Forum:VBO/Libérez Chocos !

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. Très bon sujet bien mené. --Marie Irène - Une question ? mai 23, 2012 à 05:34 (UTC)
  2. Epatant ! Bisounours - I Coeur.png MKP mai 31, 2012 à 10:45 (UTC)
  3. Yes. In Belgium we trust. AnnaSig.jpgAnnaArlington juin 25, 2012 à 21:52 (UTC)
  4. Très bon article. Liens intéressants, sujet bien traité, humour... assez bien. Même très bien.Utilisateur:Zypèrhtt/sig juillet 2, 2012 à 23:07 (UTC)
  5. Excellent article sur un sujet passionnant qui m'a rappelé les disparitions précoces de Groquik et Jeff Buckley. Un peu pollué hélas par la présence de trop de liens bleus qui nuisent à la fluidité de lecture. WiiKend - Ceci était une signature juillet 8, 2012 à 08:35 (UTC)

[modifier] Contre

  1. Pour que le BO 2012 soit vide. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz mai 23, 2012 à 14:45 (UTC)
  2. Bien qu'il eût été édité par un belge, cet article fait un peu trop "ramassis d'absurdités" pour être sélectionné au BO. Ceci dit, il est très bon. Mosquitto26Moustique2.jpeg juillet 2, 2012 à 08:10 (UTC)
  3. Cette article est nul, (pourri, on peut même le qualifier de fiante de pigeon). Nullisime!!|Ca ressemble à de la merde en boite. Un exemple pour montrer qu'il existe des choses dont il n'y a pas de mot pour qualifier l'inqualifiable tellement qu'il est nul: Cette article est la référence à l'état pur.
  4. C'est bon les chocos ! --Moses' vices juillet 10, 2012 à 20:44 (UTC)

[modifier] Blanc + commentaires

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

Chocos.JPG

Cela fait déjà près de trois ans que Chocos a disparu et que nous sommes sans nouvelles de lui. Petit rappel des faits :

Durant les mois d’octobre et novembre 2009, Chocos, la mascotte des céréales même nom, fait ses adieux au grand public, laissant dans le désarroi le plus total des milliers d’enfants mais aussi des adultes qui avaient grandi avec cet emblème de la bienveillance éclairée. Un simple départ, une retraite anticipée ? Pas tout à fait. Chocos ne part pas de son propre chef mais il se voit poussé dehors par Coco, le maléfique mercenaire de Coco Pops.

Tous ceux qui ont grandit avec Chocos le savent : Chocos, c’est le reflet des valeurs traditionnelles de partage et d’entraide. Il témoigne de l’importance des racines fermes et profondes (largement ancré dans une tradition confucéenne) dont la société moderne a besoin dans ces temps de labilité extrême. Chocos, c’est l’image du père (un re-père !), protecteur, fort, ancestral mais qui va de l’avant. Chocos, c’est l’ek-sistence en plein. En témoigne d’ailleurs l’étymologie de son nom : Chocos dérive en effet de Bern-Hard, qui en langue germanique signifiait : la force (ou le courage) de l’ours (qui a aussi donné Banane, Belgrade et Bernard).

Coco, lui, c’est l’image de la concupiscence bien sûr, mais aussi variabilité extrême d’une culture où rien n’a plus de sens. Le profit a pris le dessus sur les valeurs humaines et spirituelles que la vie avait jusque là. Coco, le singe mal habillé comme d’aucuns l’appellent, est la figure de ce qu’on appellerait la malignité (ne dit-on pas malin comme un singe ?) : envahissant, destructeur et incontrôlable. Il ne pense qu’à son profit, peu importe si après lui il n’y a plus rien (se référent ainsi à la philosophie néo-maoïste répondant à la maxime «La fin justifie les moyens»). J’en veux pour preuve le caractère ultra-changeant du nom des céréales de Coco : d’abord Choco pops, ils sont devenus Choco Krispies pour redevenir Choco pops puis enfin Coco pops. Comme nous l’avons fait pour Chocos, nous pouvons nous pencher sur l’étymologie de Coco : selon les linguistes attachés à l’académie Française, Coco dériverait du grec kolèos, qui signifie «vagin» (qui a, en passant par le latin coleus, étonnamment donné «couilles» en français).

Partage sur...
wikia