François (Pape)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Pape François est le plus gentil pape qu'on a jamais eu, un pape qui dit merci, par exemple quand on l'élit pape. Il est plein d'humanité. Il fait un mètre soixante-quinze, ce qui est plutôt grand pour un pape.


C'est donc un plutôt grand pape pour l'humanité.

Papefrancoisechasses.jpg

Le Pape François, affublé d'un garde suisse.


[modifier] La papauté : des débuts difficiles

Les papes, aujourd'hui symboles de tolérance pour des joueurs de belote qui n'embêtent personne, n'ont pas toujours été considérés ainsi. Il faut dire qu'autrefois la religion catholique dominait le monde entier, alors qu'aujourd'hui elle a du mal à dominer ses membres, et même les membres de ses membres. Les papes d'avant étaient donc très arrogants, et profitaient du fait d'être pape et de tout dominer pour jouer à Risk™ avec le globe terrestre, parce qu'il était très difficile de dominer le monde en jouant à la belote.


Citons quelques-uns de ces papes tristement célèbres.


Nuvola apps important.png Faites attention !
La lecture cet article n'est pas recommandée au Pape François, qui doit garder le swag et la foi.


[modifier] Grégoire IX (1127 – 1241)

Comme il confondait Dieu et Innocent III, un prédécesseur à lui qui avait aussi une barbe et un peuple préféré, Grégoire IX fut le seul pape à ne pas avoir été le représentant de Dieu sur terre, et que l'Église n'a toujours pas désavoué. Il faut dire qu'il a pourtant fait tout ce qu'il a pu pour marquer l'Histoire, par exemple en imposant l'inquisition dans chaque diocèse.


Searchtool.jpg L'inquisition
Il s'agit d'un procédé simple et révolutionnaire inventé par Innocent III (les deux premiers essais ayant raté) destiné à convertir les athées et les barbares en leur posant une seule et unique question : « Préfères-tu Jésus ou mourir un pal conique de 13 mètres de long hérissé d'aiguilles à tricoter dans le cul ? »


Cette méthode fit jouir d'un succès relatif les uns et les autres, mais jouit d'un immense succès, moins relatif. Après, on peut critiquer les méthodes. Mais tout chia fila beaucoup plus droit dans la Chrétienté.

[modifier] Sixte IV (1471 – 1484)

Ce pape-ci colla à la réputation de ses prédécesseurs. Il est encore aujourd'hui quadruple recordman en bûcher dans les catégories phares (petits et moyens foyers, marmite et four crématoire – dont il détient également le record sur le relais 4 x 100m). Digne héritier de Grégoire IX, il fit parler de lui comme dénicheur de talents, ayant par exemple favorisé l'ascension du cuisinier Tomàs de Torquemada, qui devint Grand Inquisiteur en 1484. La spécialité de ce dernier était l'inquisition – comme son nom l'indique – d'une maître queue hérissée de mini-hallebardes dans le fondement des hérétiques, jusqu'à ce que mort s'ensuive, sans poser cette question superflue sur le repentir qui fut de toute manière rapidement abandonnée. L'office de pape (et l'orifice de fidèle) en fut à jamais modernisé.

Sapin1.jpg

Il envisagea même un moment de remplacer la Croix catholique par sa plus célèbre arme d'inquisiteur, le Sapin-Pal de la Rédemption Divine.


Sapin.jpg

Ça aurait donné quelque chose comme ça.


Il mourut avant d'avoir réalisé son rêve.

Le fils de Sixte IV, qui se fit appeler Innocent VIII pour brouiller les pistes, s'illustra en rédigeant le Marteau des Sorcières, un best seller de procédure pénale pour les présumés coupables de sorcellerie qui contenait environ 8000 recettes de sorcières, de l'étouffé au court-bouillon.

[modifier] Alexandre VI (1492 – 1503)

Alexandre VI, alias Rodrigo Borgia, alias papa, alias tonton, alias de faire-parts très épaisse, alias de trèfle qui pique ton cœur (ou fait piquer ton cœur par quelqu'un) : un mec fourbe, vicieux, qui népotait grave avec une famille si nombreuse qu'il pouvait pas regarder une vidéo sur youporn sans tomber sur une de ses cousines, bref, un mec dont on se demande pourquoi il a pas été pape plus tôt.

Comme on venait de découvrir l'Amérique, cela lui permit d'être le premier pape à manger des hamburgers.

250px-Pope Alexander Vi.jpg

On peut donc supposer que c'est bien lui.

[modifier] Paul IV (1555 – 1559)

PaulIV.jpg
Mais si sous Alexandre VI, la corruption en était encore à ses balbutiements noirs et blancs (et rouges un peu aussi), c'est bien Paul IV qui lui obtint ses lettres de noblesses durant sa papauté 3D. Pour Paul, aucun rêve n'était inaccessible, et c'était ça aussi être pape dans le temps. Alors plutôt que de donner bêtement les possessions catholiques, il commença à les échanger à des gens contre des faveurs ou des objets, par exemple des bidets. C'est de là que vient l'expression « Paul a six bidet. Il en vend trois à Jean. Combien lui reste-t-il de Bidet ? » Le reste, c'est l'Histoire qui nous l'apprend.

Si la simonie fut sa spécialité, ce fut pour financer ses comptes de campagne, comptes que le Conseil Constitutionnel de l'époque était bien embêté d'analyser puisqu'aucune élection de pape n'avait jamais lieu. Mais dans l'ensemble, le savoir-faire de l'époque faisait que les comptes tombaient toujours pile-poil.

En 5 ans de pontificat, celui qu'on appelait Polo créa comme un eBay dans les caves du Vatican, et ce pas plus tard qu'au XVIième siècle ! Il n'était pas rare, sous sa papauté, de pouvoir s'offrir trois biens de l’Église pour le prix de deux, et le pouvoir d'achat spirituel s'en trouva nettement amélioré.

[modifier] Urbain VIII (1623 – 1644)

Le célèbre Galilée, qui voulut prouver à tous que tout tournait bien rond, se heurta à un NON ! catégorique de la part d'un Urbain VIII sur le point de fêter 10 ans d'un pontificat où tout filait bien droit.

Après avoir fait tuer Galilée comme il se devait (non sans remord m'a-t-on dit), il annonça pendant la cérémonie de clôture des festivités que tous ses cousins, neveux, et-même-nièces-,-tiens, étaient nommés cardinaux, évêques et tout ce qui s'en suit. Nouvelle qui fut accueillie non sans une dernière tournée.

[modifier] Benoît XIII (1724 – 1730)

Un pape important, qui rendit célèbre une mode que l'on conserva jusqu'à Jean XXIII (1904 – 1963) : voler le nom d'anciens papes pour les dépapiser. Ceux qu'on appelait les antipapes, ce qui faisait penser à antéchrist, Christ avec lequel les papes d'alors étaient très liés.

Benedict XIII.jpg

Le pape Benoît XIII (le vrai), dont on a gardé une image cool et détendue.

Benedict XIII.jpg
Tandis que le Vatican a ridiculisé les antipapes comme Benoît XIII (le faux), en les faisant entrer dans l'Histoire comme ceci.


Mais Benoît XIII, qui était connu pour son recul si légendaire qu'on lui demandait souvent d'avancer à reculons pour aller plus vite, s'amusait de ces gens qui avaient été papes quand même un petit peu, et qu'il préférait plaindre. Alors comme lui-même se plaignait d'être un peu gros, il prit le nom de l'un d'eux.

Non, en fait c'était pas un si mauvais pape, Benoît XIII.

[modifier] Clément XIV

Clément XIV est la preuve vivante morte qu'on aurait dû s'arrêter bien avant, avec les Cléments. Non seulement aucun d'eux ne se montra d'un quelconque intérêt, mais il en aura fallu quatorze pour que cet article en parle. Et en plus, c'est la seule raison à sa présence ici. Et en plus même les Juifs l'adoraient. Et en plus il croyait aux vampires ?? Non, Clément XIV est indéniablement le pire pape de l'histoire chrétienne.Sac Poubelle.jpg

[modifier] Pie XII (1899 – 1958)

Pie XII ne fut pas non plus réellement un pape notable. On se souviendra surtout, de ses 59 ans de sacerdoce, de son petit haussement d'épaule pontifical quand il apprit l'existence des camps d'extermination nazis.

Il est certainement en Enfer à l'heure qu'il est.

[modifier] Benoît XVI (2005 – 2013)

BenoitXVIdemission.jpg

La chance du débutant. Ayant à sa décharge hérité de 17 ans d'une gestion désastreuse du Vatican par la gauche, cet homme à qui l'on a tout de même reproché d'avoir été nazi comme premiers faits d'armes n'a plus jamais réussi à égaler, par la suite, le pontificat de ses augustes prédécesseurs. Lorsqu'il décida de démissionner, en février 2013, Dieu fit s'abattre la foudre sur le sommet de son crâne. Mais prévenu par l'Ange Gabriel et Alain Gillot-Pétré, il s'était réfugié à Saint-Pierre et réchappa simplement de justesse à une chute dans les escaliers du Vatican. La foudre avait fait sauté les plombs et Benoît XVI ne voyait rien à mesure qu'il descendait les marches. Ce qui prouve non seulement que Dieu existe, mais qu'Il est infaillible.




Nous étions donc en droit d'attendre beaucoup de la part du nouveau chef spirituel de l’Église Catholique.

[modifier] La religion catholique, définitivement sauvée?

S'il est bien dommage de ne pas avoir mentionné Sixte V (1585 – 1590), champion du monde d'obscurantisme synchronisé ou Pie III (1503 - 1503), récemment réhabilité par Benoît XVI (pour n'avoir rien eu le temps de faire de mal), auquel il manquait un pape béatifié pour avoir une demi-douzaine complète de papes honorables, on sait maintenant que François est le meilleur pape de tous les temps ancestraux.


Son élection, comme celle de tous les autres François du monde, est la preuve que les miracles existent, que Dieu aussi, et que Alain Soral avait raison[réf. nécessaire].

[modifier] Pour le moment

On attend.



Papecolombe.jpg

Erratum :
Après une enquête minutieuse lors de laquelle les mots François (pape) et colombe ont été écrits l'un à côté de l'autre sur Google, on a constaté que Dieu s'était personnellement adressé au Pape François. De la même manière qu'Il avait fait s'abattre sa foudre sur Benoît XVI, il a en janvier 2014 envoyé un volatile noir de type oiseau-de-Satan pour aller dévorer en plein vol les colombes majestueuses que François 1er avait lachées pendant une allocution. Une manière divine de montrer qu'Il a pris définitivement les choses en main.



ArmesVatican.png
ArmesVatican.png

des Papes, des Papes...

Habemus Papam, en habemus en veux-tu en voilà

· Habemus des Papes officiels : Liste complèteSaint Pierre (30-67) • Lin (67-76) • Corneille (251-253) • A. Régnier 1er (604-606) • Calixte II (1119-1124) • Calixte III (1378-1458) • Paul II (1468-1471) • Alexandre VI (1492–1503) • Jules II (1503–1513) • Léon X (1513-1521) • Pie IV (1559-1565) • Sixte V (1585-1590) • Pie VII (1742-1823) • Pie IX (1846–1878) • Léon XIII (1878-1903) • Pie X (1903-1914) • Benoît XV (1914-1922) • Pie XI (1922-1939) • Pie XII (1939–1958) • Jean XXIII (1958-1963) • Paul VI (1963-1978) • Jean-Paul Ier (1978) • Jean-Paul II (1978–2005) • Benoît XVI (2005-2013) • François (Depuis 2013)
Habemus des Papesses : Papesse Jeanne (855-857) • Dame Marozia (926-932) • Olimpia Maidalchini‎ (1644-1655)
Habemus des Papes scissionnistes : Marcel III (1970-1991) • Yéku (1978-1999) • Léon XIV (depuis 2005)
Habemus des Papes parallèles : Film X (1723-1727) • Patine (?-?) • Pie XIX (2549) • Pie-Trois XIV (1276-1277) • Sancho VII (1730-1740)
Et habemus des Papes bouddhistes : Tenzin Gyatso, le Dalaï Lama (depuis 1940)
Quoque videre : ConclavePortail:Irreligion

Vaticano.jpg


Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion  •  Photo Bio.png  Portail des Gens


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Partage sur...
wikia