clinique des Grangettes.

Le Genevois a tendance à puer du dos, étant donné qu'il pète plus haut que son cul.

Parce qu'il est Français, le Genevois moyen aime râler même s'il n'a aucune raison...

Certains mots ont tendance à disparaître du dialecte Genevois. Par exemple "bonjour" ou encore "merci". On peut se poser la question: pourquoi dire "de rien" dans une ville sans "merci"...

Son moyen de transport préféré est généralement une grosse voiture, genre BMW (pour les pauvres) , Mercedes (pour classe moyenne), Ferrari ou Lamborghini (pour ceux qui sont en haut de l'échelle sociale. C'est plus pratique pour ch%*r sur les autres). La Porsche Cayenne est souvent réservée à sa compagne.

Le Genevois est la plupart du temps propriétaire d'un chalet soit à Montana, soit à Verbier, soit à Mègeve (à prononcer "meuuugève"!).

Les seules études qu'offre l'université de Genève sont: le droit, la médecine, et l'économie

[modifier] Les jeunes en soirée

À Genève le but premier de tout jeune est de se montrer. Tout commence vers l'âge de 14-15 ans où les premiers défis sont lancés: rentrer au Java Club (concentration de fils à papa dépensant l'argent de leur parents, voulant à tout prix boire des magnums à leur table avec des petites groupies en talons aiguilles et mini jupe pour impressionner les autres). Ce club est réservé aux habitants de la rive gauche plus aisés, fréquentant les collège privé et plus suisse que les habitants de la rive droite.

Pour les autres il y a le Bypass, plus connu sous le nom de Bytass (sous club plus connu pour ses ladys night: oui ! chaque vendredi l'entrée est gratuite pour les filles et le champagne (vinaigre de vin) gratuit afin de les rendre saouls et attirer les "hommes", chiens en rute. Là bas aussi les mini jupe, faux cils et compagnies battent leur plein. On se déhenche sur les podiums en essayant de faire des danses "swaggy" sans se péter la gueule pour cause d'état d'ébriété. Les videurs y sont également connu pour leur chaleureux accueille et gentillesse...

Après quelque temps de fréquentation de ces lieux cultes de Genève où la musique kikoo en force fait vibrer le dancefloor, ces jeunes passent au stade suppérieur et se lasse de fréquenter ces endroit car ca devient vieux jeux.. Ils changent alors complètement d'optique pour se tourner vers des lieux beaucoup plus underground, hipster où l'on a plus besoin de se saper comme cendrillon pour sortir.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia