Forum:VBO/Nosologie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

  • Nomination KaggTéléphone janvier 27, 2016 à 19:14 (UTC)
    BO grâce aux règles temporaires. KaggTéléphone avril 23, 2016 à 10:09 (UTC)

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. Faut-il vraiment justifier sa nomination, lorsque l'on est face à un tel article ? KaggTéléphone janvier 27, 2016 à 19:14 (UTC)
  2. "N'eût été mon goût légitime pour l'argent, le succès mondain et les filles faciles, soyez certain que j'eus promptement délaissé la douteuse compagnie de tous ces arrivistes, qui semblaient s'entendre à tout instant pour indisposer l'homme altruiste et sensible que je me flatte encore d'être à ce jour demeuré." --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste février 6, 2016 à 19:57 (UTC)
    Je savais que tu voterais pour. Par contre, j'étais aussi persuadé que tu voterais pour cet auteur au Darwin, ce qui n'est pas arrivé. En fait, on dirait que je réussis mes prédictions de l'avenir seulement une fois sur deux. KaggTéléphone février 6, 2016 à 20:33 (UTC)
    Sage prédiction. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste février 6, 2016 à 20:59 (UTC)
  3. Un article vraiment excellent, BO, selon moi. Don Gaspacho avril 18, 2016 à 11:24 (UTC)

[modifier] Contre

  1. Je vois l'intérêt de Kagg pour cet article, ça ressemble à son style (dans certains articles), mais pas encore au niveau de Kagg, et donc, à mon humblement génial avis, pas encore au niveau BO. Père sévère, et maman clémente, font de Jack un triste sire. CigareB Sigmund de Las Cales « Quelquefois, un cigare est juste une grosse bite » janvier 27, 2016 à 20:09

[modifier] Blanc + commentaires

  • Je précise, pour que point ne vous mépreniez sur mon mérite, et dût mon talent pâtir de la comparaison, que cet article est un honteux plagiat une libre inspiration de la nouvelle satirique de notre maître Edgar Poe intitulée Lionnerie. Ralgamaziel-Frappez-moi! avril 21, 2016 à 16:42 (UTC)

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

Intervalle labial

Comme la foule se massait à mon entour, la construction et l'amour de la chose scientifique s'empressaient déjà de courtiser mon jeune esprit et de chatouiller mon flair.

« Mais enfin, mon père, c'est l'étude des nez! »
~ L'auteur de cet article à propos de sa vocation incomprise.


Tout petit déjà, je me suis passionné pour les nez. Cela tient, à ce que l'on m'a par la suite narré, aux circonstances particulières de ma naissance.

Peu après celle-ci, par un mois d'octobre si pluvieux et venteux qu'il en congestionnait les sinus de tous mes nouveaux camarades en ce pays depuis déjà plusieurs années, on s'attroupait autour de mon berceau. Chacun allait de son petit commentaire, louait le travail de la mère et son goût exquis ; il est vrai que j'avais alors belle allure, avec mes poumons vigoureux, mon teint rose à en faire pâlir un éléphant, mes petits membres potelés qui laissaient déjà présager d'une santé heureuse et d'une sagesse fortunée ; mais l'on s'extasiait surtout devant mon nez, puissant appendice s'il en fut, qui s'élevait de ma face avec une fraîcheur fripée, tel un majestueux pinacle, et surplombait distraitement l'intérêt de l'assemblée.


« Ah! » disait ma tante, un mouchoir à la main. « Voilà qui, plus tard, fera tourner la tête de ces demoiselles ; croyez-moi, rien de tel qu'un vaste attribut pour promptement amener le rouge à leurs joues! »

« Oh! » renchérit mon grand-père en tirant sur sa pipe. « Ce n'est pas tant de ce côté-là que je verrais son affaire! Avec un tel avantage, un flair si développé, soyez certain qu'il fera un négociant de commerce accompli, un véritable courtier d'assurances! »

« Permettez que je vous réconcilie tous deux », intervint mon frère aîné, un enfant frivole, et peu jaloux malgré ma supériorité précoce ; « en affirmant qu'il saura exceller dans cette discipline noble et certes profondément méritoire, qu'est la chasse aux bécasses. Voyez son air haut et son teint innocent : pour sûr qu'il saura, avec ce solide appeau, attirer l'oiseau jusque devant son nez! Ah! Que vous êtes adroite, ma mère, d'avoir offert un tel talent à la famille! »"


Et tout le monde riait, s'agglutinait et poussait des cris d'admiration devant ma destinée, que chacun arrangeait à son goût et imaginait au moins aussi grandiose que la sienne propre ; il ne devait pas surprendre, après tout, au milieu de tant de grandes existences, que naquît un jour un enfant portant sur la face le signe incontestable de sa filiation.


Partage sur...
FANDOM