Gérard Jugnot

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Jugnot-01.jpg

Gérard Jugnot pendant une pause cacahouètes.

Naissance : 1951
Profession : Euphonium à pistons compensés
Pays : France
Influence : A vent

Gérard Jugnot est un Euphonium à pistons compensés, instrument de musique de la famille des cuivres à perce conique. La sonorité douce et ronde de Gérard Jugnot lui a attiré au fil de sa carrière la sympathie du public. Sa tessiture plus large que les Saxhorns lui a permis d'exercer son talent avec brio aussi bien en clef de sol qu'en clef de fa. C'est un agréable et jovial compagnon de scène qui ne se lasse pas de donner la répartie à ses compères.

Il est né en 1951 à Paris, hé oui, il en faut bien aussi. Dédaignant les cordes électriques et les pianos électroniques à la mode dans les années 60 et 70, il rejoint la fanfare du Splendid aux côtés de la trompette Clavier, du trombone Lhermitte et du saxophone Blanc. Ces joyeux drilles forment un ensemble si homogène qu'ils finissent par faire band à part. On les appellera Les Bronzés, un clin d'oeil à leur famille d'origine, les cuivres.

Ils ne tarderont pas être rejoint par d'amusantes complices de la famille des bois, la flute traversière Chazel et la musette de cour Balsko. Le band des Bronzés connaîtra un succès mérité qui amènera Gérard Jugnot à vouloir s'exprimer en solo.

Il écrit et dirige, dans les années 80, trois concertos pour Euphonium, Pinot simple flic en clef de fa, Une époque formidable en clef de sol et Monsieur Batignole en clef de fa. De l'histoire amoureuse d'un Robert Pinot amoureux d'une toxicomane à celle d'Edmond Batignole, un boucher-charcutier qui cache des saucisses juives dans le tube de son Hélicon, en passant par celle d'un Michel Berthier en prise avec du mimosa et des crayons, Gérard Jugnot nous montre la maîtrise qu'il a des vents. Prout !

Mais c'est en rejoignant une chorale nommée Les Choristes qu'il va lacher la bride à son talent et montrer comment les pistons compensés font la différence. C'est avec ces enfants de choeur, ces gamins à la voix pure, que l'Euphonium Jugnot entreprend de révéler la vraie nature des basses à vent. Il est au summum de son art. Cependant emporté par son succès et fort d'une estime méritée, il s'engage dans une partition risquée avec Rose et Noir qui ne connaîtra pas le succès escompté.

Gérard Jugnot fait parti de l'orchestre des Enfoirés depuis 1994.


48px-Video-x-generic.svg.png  Portail du Cinéma

Partage sur...
wikia