Garde forestier

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le garde forestier, comme son nom l'indique, est en principe quarantenaire, bourru, et originaire du Pas-de-Calais. Il a comme habitude de prendre exemple sur le lierre qui parasite les arbres, et fort d'une mise en abîme dont il n'a pas vraiment idée, il est souvent pris à squatter les maisons abandonnées à la lisière des forêts.

800px-Garde forestier-2740.jpg

Cette statue représente un garde forestier célèbre pour être parvenu à squatter à plusieurs reprises un décor de forêt à moitié modélisé en 3D. Sa corpulence dissuadait tout refus de la part de la production.

[modifier] Au-delà des préjugés

Hormis cette tendance malsaine qu'on retrouve chez la plupart, ce type d'homme a peu de chance (16% selon un sondage SOFRES) de sortir indemne de la trentaine, dans le sens où il y aura perdu sa femme, ses jeunes années et sa joie de vivre. En effet, ce n'est pas un préjugé de penser que le garde forestier du bois d'à côté (vous en connaissez un, j'en suis sûr. Réfléchissez. Vous en connaissez un!...) a caché dans son taudis aménagé quelques bouteilles de rhum ambré martiniquais, et qu'il s'en fout plein la pogne au petit matin.

[modifier] L'essentiel

[modifier] Nuances à savoir

Attention, le garde forestier n'est pas à confondre avec le schlague: la différence réside dans le fait que celui-ci ne vit qu'aux abords des forêts et qu'il ne nourrit exclusivement de racines et de champignons trouvés çà et là.

[modifier] La nietzschéenne

Sa moustache touffue, dit nietzschéenne, lui permet de repérer quels sont les champignons vénéneux. Cependant, il n'a guère besoin de cette fonction sensorielle, puisqu'il bouffe tout ce qu'il trouve d'à peu près vert ou de terreux, et que ça n'a jamais empêché de dormir un seul de ses congénères.

[modifier] Un cri dans la nuit

Qui n'a jamais entendu gémir le garde forestier, quand survient le crépuscule et s'enfuient les badauds? Ce cri plein de tendresse et de passé, qui témoigne de la sensibilité d'un homme avide du nectar des gens tristes? Personne?

[modifier] Les fameuses périodes

A plusieurs reprises dans sa vie, lors de ses 'périodes', le garde forestier se plaît à venir inspecter les lieux de ce qu'il désigne comme étant 'son territoire', comme s'il souhaitait faire comprendre au monde que son rôle était de préserver sa parcelle de forêt officieusement auto-proclamée. Cette pratique étrange n'est pas sans provoquer une pitié contenue chez les personnes qui viennent à croiser son chemin. Si vous en rencontrez un, ne soyez pas distant avec lui: essayez plutôt de lui témoigner de l'affection, en le soutenant dans sa démarche par exemple. Gardez en tête que vous ferez une bonne action, car de toutes façons ces périodes se terminent toujours par une résignation dans la continuité des choses. Ne lui faîtes pas voir la vérité en face, il la connaîtra bien assez tôt. Merci.

[modifier] L'amour de la nature

Pour tout vous dire, il arrive à ce genre d'individus de quitter leur tanière pour partir en chasse. Quand le néant est trop présent, certains n'hésitent pas à s'en prendre... aux marcassins. C'est pourquoi il n'est pas tellement rare... quoique parfois... mais en fait souvent... (pas de sondage SOFRES sous la main...)... mais enfin bref; il n'est pas tellement rare de voir surgir d'un fourré, entre midi et quatorze heures, toute une tripotée d'adorables petits sangliers à l'arrière train dilaté. Tableau pittoresque que nous impose une nature subissant la frustration d'hommes sans foi ni loi. Et en manque grave. Mais il faut voir en dehors de toute évidence: ce genre d'actes assez courant, mais en étant tout à la fois pas tellement rare... Enfin bref! Ce genre d'actes n'est en vérité que la preuve tangible de la sensibilité à fleur de peau des gardes forestiers, qui ne voient dans leur zoophilie que leur amour de la nature concrétisé dans un rituel sensuel cherchant la reconnexion avec Dame-Nature. C'est leur façon de 'garder' intact le contact avec elle. Finalement, c'est comme faire l'amour avec Gaïa, c'est juste un peu plus freak.

[modifier] Les cas pathologiques

Il arrive à d'autres, qui, ayant passé un certain cap dans leur introspection et après avoir vidé jusqu'aux bouteilles de gros rouge, de s'intéresser à la progéniture de l'espèce dominante sur Terre lorsque celle-ci vient à traverser les bois en se chamaillant gaiement. Mais n'ayant pas de sondage SOFRES approprié sous la main, nous nous contenterons de dire que ce ne sont là que des rumeurs de brises forestières. Entre autres rumeurs, soit dit en passant, le 'garde champêtre qui pue qui pète' reste purement du domaine de la fiction.

On peut aussi découvrir une autre forme de pathologie, en effet, certaines personnes (gardes forestiers ou non) développent une forme d'obsession pour une pâtisserie largement répandue : la forêt noire. Elles sont donc perturbées mentalement à la manière de Gollum et son anneau.

Une autre forme de folie, la paranoïa d'un mari possessif et très jaloux. Cet homme est donc en soi un garde forestier.

[modifier] Et quand à vous?

Maintenant que vous avez mieux compris ce qu'est un garde forestier, je vous propose d'aller vous réconcilier avec ce bon vieux bougre à qui vous aviez lancé un bras d'honneur, une fois, après quoi vous aviez fui sous sa beuglante, lâche que vous êtes. Ne faîtes pas l'innocent. Allez... Si vous alliez noyer votre culpabilité dans une de ses bouteilles, hein?
Gaïa veille sur vous.

Alors, bande de moules?
 
15
 
11
 
5
 
15
 
26
 
11
 

Ce sondage a été créé le février 14, 2010 21:41 et 83 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi

Partage sur...
wikia