Gérard Van Burtenhen

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Gérard Van Burtenhen est un homme, à ce qu’il paraît.

[modifier] Naissance

Sa mère prétend qu'il est né à minuit un soir de pleine lune. Toujours selon la légende maternelle, la voisine, rebouteuse la semaine, conteuse le samedi soir et sage-femme quand il faut, le tenait par les pieds et, avec une angoisse croissante, tentait vainement de faire sortir un cri du petit corps mou qui pendouillait sous sa poigne, lorsque le hurlement d'un loup qui avait dû entrer dans le potager surprit toute la maisonnée. A peine si les femmes tremblantes de peur remarquèrent que le petit Gérard avait ouvert les yeux et souriait. Le loup avait crié pour lui.

D'ennuyeux esprits rationnels qui se sont penchés sur la vie de Gérard affirment que le 4 août 1948, il n'y avait pas plus de pleine lune qu'il ne restait de loups dans les alentours de Durbuy au beau milieu de cette fière forêt des Ardennes et qu'à leur avis, la mère et la voisine avaient dû abuser du schnaps.

Heureusement qu'avant eux d'autres marraines autrement moins rabat-joie s'étaient penchées sur le berceau du petit Gérard et l'avaient doté du super-pouvoir qui permit à Gérard de devenir ce qu'il est aujourd'hui.

[modifier] Famille et jeunesse

Si Gérard hérita du nom de Van Burtenhen d'un arrière-grand père Flamand venu trouver du travail dans les mines du Sud de Charleroi, cinq autres de ses arrières-grands parents furent d'indéracinables Wallons aux caractères aussi trempés que l'acier qu'ils produisaient plus que le ciel du Hainaut et que leurs chopines vespérales.

Pourtant si Gérard a toujours été fier de sa lignée Wallonne la méconnaissance de 2/8 de ses aïeux a toujours été pour lui une source de souffrances et d'interrogations. Sa famille resta muette sur l'origine des parents de sa grand-mère maternelle. Enfant, il avait entendu des allusions de neveux de son grand-père dont le mariage avec une fille avec “de telles origines” avait été réprouvé par la famille. Mais il est des non-dits familiaux qui ne sortent pas même pour toutes les bières du monde.

Comme le dit le poète préféré de Gérard, si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, que c'est en mangeant de la soupe qu'on grandit, c'est en jouant au bûcheron que Léonard devint scie. Pour Gérard c'est en allant à l'école qu'il devint biologiste moléculaire.

De lui, de son enfance, de sa jeunesse et même de sa vie d'adulte on ne sait guère plus. Tout juste croit-on savoir qu'il se serait exilé un temps à Lille et qu'un soir de printemps 1978 il jouait dans un bouge de la rue d'Arras avec son groupe “Rock-Pastiche 51” les musiques au style inimitable qu'il avait inventées. C'est une de ces soirées qui aurait inspiré à Renaud sa chanson Chtimi Rock.

Ce n'est seulement qu'en 1998 que Gérard sort de l'ombre. Il crée l'Institut de Recherche en Repeuplement Onirique dont le but est de réintroduire une part de merveilleux dans le monde trop rationnel que nous construisons chaque jour. Gérard n'ose croire définitif le constat terrifiant que nous avons perdu la possibilité de sublimer la réalité en la recouvrant d'un voile de surnaturel ou de poésie, ce voile qui justement rend la vie supportable. Selon lui “ce n'est que lorsque le fantastique est envisageable que l'espérance peut être figurée”.

[modifier] Réalisations

C'est en 2006 que ses activités vont éclater au grand jour. L'institut de Recherche en Repeuplement Onirique annonce que grâce à son partenariat avec le laboratoire en Manipulations Génétiques de l'ULB, il compte créer des créatures fantastiques afin de matérialiser les rêves, de rendre tangible le merveilleux pour notre jeunesse désenchantée. Un Lapin-Garou semblable à celui de Wallace et Gromit aurait déjà été créé et serait en attente d'un lieu public pour l'héberger. Un Marsupilami serait attendu pour le début 2007 et un projet de Pokémons serait en attente de crédits.

Mais Gérard Van Burtenhen est un ogre insatiable et il serait mensonger de réduire ses occupations et réalisations au seul Institut de Recherche en Repeuplement Onirique. Il a un tel sens de la dérision, une telle envie de jouer avec la vie et de se jouer des vivants, qu'on le retrouve à peu près dans tous les domaines où on ne l'attend pas.

Il aurait été nommé au conseil stratégique d'une grande banque française secouée par un scandale de blanchiment avec l'objectif de rétablir son image auprès des clients.

Sollicité par la Fédération de Volley-ball, désespérée devant le peu d'engouement des médias pour la diffusion de ses matchs, il serait l'inventeur du Jump Volley qui devrait voir le jour en grande pompe médiatique en 2007. Au volley-ball traditionnel, le Jump Volley rajoute une part spectaculaire du fait que, sur les côtés du terrain, se trouvent d'énormes trampolines permettant aux 4 joueurs (sur les 6) d'atteindre des balles à plus de 4 mètres de haut. Un système de balle explosive qui éclate après 45 secondes donne un aspect très dynamique au jeu. De plus, l'arbitre ne juge plus : il a un rôle de véritable chef d'orchestre avec la possibilité même de faire exploser la balle quand il le veut, pour déstabiliser une équipe trop en confiance ou encourager une équipe qui recolle au score, l'arbitre étant le garant à chaque instant de l'intensité médiatique de l'événement.

Expert en mystification et en illusion il aurait été contacté pour mener la cellule française interministérielle dirigée par Monsieur Renaud Dutreil, Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions libérales , ainsi que par Messieurs Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Emploi, de la cohésion sociale et du logement et Gérard Larcher, Ministre Délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes, et qui aura pour mission de "préparer" le dossier CNE dont la présentation très médiatique du bilan au printemps 2007 doit servir de propulseur pour le candidat UMP.


L'ONU lui aurait confié un projet de règlement des conflits internationaux par jeu vidéo. Les belligérants s'affronteraient sur un wargame, simulant leurs cyber-forces en présence, ce qui éviterait évidemment les pertes humaines mais également les investissements démesurés dans l'industrie de l'armement.

[modifier] Vie Privée

Il aurait une liaison avec l'éblouissante Miss Midday.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia