Forum:VBO/Paparazzi

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Chapô

Paparazzi1

5h30.

Réveil. L’appartement est en bordel, bouteilles de champagnes, cendriers pleins à ras bord. La coke ne fait plus rien depuis longtemps, j’ai surtout une sale gueule de bois au Jack Daniels, ingurgité par chopes entières après la soirée pourrie d’hier soir aux Bains-Douches. Une cigarette, une Pall Mall bien crasseuse, pour achever mon haleine de chacal. Mélissa dort à poings fermés sur le côté droit du lit. Mannequin chez Elite, enfin je crois. Mignonne et conne. Dans dix secondes, je lui mettrai une claque sur les fesses pour qu’elle se lève et foute le camp.

Hard work, la vie de Richard P. Icton, paparazzo.

Olivier Minne

7h00.

Caché dans la benne à ordure en face de chez Olivier Minne, le célèbre homme de télévision adulé par toutes les lectrices de Voici, je guette mon pigeon. Une semaine que je le file, et rien jusqu’à présent. Il sort de chez lui, casque de moto à la main. Clic-clac, une photo avant qu’il n’enfourche sa Harley pour se rendre sur le tournage de Matin Bonheur. Le suivre va être une autre paire de manches.

Heureusement que j’ai Bobby Jo, mon fidèle éboueur jamaïcain qui me transporte partout. Bobby accroche la poubelle qui me sert de planque à l’arrière du camion-benne, et entame discrètement la filature. Bobby conduirait son camion-benne les yeux fermés. C’est normal, il est payé pour. Et grassement en plus.

Le trajet se passe à l’ordinaire, je garde le couvercle de ma poubelle entr'ouvert pour respirer et regarder la rue, au cas où une autre célébrité se profilerait. C’est par hasard que j’ai un jour décroché une superbe prise : le chanteur François Feldman, en train d’aider une grand-mère à monter dans un taxi. Ça avait fait les gros titres, tous mensongers, mais qu’importe :

(Suite...)

Avis divers

Votes Best Of

Pour

  1. Il n'est jamais facile ni d'écrire ni le lire des articles sous forme de dialogues. Après une première lecture un peu trop survolée et pourtant appréciée, je m'étais promis relire cette épopée des poubelles de la presse de façon plus attentive et après mure réflexion, c'est tout à fait excellent et même si la mise en page est par trop épurée (quelques photos floues au téléobjectif en plus peut-être ?) je trouve que l'effort mérite une place de choix au BO. Donc pour résumer et sans vouloir paraphraser Thaumasnot : yeah. WiiKend - Ceci était une signature 26 octobre 2008 à 21:35 (UTC)
  2. Bourré de références à la culture des tabloïds, (et les stars has been) ça manque peut-être d'image, mais c'est plutot bien écrit pour qu'on se retrouve accroché à l'histoire, dont la fin m'a fait rire. En bref, c'est plus drole que le film du même nom. COCKER OFFICIEL D'AOUT 2008 27 octobre 2008 à 17:34 (UTC)
  3. Vraiment bon. Les dialogues sont super bien fichus et l'ensemble fait penser aux romans de gare genre San Antonio. -- Zalibus 27 octobre 2008 à 23:58 (UTC)
  4. Excellentissime. J'adore ce type de comique de situation : le type qui habite dans une benne, les paparazzi qui se travestissent en grosses salopes pour des clichés... Hu hu hu, ajouterais-je. --Artough 28 octobre 2008 à 13:01 (UTC)
  5. Excellent ! Vraiment. Tiennos - Répondeur 30 octobre 2008 à 12:39 (UTC)
  6. Ahahahaha ! Excellent ! ÇA c'est de l'article ! --Naliju 7 novembre 2008 à 18:59 (UTC)

Contre

  1. Bwooooof. Bien rédigé mais ça m'est passé au-dessus. _ PatNuke ! - osef 27 octobre 2008 à 09:49 (UTC)
  2. Un humour qui me laisse froid. --Barbenet 28 octobre 2008 à 20:12 (UTC)

Blanc + commentaires

  • y'a l'effort, mais je n'irais pas au cinéma voir un film avec ce scénar (et en littérature n'en parlons pas) — THNOT admin | Votez ! | discu | mon livre d'or | 26 octobre 2008 à 21:42 (UTC)
Partage sur...
FANDOM