Friedrich Nietzsche

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Nietzsche est mort. »
~ Dieu
« Nietzsche avait une grosse moustache. »
« Plutôt Nietzsche que mort. »
~ moi
« 9 lettres pour une seule syllabe, quel gâchis. »
~ Un homme lambda
« "Nietzsche" ça se prononce comme ça s'éternue. »
~ M.Hyundai

[modifier] Biographie

Friedrich Nietzsche, aussi appelé "Nieutseucheu" par ses amis proches, philosophe au nom imprononçable, devrait ce nom de famille à son arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père qui éternua lorsque le bureaucrate lui demanda comment il s'appelait.

Nietzsche naquit au 19e siècle de l'autre côté du Rhin, ce qui explique qu'il souffrait de dysplasie étant enfant et était atteint d'énurésie. Ce qui fut corrigé par un excellent chirurgien, le Docteur Jeckill. Ce qui explique aussi son goût immodéré pour les femmes aux chutes de Rhein remarquables telles que Loulou von Salopé.

Musicien raté

Nietzsche est un grand esprit qui sombra dans la folie, à Gênes, Italie, où il commença à se prendre pour Dionysos, dieu du vin et de la tragédie. Cette fin laissa tout le monde sur sa faim, pantois, interdit, face à l'énigme insondable.


Cependant l'énigme de la folie de Nietzsche est enfin résolue : Wikipédia est responsable d'avoir rendu Nietzsche fou. La chose est désormais établie, et scientifiquement démontrée par la thèse , parue en 2007, de Paul Claudel qui a procédé à toutes les vérifications nécessaires, sur Nietzsche, sur Dieu et sur Wikipédia dans sa thèse "Dieu, Nietzsche et Wikipédia" .

Toute sa vie durant il chercha comment vivre, c'est après avoir découvert que "tout ce qui ne me tue pas rend plus fort" qu'il compris comment vivre mais malheureusement il expirât au moment où il écrivit cette phrase

[modifier] Apport Philosophique

Sa théorie philosophique prône l'usage du marteau, ce qui donna lieu à une célèbre chanson de Claude François "si j'avais un marteau, je ne serais pas marteau".

Certains pensent que c'est cette partie de son enseignement qui le conduisit à la folie et le rendit complètement marteau à la fin de sa vie.

Mais ça c'était avant la thèse de notre admirateur Paul Claudel qui prouva que c'était le marteau, (genre neutre et asexué faisant la paire avec la faucille) dont Wikipédia l'avait frappé d'un coup sur la tête, par ressentiment fielleux et traître, typique de cette communauté de fossiles.

Nietzsche pensait que l'être humain est capable de se dépasser, et que même il y a intérêt avant qu'il ne soit trop tard, car pour l'instant, au vu du résultat, il est mal barré. Il pensait que l'heure était largement venue que l'homme se lance, vu que l'époque l'avait trop ratiboisé.

Nietzsche soutient qu'il a donc intérêt à prendre son élan pour sauter beaucoup beaucoup plus haut, sinon il va se casser la gueule et s'enliser dans la boue d'en bas et dans la merde avec les pauv'mecs et les pauv'cons. C'est pourquoi, "un philosophe doit être grimpeur" avait-il coutume de dire "et aussi équilibriste", ajoutait-il les jours de bonne humeur (ou je crois que la citation exacte était un tout petit peu différente, mais c'est pas grave). Il ébauche ainsi le théorie du Saoulhomme, mû par la volonté de puissance, les interactions et les apsides des astres, le mouvement contre la coutume et l'accoutumé, et pis aussi par un bon verre de Zubrowka.

Nietzsche était une star quoi qu'il en soit. C'est pour lui que les Rolling Stones ont écrit "fuck a star" musique sur la quelle Nietzsche aimait se déchaîner jusqu'à l'aube en vertu de l'adage nietzschéen le plus célèbre dans le peuple "un philosophe doit être danseur". Sa philosophie, très populaire sur ce point, a été entendue.

Bref, il voyait loin, il voyait déjà le futur. Il regardait vers les sommets. Sa philosophie est une philosophie de l'avenir, même s'il est plus populaire comme compositeur d'une chanson à succès "Que sera sera, laissons l'avenir venir, que sera sera..." qui réussit l'exploit de mettre ainsi sa philosphie à la portée du peuple, qui lui, n'avait pas encore amorcé l'escalade vers les sommets.

J'espère que c'est clair.

Donc outre la pensée de l'avenir et la théorie du dépassement des hommes minables (ou théorie du dernier des hommes : le typique pauv'type du coin, qui bave, ou du wikipédien qui bave) Nietzsche avait fait encore, et en complément, comme on le sait, la théorie du ressentiment, montrant que c'est le sentiment qui caractérise des nains de jardin et les pauv'mecs.

En résulte que c'est l'arme des faibles et des décadents qui relève de la haine et de l'envie, c'est-à-dire d'une volonté de puissance pas puissante mais puissante quand même que Gilles Deleuze simplifiera en disant que c'est une volonté de pouvoir pas puissante mais puissante quand même.

Ce qui ne plut pas à Wikipédia évidemment car elle s'est reconnue dans le portrait. Du coup, voulant lui esquinter le portrait, qu'il avait très beau et qui plaisait beaucoup aux femmes, -sauf aux midinettes et aux actrices porno-, parce que ça leur faisait envie étant donné qu'ils sont tous très laids et incapables d'avoir une nana même moche, le coup est parti tout seul. Et c'est ainsi que wikipédia l'a rendu fou, , à l'aide d'un sale coup de marteau mal placé et à force de niaiseries niaiseuses, en lui administrant la preuve que l'avenir n'était pas au surhomme. ce qui fut pour lui le coup fatal.

Son oeuvre majeure s'intitule [[Ainsi niqua Zarathoustra (Nietzsche ta mère)|Alonso sprach Zarathoustra]], qui raconte comment un coureur automobile écrasa la petite Zarathoustra (à ne pas confondra avec Zara White). Moins connu mais pourtant d'une importance capitale est son dernier ouvrage écrit lorsqu'il était interné : Sproutch le chien.

Mais heureuseument Nietzsche pensait que l'histoire est éternel retour. Donc on le reverra, en pleine possession de ses moyens, un jour, un sabre à la main et l'arme-fatale-qui-tue-les-cons de l'autre et il viendra nous débarrasser de tous les cons qui nous pourrissent la vie, par exemple mes voisins pour commencer, et tous les pauv'mecs qui bavent et qu'ont rien dans le caillou comme qui-vous-savez.

C'est pourquoi Nietzsche est un type bien qui, en attendant son retour en gloire, a fait beaucoup de bien à l'humanité en sollicitant de nombreuses vocations de sauteurs à la perche, de danseurs et de grimpeurs, à commencer par De Gaulle, dont la devise était "toujours plus haut", qu'il avait piquée à Nietzsche sans le dire. Ce qui est la raison pour laquelle personne ne le savait jusqu'à aujourd'hui avant que je vous le dise. Normal.

[modifier] Œuvres

[modifier] Voir aussi


Qu'avez-vous pensé de l'article "Nietzsche" ?
 
31
 
84
 
92
 
35
 
19
 
37
 

Ce sondage a été créé le juin 13, 2007 14:56 et 298 personnes ont déjà voté.


Philosophes et autres vieux barbus

Penseur rodin

Alain FinkielkrautAristoteArnaud Le DéhouilyBaruch SpinozaBernard-Henri LévyBlaise PascalConfuciusRené DescartesDiogène de SinopeDiogène le CyniqueEmmanuel KantÉpicureGeorges-Amédée RassanneGilbert DelausseMartin HeideggerJean-Jacques RousseauFriedrich NietzscheAinsi niqua Zarathoustra (Nietzsche ta mère)PlatonSigmund FreudSocrateZvonimir Potchniep

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia