Fou

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Je m'en fout ! »
~ Un habitant de Magpie
« Un fou qui sait qu'il est fou, est moins fou qu'un fou qui ne sait pas qu'il est fou »
~ Un Malkavien
« Jé souis fou dou chocolat Lanvin »

Mot utilisé pour décrire synthétiquement la personnalité d'une personne anormale, exemple : G. W Bush, Pinocchio, Bill Gates, la Fée des dents, Nicolas Sarkozy, Dora l'exploratrice, etc.

la folie vient du français (folie). A ne pas confondre avec la chanteuse Liane Foly. Cette dernière revendique d'ailleurs une différence marquée entre le phénomène clinique sus-indiqué qu'est la folie, et l'attitude nonchalante et apathique des auditeurs de ses concerts. L'association "Laissons à nos chanteurs des noms qui craignent" lui a donné raison en 2003.

Un fou est facilement reconnaissable : il a un micro-chromosome B15672 en plus. Il le porte généralement en bandoulière, ou encore accroché à la ceinture, aux lunettes ou dans le trou inutile dans le coin du portable pour les spécimens jeunes. Ce micro-chromosome le pousse a faire des actes totalement inappropriés dans le temps ou dans l'espace, comme danser de la tecktonik (attention, cet acte peut dans certains cas seulement relever de la pure connerie de l'individu, et non plus de la folie stricto sensu).

IL NE FAUT PAS CONFONDRE LA FOLIE AVEC LA CONNERIE, QUOIQUE LES DEUX ETATS SOIENT QUELQUEFOIS LIES.

On ne naît pas fou (à part le père noël et Ronald McDonald), on le devient. Et comment ? allez vous si naïvement me demander ?

Simple : en se rendant compte d'une existence misérable, insignifiante, car on a pas réussi à percer dans Hollywood, à doubler la voix de Dora l'exploratrice, à se taper Loana... bref, à faire partie du Star System. Après cette révélation effrayante mais pleine de vérité, l'individu se pare du fameux micro-chromosome de la folie, commence à saliver fortement, et finalement les hallucinations apparaissent. La plus part du temps, il s'agit d'une rétrospective de la filmographie de Lars Van Trier, sous forme d'épisodes chantant des Teletubbies, et se traduit par une réaction à la fois enragée et effrayée. Dans la plupart des cas le suicide met fin aux souffrances de l'individu, préférant se donner la mort plutôt que de regarder 10 secondes de plus ces nains psychopathes colorés. Il est cependant à noter que certains cas avérés semblent survivre malgré cet état instable (Citons notamment Fabrice Lucchini ou encore Geneviève de Fontenay.

En fait, on devrait dire que tout le monde s'en fout qu'il se soit suicidé, sauf, un brave homme appelé Bill Gates. En effet, un suicide, c'est triste, mais il y en a qui en tire d'énormes profits.

Bill Gates ayant inventé l'internement psychiatrique, a utilisé pour enfermer des milliers d'innocents le prétexte qu'ils mettraient leur vie en danger s'ils continuaient de vivre une vie normale et épanouie loin d'infirmiers qui vous pique à chaque fois que vous criez "à l'aide jean claude van damne !". Notre milliardaire préféré a pu ainsi créer des produits dérivés de l'internement psychiatrique : le kit suicide de Microsoft (on vous offre si vous êtes chanceux un flingue avec un écran plasma dessus, ainsi, vous pourrez regarder votre émission en même temps que de vous suicider), des souvenirs tel que la camisole électrifiante ou la seringue fluo qui brille dans le noir (édition limitée) recommandés par les anciens pensionnaires pour leur faculté à faire vraiment ressentir le bienfait de l'internement psychiatrique, mais il y a aussi le fameux CD de cris de pensionnaires se faisant piquer.

Mais si tous ces produits ne suffisent pas à vous sentir comme en psychiatrie, ne vous en faites pas, bill Gates a tout prévu ! Il existe aujourd'hui un hôtel appelé "poudlard" qui a un service comparable à celui qu'on réserve à la maison de la folie. Les clients (qui sont tous, eux, de vrais fous) reçoivent un accueil chaleureux (on leur brûle le cul à leur arrivée).

Ils possèdent tous une chambre individuelle de 3 mètre carré aux murs blancs qui rappellent ceux des internements psychiatriques.

Le service est incomparable et est connu pour la diversité de ses repas. On offre au petit déjeuner du pain moisi sortant des poubelles des boulangeries les plus réputées du territoire français et 4 ml d'eau avec pilule arôme urine. à midi, il y a la même chose et le soir, pareil. On vous laisse un petit trou dans la chambre pour que vous fassiez vos besoins et le service hôtel le nettoie tous les 2 ans. Mais pour les clients les plus exigeants, on offre la possibilité de se faire traiter de psychopathe au moins 100 fois par jour par le personnel et également d'écouter du Britney Spears en boucle durant tout le séjour. Ainsi, grâce à ce traitement unique en son genre, le client deviendra encore plus cinglé qu'un cochon vert dansant la salsa avec un jogging.

Mais il y a un fait encore plus effrayant que toutes les imbécilités que vous venez de lire.

être fou dans notre société est devenu une qualité !

EXEMPLE en une discussion :

-salut !

-en fait, c'est vrai que tu as un nez ?

-oui...

-hahahaha !je suis fou !

-haha !tu es vraiment génial toi !

Mais un objet résume la folie : le canard en plastique qui couine.

Voir aussi : Folie con

[modifier] Échecs

Le fou est une pièce du jeu d'échecs qui se déplace de travers, privilège qu'elle partage avec la reine, le roi et le pion quand il est excité.

De là à dire que le fou est un lèche-cul, il n'y a qu'un pas (en diagonale). Le problème du fou c'est qu'il se retrouve comme un con quand il n'est pas sur la bonne couleur. En général il se fait bouffer assez rapidement quand il est manipulé par des joueurs moyens. (notez également que les joueur moyens se font bouffer encore plus vite quand ils sont manipulés par un fou... mais il ne pouvait pas savoir mais maintenant il est trop taaaaaaaaaard gniak)


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia