Gagner au poker sur Internet

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Plintro.jpg

Deux exemples de personnes ayant pu réussir une carrière dans la chanson grâce à l'argent gagné au casino.

Le mois de juillet 1998 restera à jamais comme une date clé dans l’histoire du sport français. Tout le monde s’en souvient, c’est en effet à cette époque que Patrick Bruel affirme être devenu champion du monde de poker. Grâce à ses gains faramineux (près de 22 millions de Francs CFA), il a pu ensuite investir pour se lancer dans une carrière de chanteur et d’acteur et rapidement devenir la coqueluche de groupies hystériques. Mais malgré ce virage à 360° dans sa carrière, Patrick n’a pas oublié que c’est le poker qui l’a rendu célèbre. Aussi n’hésite-t-il pas à prodiguer ses conseils sur une célèbre chaine de télévision cryptée à tous ceux qui, comme lui, aspirent à la gloire et la fortune grâce aux cartes.

Mais ces master class brueliennes sont généralement d’un niveau technique très au-dessus des possibilités intellectuelles moyennes du joueur moyen disposant d’un budget moyen et d’un ordinateur moyen (mais doté toutefois d’une connexion Internet haut débit). C’est pourquoi nous avons décidé de rédiger ce guide complet regroupant toutes les astuces pour gagner au poker sur Internet. Quand vous l’aurez lu et que vous serez parvenu à en maîtriser toutes les arcanes, vous deviendrez rapidement millionnaire, garanti satisfait ou remboursé.

Shuffle up and deal !

Être LE joueur qu’on craint

On pourrait croire que le fait de jouer au poker en ligne, c'est-à-dire sans être physiquement face à ses adversaires, limite la possibilité d’utiliser des armes psychologiques telles qu’une batte de base-ball ou un AK-47 par exemple. Que nenni. Il existe de nombreuses façons de disposer d’un avantage mental dès le départ, même virtuellement.

Un pseudo qui impressionne

Un des gros avantages du poker en ligne par rapport à une carte d’identité ou un passeport, c’est qu’on peut rester y totalement anonyme. Et oui vous n’êtes pas obligé d’apparaître avec votre véritable nom. Au moment de votre inscription, vous pouvez choisir ce qu’on appelle dans notre jargon technique un "pseudo" ou si vous êtes friand d’exotisme un "nickname". Dès lors il faut opter pour un identifiant qui frappe les consciences et qui en impose de façon à effrayer vos adversaires. Cela vous confèrera un avantage immense au moment d’un coup critique.

PLpub1.jpg

Ainsi personne n’osera prendre de risques face à un joueur qui s’appellerait par exemple "Je_gagne_à_tous_les_coups", et comment les en blâmer. Vous pouvez décliner le concept en vous faisant appeler "Je_suis_lemeilleur", "Je_suis_le_plus_fort", "Vous_n’avez_aucune_chance" et ainsi de suite, ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

Mais vous pouvez aller encore plus loin. Rien ne vous empêche de vous faire passer pour un joueur professionnel hyper célèbre en vous arrogeant tout simplement son véritable nom en guise de pseudo. Imaginez quand vous arrivez à une table en vous faisant passer pour "Phil Hellmuth", "Doyle Bronson" ou "Stu Ungar (1953-1998)", il y en a qui font trembler dans leur slip. Bien sûr, il est possible que d’autres personnes aient eu la même idée que vous. Dans ce cas rien de plus simple, ajoutez quelques caractères distinctifs à la fin du pseudo. Par exemple "Doyle Brunson Bogoss du 93" ou "Phil Kevin Hellmuth mdr^^lol", des précisions qui feront encore plus d’effets que le nom seul. Mais bien entendu, le fin du fin en matière de pseudo est tout bonnement de choisir de s’appeler "Patrick Bruel". Là vous n’aurez plus rien à craindre. D’ailleurs vous pouvez encore le faire, ce pseudo n’est actuellement utilisé par aucun des 15 millions de joueurs inscrits sur les 350 poker rooms en ligne.

Une image qui fait peur

PLpub2.jpg
Sur certains sites de poker, vous pourrez accompagner votre pseudo d’une image de votre choix. C’est une aubaine pour dominer psychologiquement ses adversaires. Certains joueurs, sans doute débutants, choisissent des images ridicules de petit chat ou de bébé, comme si ça allait faire peur à quelqu’un ! Pire, certains vont jusqu’à mettre une photo d’eux, se coupant ainsi de la possibilité de défier les autres joueurs du regard.

Parmi les images que vous avez tout intérêt à utiliser, vous pouvez opter pour :

  • Des super-héros comme Superman par exemple qui rappelons-le a le pouvoir de voir à travers les objets, donc les cartes (imaginez la crainte de votre adversaire qui pensera que vous pouvez voir son jeu)
  • Des joueurs célèbres comme Patrick Bruel ou Vikash Dhorasoo
  • Des monstres impressionnants comme Hulk ou Casimir
  • Une paire de couilles pour montrer que vous en avez

Vous pouvez également jouer la carte de la psychologie inverse en optant pour une image montrant une femme à poil jambes écartées avec la chatte trempée d’excitation ; une façon efficace de faire perdre leurs moyens à vos adversaires, surtout si vous accompagnez cette image d’un pseudo tel que "Je_te_suce_si_tu_me_laisses_gagner".

Comportement

Avoir un nom et une image impressionnants est un bon début mais il va falloir faire fructifier les graines de la réputation semées dans le terreau de ces deux éléments. Autrement dit (ce qui est préférable), vous devez impérativement adapter votre comportement et votre look à la crainte que vous inspirez.

Un look adapté

Même virtuel, le poker en ligne est un sport qui ne doit pas être pris à la légère et tous les éléments doivent être exploités au maximum de leurs possibilités. Vous avez sans doute déjà vu à la télé des tournois mettant en scène des joueurs professionnels et vous avez noté qu’ils possèdent tous certaines caractéristiques physiques communes qu’il conviendra d’imiter. Il faut en effet soigner ce qu’on appelle son "image" (ou en anglais "image") à la table. Le but est de faire accroire à vos adversaires que vous êtes vous aussi un joueur professionnel, donc meilleur qu’eux. Voici la liste des accessoires en question :

  • Des lunettes de soleil : les yeux sont le reflet de l’âme disait joliment Gilbert Montagné mais au poker, c’est surtout un organe qui trahit souvent ses émotions, et accessoirement qui permet aussi de regarder son propre jeu. Si vous portez des lunettes de soleil, aucun de vos adversaires sur Internet ne sera capable d’analyser votre comportement.
  • Une casquette : elle a surtout un rôle esthétique. On peut d’ailleurs lui préférer un chapeau de cow-boy ou une capuche selon la saison
PLpub3.jpg
  • Des piles de jetons : il est essentiel d’afficher sa richesse pour montrer qu’on n’aura pas peur de suivre une relance et donc d’affronter un bluff. Vous devez donc acheter des mallettes de jetons de poker que vous placerez en différentes piles à côté de votre souris. Dans l’idéal, apprenez à faire des tours de passe-passe avec ces jetons pour laisser penser que vous êtes un joueur PRO-FES-SION-NEL !!!
  • Une garde-robe sponsorisée : tous les pros sont sponsorisés par des sites de poker en ligne et arborent fièrement leurs couleurs. Vous devez donc faire la même chose. Quand vous êtes devant votre PC, ne vous départez jamais de votre pull PokerStars, votre slip Full Tilt Poker ou vos fixe-chaussettes Win-A-Max.Vous ne voulez tout de même pas qu’on pense que vous êtes un joueur amateur ?

Un discours qui en impose

PLpub4.jpg

Contrairement à la danse ou le catch, le poker n’est pas un sport de pédé. Rempli à ras-bord de testostérone, vous avez l’obligation de vous montrer agressif en toutes circonstances envers vos adversaires. Pour cela, il existe un moyen de communication idéal : le chat. Les salles de poker en ligne vous permettent en effet de vous exprimer sur la table où vous jouez en tapant des messages sur votre clavier. Normalement, vous devez le faire en anglais mais pour des raisons de commodités, je vais vous indiquer les phrases clés à connaître par cœur en français. Vous pourrez passer par un traducteur automatique pour retrouver la version anglaise. Chaque phrase est adaptée à un scénario particulier qui se retrouvera périodiquement pendant le jeu.

Arrivée à la table

Dès que vous arrivez à une nouvelle table, commencez par vous présenter :

« Bande de tarlouzes de merde je vais tous vous piquer votre blé et vous allez pleurer votre mère la pute je la nique. »

Vous remportez un pot grâce à votre technique

Vous recevez RoiPLC.gifValetPLT.gif. Comme c’est une très bonne main, vous faites immédiatement tapis et comme prévu, un abruti vous suit avec une paire d’as. Le tableau s’affiche : 2PLC.gif8PLK.gif6PLT.gifValetPLK.gifRoiPLP.gif. Vous remportez le pot haut la main avec 2 paires (donc 2 fois mieux que votre adversaire). Votre réaction doit être la suivante.

« Hahaha quel pauvre connard il suit mon allin preflop alors qu’il n’a que AA non mais j’ai jamais vu un nul pareil prends ça dans ta gueule et tu as le bonjour de Patrick. »

Vous perdez un pot à cause d’une terrible malchance

Vous recevez RoiPLC.gifValetPLT.gif. Comme c’est une très bonne main, vous faites immédiatement tapis et comme prévu, un abruti vous suit avec une paire d’as. Le tableau s’affiche : 2PLC.gif8PLK.gif6PLT.gif4PLK.gifDamePLP.gif. Vous venez de subir ce qu’on appelle un « bad beat » ; malgré la force de votre main, vous ne remportez pas le pot. Votre réaction doit être la suivante :

« Putain mais c’est pas possible c’est truqué ce site comment il peut gagner avec une main pareille contre moi vous êtes vraiment tous une bande de connards et vous comptez que sur la chance et pas sur la technique. »

Vous êtes éliminé d’un tournoi

Il arrivera parfois qu’à la suite d’une terrible succession de coups malchanceux, vous soyez éliminé d’un tournoi. Dans ce cas, une seule réaction possible :

« À chaque fois c’est pareil j’y crois pas je suis sûr que vous êtes tous payés par ce site et que vous voyez mes cartes c’est la dernière fois que je joue ici allez tous vous faire foutre. »

Puis inscrivez-vous au tournoi suivant.

Quelques abréviations

Le chat du poker en ligne vous offre également quelques petites abréviations pour aller plus vite. En voici un mini lexique :

  • nh (nice hand) : Putain mais c’est pas possible c’est truqué ce site comment il peut gagner avec une main pareille contre moi vous êtes vraiment tous une bande de connards et vous comptez que sur la chance et pas sur la technique.
  • vnh (very nice hand) : Very putain mais c’est pas possible c’est truqué ce site comment il peut gagner avec une main pareille contre moi vous êtes vraiment tous une bande de connards et vous comptez que sur la chance et pas sur la technique.
  • gg (good game) : À chaque fois c’est pareil j’y crois pas je suis sûr que vous êtes tous payés par ce site et que vous voyez mes cartes c’est la dernière fois que je joue ici allez tous vous faire foutre.
  • fag, douchebag, fuck, moron, asshole, damn french frog : bien joué
  • Patrick who ? : Moi aussi c’est mon joueur préféré

La stratégie

PLpubsg.jpg

Bien que tous les éléments décrits dans les chapitres précédents vous confèrent un avantage énorme vis-à-vis de vos adversaires, il n’est peut-être pas stupide de rappeler ici quelques règles stratégiques de base concernant le jeu proprement dit, de façon à limiter les effets de la malchance. Nous parlerons ici du Texas Hold’em qui est la forme de poker la plus répandue parmi les joueurs en ligne. Tous ces conseils nous ont été aimablement fournis par Patrick Bruel en personne.

Règles

Rapide rappel sur les règles : on vous distribue 2 cartes que vous seuls verrez (sauf si vous jouez contre Superman) puis on place ensuite 5 cartes visibles de tout le monde( sauf si vous jouez contre des non-voyants). La meilleure combinaison de 5 cartes gagne mais je ne vois pas pourquoi je me fais chier à vous expliquer ça, seuls ceux qui jouent au poker liront cet article. Tiens la preuve : que tous ceux qui ne jouent pas au poker et lisent cet article se lèvent… Et voilà, tout le monde est encore assis.

La sélection des mains de départ

Toutes les mains ne sont pas de valeur équivalente et il faut donc sélectionner de façon très rigoureuse ses mains de départ jouables. Il faut jouer :

  • Toutes les paires (ex : 4PLT.gif4PLK.gif, CouillePLC.gifCouillePLT.gif)
  • Toutes les mains contenant un As (ex : APLP.gifAPLC.gif, APLK.gif3PLP.gif)
  • Toutes les mains contenant un Roi (ex : RoiPLC.gif et une autre carte quelconque)
  • Toutes les mains contenant 2 cartes de même couleur (ex : 10PLC.gif6PLK.gif)
  • Toutes les mains contenant 2 cartes consécutives ou presque consécutives (ex 4PLT.gif3PLK.gif ou 8PLT.gif6PLC.gif)
  • Toutes les mains que vous trouvez jolies (ex : ValetPLP.gif3PLC.gif)

Toutes les autres mains doivent être jetées à la défausse sans regret.

La mise

Le montant des mises va dépendre de nombreux facteurs :

  • Votre stack, c'est-à-dire le nombre de jetons dont vous disposez
  • La valeur des blinds, c'est-à-dire les mises de départ obligatoires qui alimentent le pot
  • Le montant actuel du pot
  • Le nombre de joueurs ayant déjà suivi ou relancé
  • Le nombre de joueurs restant à jouer après vous
  • Le nombre de joueurs total à la table
  • La valeur de votre main
  • M. le Facteur de l’Île aux Enfants
  • Votre degré d’alcoolémie

Autant de paramètres qui rendent le jeu beaucoup plus complexe qu’il n'en a l’air de prime abord. Aussi pour définir une stratégie de mise plus simple à retenir, Patrick Bruel a conçu une méthode mnémotechnique qui permet de savoir exactement quel montant il faut miser quelles que soient les circonstances, le RAFJFTEJVE. Le fait de mémoriser cet acronyme suffira à fixer le montant de votre relance. Il signifie « Rien À Foutre Je Fais Tapis Et Je Vous Emmerde ».

La fin du coup

Après la mise (à tapis donc), il est possible qu’un ou plusieurs joueurs, sans doute pas encore conscients de votre force, vous suivent. Dans ce cas pas de panique, si vous avez suivi les conseils de Patrick Bruel, normalement vous ne pouvez pas perdre, sauf incroyable concours de circonstances. Si vous en doutez, voici un exemple de main jouée de cette façon par le Maître en personne.

PLajqq.png

Ici Patrick s'est vu distribuer une des meilleures mains de départ, AsPLC.gifValetPLP.gif et a bien entendu fait tapis dès que ce fut son tour. Son adversaire a suivi avec une paire de Dames comme le recommande également la méthode de Patrick (prouvant qu'il s'agit d'un adversaire de bon calibre). Mais il n'a pu que constater les dégâts puisqu'après le tableau sans surprise composé des 4 Rois, Patrick l'emporte avec un carré de Rois et un As contre carré de Rois et une Dame à son adversaire qui n'est pas parvenu à rattraper le coup avec sa main inférieure.

Stratégie avancée

Quand vous aurez assimilé tous les concepts de la technique forcément gagnante de Patrick Bruel, vous pourrez passer à l'étape suivante qui met en jeu une analyse stratégique beaucoup plus profonde. Ne vous en étonnez pas mais dans cette stratégie, vous n'allez pas faire systématiquement tapis après avoir reçu vos deux cartes de départ. Au contraire, vous allez vous contenter de suivre toutes les relances de vos adversaires et ce quelle que soit la valeur de votre main, et surtout sans jamais relancer vous même. Vous attendez ensuite de voir quelles sont les 3 premières cartes du tableau (qu'on appelle le "flop") puis si vous avez le meilleur jeu possible, alors vous faites tapis. Vos adversaires, sans doute déstabilisés, vont immédiatement se coucher et à vous le pot !

Voici deux exemples de mains jouer en stratégie avancée par Patrick Bruel, je vous préviens, c'est assez impressionnant :

PLcarreas.png

La main de départ de Patrick est magnifique puisque non seulement elle contient un AsPLK.gif mais en plus la carte qui l'accompagne est également rouge (2PLC.gif). Sentant la force de cette main, Patrick va suivre la relance de son adversaire dès le départ. Comme prévu, au flop arrivent AsPLT.gifAsPLP.gifAsPLC.gif. Patrick se retrouve donc avec un carré d'As, sans doute le jeu max à moins que son adversaire ne dispose d'une main formée d'un As et d'une carte plus forte que le 2, ce qui reste peu probable. Confiant, Patrick mise alors tout ce qui lui reste, soit 300$ ! Dépité, son adversaire ne pourra que coucher sa main.

PLqfr.jpg

Ici la main de départ est à peu près équivalente à celle du coup précédent le 2PLC.gif étant simplement remplacé par une DamePLK.gif. Patrick remet le couvert en se contentant de suivre (notons qu'il s'agit d'un tête à tête, ce qui n'a strictement aucune importance). Comme on pouvait s'y attendre, le flop donne ValetPLK.gifRoiPLK.gif10PLK.gif. Patrick a donc floppé une quinte flush royale. Suivant sa stratégie, il fera alors tapis, forçant là encore son pauvre adversaire à se coucher. Et hop, encore un pot bien optimisé pour le roi du poker.

Quelques conseils pour finir

Voilà, grâce à Patrick Bruel, vous disposez désormais de toutes les armes pour battre tout le monde au poker sur Internet. Soyez toutefois conscient qu'en plus de la malchance, vous pouvez également vous heurter à des problèmes de triche. Certains joueurs n'hésitent pas à se créer de multiples comptes d'utilisateurs pour tenter de vous extorquer votre argent. Ainsi si vous arrivez à une table et que vous remarquez que tous vos adversaires portent le même pseudo flanqués de la même image, c'est louche. Méfiez-vous également les sites en ligne qui vous font miroiter des gains faramineux sans même que vous ayez à jouer. On les repère à leurs publicités tapageuses qui envahissent les sites Web et les boîtes de courrier électronique. Heureusement, ce n'est pas quelque chose qui pourrait arriver chez nous.


Qu'avez-vous pensé de ce guide pour gagner au poker sur Internet ?
 
125
 
256
 
29
 
11
 
16
 
35
 
17
 

Ce sondage a été créé le mai 28, 2009 14:35 et 489 personnes ont déjà voté.


Rubik.png  Portail des jeux et jouets

GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia