Géomatique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Art martial, la géomatique fut développée au Québec au XVIIe siècle, puis institutionnalisée par Samuel de Champlain à l’Université Laval en 1907.

Batongeo.jpg

L’arme de l’arpenteur-géomètre, quoique celle-là est usée à la base.

Les adeptes de géomatique, appelé arpenteurs-géomètres lorsqu’ils ont atteint un haut degré de maîtrise de leur art, forment l’épine dorsale de la garde souverainiste québécoise. Leur arme principale est le bâton d’arpentage, qu’ils manient très dextrement. Dans les dernières années, ils ont eu fort à faire entre autres avec les 4 Cavaliers de l'APOCALISSE.

La géomatique est un art tellement mystérieux que même le logiciel MS Word ne reconnaît pas son orthographe.

[modifier] Quelques moments forts dans l’histoire de la géomatique québécoise

3000 av. Jean-Chrétien

Invention du boulier par les Chinois.

453

Mort de Saint Sévérien, patron des arpenteurs, lapidé par une foule ignorante qui trouvait malsain qu’un vieil homme gosse des bouts de bois à longueur de journée pour les peindre en rouge et blanc.

1635-1660

Jean Bourdon, apiculteur de Québec, ayant remarqué l’habileté de ses abeilles à décrire des figures complexes dans les airs, décide de s’en inspirer pour inventer un art martial pour se défendre contre les Canadiens, pourtant encore (et toujours) inexistants. Il y incorpore le système d’unités de la Coutume de Paris pour s’assurer que l’ennemi n’y comprenne que dalle. Faisant part de son invention à Champlain, la géomatique était née.

1758

Samuel Holland et son cuisinier ou cook, James, tentent de découvrir le secret de Bourdon et Champlain en se faisant passer pour des vendeurs d’assurances ; la manœuvre échoue, mais ils leur soutirent juste ce qu’il faut de données pour inventer une arme de contre-attaque, la Statistique.

1882

Jean Bourdon fonde la Corporation des Arpenteurs-géomètres de la province de Québec, unité d’élite chargée de veiller à la défense du pays. La même année, Holland et Cook créent le Canadian Institute of Surveying, pour surveiller la Corporation.

1894

La Corporation, pour consolider la défense du Québec, met en opération sa station marégraphique de Pointe-au-Père. Trois vaisseaux spatiaux y ont leur base, le IGLD55, le IGLD85 et le NAVD88. On installe à bord de puissants rayons géodésiques altimétriques capables de réduire en cendre même les plus récents sous-marins canadiens.

1907

Champlain, sur son lit de mort, crée le Département de géomatique de l’Université Laval, assurant la postérité de cet art.

Partage sur...
wikia