Forum:VBO/Mélancolie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. M'a paru un petit peu court mais c'est du tout bon. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz janvier 28, 2011 à 13:49 (UTC)
  2. "Mylène, ça reste quand même assez spleenant." --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste janvier 28, 2011 à 17:50 (UTC)
  3. Très bon, même si peut-être un peu court, en effet... JohnBengawac : La puissance à l'état sobre. janvier 28, 2011 à 18:12 (UTC)
    CTB --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste janvier 30, 2011 à 16:14 (UTC)
    Ne remets pas cette chose sur le tapis, s'il te plaît... JohnBengawac : La puissance à l'état sobre. janvier 30, 2011 à 16:26 (UTC)
    Je la remets où tu veux, mon petit chou. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste février 1, 2011 à 12:27 (UTC)
  4. J'aime les grands trips de ce genre ! --Erw janvier 31, 2011 à 17:40 (UTC)
    Et moi j'aime les tripes à la mode de Caen. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz janvier 31, 2011 à 17:44 (UTC)
    J'aimePays belgique MKP Ier - Talk Page janvier 31, 2011 à 19:10 (UTC)
  5. Bravo ! J'ai éclaté de rire (c'est donc au moins aussi drôle qu'un enfant qui trébuche).   Ici Tolosa...    Se ma tanta avia de ròdas ne faria un cari.   février 1, 2011 à 13:13 (UTC)
  6. C'était bon et comme les autres, je suis restée sur ma faim. Haïdi Lomkipenzeu février 1, 2011 à 14:27 (UTC)
  7. Bien marrant, j'ai aimé Syl£¥$ février 18, 2011 à 10:52 (UTC)
  8. De bon aloi G un Sex imposant

[modifier] Contre

[modifier] Blanc + commentaires

  • Je suis un peu indécis sur ce coup mais j'ai rien contre. Tiennos - Répondeur février 18, 2011 à 14:29 (UTC)

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

Charles baud

Hier soir dans le métro, j’étais tranquillement assis à lire un article passionnant sur le retour à la mode de la marinière dans les meetings du FN dans "Minute Madame" lorsque je surpris, bien involontairement, une conversation. Une mère et sa jeune fille de 7 ou 8 ans étaient assises en face de moi et la maman tint se langage à sa chère tête blonde :

- "Plectrude, arrête de rêvasser et remets-toi à lire ton livre !"

Quoi ? Qu’ouïs-je ? Plectrude ? Mais c’est quoi ça comme nom ? MDR !

Ma première réaction fut de me dire que ce serait génial de faire un article dont le héros s’appellerait Plectrude. C’est trop con comme nom, Plectrude. Mais sur le chemin qui me menait à la maison, je me mis à réfléchir et à penser à tout ce que cette petite fille allait devoir endurer avec un prénom aussi tarte. Plectrude. C’est moche, c’est laid et en plus c’est très con comme prénom. Plectrude. Ca ne me faisait plus du tout rigoler tout d’un coup. Plectrude.

Un goût amer envahit ma bouche et je me sentis comme mal à l’aise. La pauvre gosse affublée du patronyme le plus ridicule de la création. Ça allait sûrement lui gâcher toute sa vie. Je me mis à avoir de l’empathie pour elle, presque de la pitié. Drôle de sentiment, je me sentais bizarre tout d’un coup. Plus du tout envie d’écrire un article sur la super ninja naine Plectrude contre Chuck Norris. J’aurais pu en écrire des conneries sur un sujet comme celui là : Plectrude à la tâche, Plectrude Mentchaude, Plectrude Lagare ! J’aurais pu mettre des photos de filles horribles avec comme légende : "Je suis Plectrude !" Ah oui, on aurait pu en noircir des pages entières vu que rien que le prénom en lui-même est déjà une plaisanterie. Mais non ! Rien ne venait ! J’étais bloqué par une sorte de tristesse pour cette petite fille et toutes les horreurs qu’elle allait devoir subir à cause du goût plus que douteux de ses parents en termes de prénoms.

Ne comprenant pas bien ce qui m’arrivait : envie de rien, pas d’idées pour un article même avec un sujet en or, apathie… Je décidais de rentrer mes symptômes sur Google pour voir quelle pouvait bien être la maladie dont je souffrais. La réponse ne se fit pas attendre et le résultat tomba comme un couperet : je souffrais de mélancolie.

Partage sur...
FANDOM