Gaulois

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
ASTOI01.jpg

Le secret de fabrication de la potion magique a disparu avec la romanisation. On sait juste que cette potion enrichie en Oméga 3, vitamine E, vitamine B4 et vitamine 69 « donnait des ailes ».

« Les go go, les go go, LES GAULOIS. »
~ Baba

Nos ancêtres les Gaulois étaient de farouches guerriers qui buvaient de l'hydromel à la taverne (notre actuelle pharmacie). Ils se laissaient pousser la moustache jusqu'aux lèvres pour filtrer tous les granulés d'encombrant, très utile pour boire leur hydromel sans en avaler les grumeaux et autres chiasses restées au fond de leur chope. Avant de casser la gueule aux Romains, ils buvaient de la potion magique.

[modifier] Nom

Leurs noms, d'après les abondantes données des spécialistes Gogossiny et Uderzoo, se finissent tous en général par "ix" et on les soupçonne donc d'avoir inventé le film X. Ceci attira certainement Jules César qui lui aussi voulait avoir la Gaule.

Les derniers des gaulois authentiques tiennent à présent un comptoir, comme par exemple Monoprix, Dollaramix ou bien dans le domaine de l'informatix avec UNIX. Le plus malin s'est lancé dans la production de préservatifs solides et robustes à l'image de ses ancêtres, le fameux Manix, selon le linguiste Dauzatrix.

Et sont bien sûr les gardiens farouches de la matrix dans le film du même nom.

[modifier] Population

Gaulois0706.jpg

Un gaulois avec une passoire sur le crane.

Parmi les peuples gaulois, en fait appelés Celtes, on dénombre :

  • Les Belges, situés au nord-est de la Gaule dont César dira en personne qu'ils sont les plus braves de tous les peuples de la Gaule. Ce sont eux qui ont inventé les pommes frites et les "gauff' au chuc'", sorte de gâteau au goût de miel.
  • Les gaulois chevelus, occupant le reste de la Gaule, fiers cavaliers aux longues barbes et moustaches flottant dans le vent (ce qui provoqua leur chute car ils s'emmêlèrent les poils en pleine charge de cavalerie et en furent désorientés). Ils passaient leur temps à fumer du gui et à manger des glands dont ils attribuaient le don de rendre sa virilité à un homme souffrant d'impuissance.
  • Les gaulois de Mayonnaise et les Cisalpins, habitant les territoires du sud, sous domination romaine. Ils portaient la toge romaine mais continuaient à se laisser pousser la barbe.

Avant les romains, ils ne parlaient pas encore lapin, mais construisaient déjà des grandes maisons en bois le long de la mer pour accueillir les visiteurs qu'ils appelaient touristix.

[modifier] Un peu de vocabulaire polysémique

  • Gaulois : 1. types qui n'ont rien foutu pendant l'invasion romaine de César. 2. Autres types patibulaires, initialement asservis au Ier siècle, qui n'ont fait que de se révolter en bagaudes du IIIe au Ve siècle. 3. Masse de gens, on dit aussi Gallo-romains dès le Ier siècle, ayant perdu leur langue et greffé sur leur moignon un bas-lapin, qui ont fini par devenir, mais très très lentement, des paysans sous la longue longue domination des Francs Mérovingiens.4. Les vrais Gaulois, ceux-là authentiques Celtes, qui ont fini un peu partout commme de simples éleveurs de gros bétail ou des marchands-tonnelier de choucroute, avant de disparaître culturellement et de laisser la place au monde germanique et roman au IXe siècle. Mais tout le monde s'en fout.
  • Belges : 1. Types qui ont financé les premiers pas de César en Gaule. ennemis des Gaulois et des Suèves. 2. Burnes complets qui se sont fait envahir, parfois même après avoir passé un accord avec leurs envahiseurs, par les Romains et leurs mercenaires gaulois ou suèves, pour finir par laisser une trace de vaincus, une province romaine, la Belgica ou Belgique (en général les mêmes que les précédents).3. Révolutionnaires dérangés ( c'est plus les mêmes) de l'année 1830 qui ont repris le nom et l'identité qu'ils croyaient valorisantes, d'où la Belgique moderne, les Belges, les histoires belges ... parce qu'après coup, ils se reconnaissent comme de sacrés burnes quand même.
  • César : un vrai chef qui a découpé la Gaule en tranches, avant de la refiler à son adoptif Octave Auguste.
  • Germains : 1. (à l'état isolé dans un groupe qui veut du pèse) mercenaires ou soldats pillards venant du Rhin ou d'au-delà 2. (en famille ou tribu) bandes qui arrivent bien souvent paisiblement après que les Gallo-Romains se soient étripés

[modifier] Bibliographie

  • Gogossiny et Uderzoo, Album de l'histoire résistante dse Gaules, BD édition, trente volumes (1964-2010).
  • Dauzatrix, Anthroponymie en ix, Cours de la Sorbonne, Parisii, 1942.
  • Alphonse Cavanna, Histoire de la gaule tendue, X sans pipi-caca éditions, 1979.


Guillotine2.png  Portayl de l'Histoyre


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia