Forum:VBO/Kill Kevin

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

Votes Best Of

Pour

  1. Génial et hilarant du début à la fin. Ptitguillaume a enfin de la concurrence[1]dans le domaine de l'utilisation des ressources de la pour faire de bons textes. WiiKend - Ceci était une signature 7 juillet 2009 à 15:01 (UTC)
  2. Passionnant, fin hilarante. Juste le combat contre transhitler qui est pas très drôle. Par contre, gros haha sur la partie pokémon et Globulg, Bizutar et Crabox, les trois pokémons marins. --RTGH Pg d dscssn 7 juillet 2009 à 15:41 (UTC)
  3. CtrlAltDoom
  4. Excellent et hilarant de bout en bout. -- Zalibus 23 juillet 2009 à 16:20 (UTC)
    1. Je suis PTITGUILLAUME.pngAPPROUVE CE MESSAGE.png et j'approuve ce message
  1. excellent, dommage que ce soit un peu private, ma foi les lecteurs n'ont qu'à se renseigner un peu. Sinon y a quelques fautes d'ortho.--Ulysse-Henry 23 juillet 2009 à 17:03 (UTC)
  2. Excellent ! Même avis qu'Artough. Du grand Marie-Irène ! Le thème est assez interne mais je trouve pas que ça fasse trop private joke. Ftiercel 25 juillet 2009 à 15:27 (UTC)
  3. ce n'est private que sur des détails techniques (notions de wiki, d'édition et protection de page). sinon c'est du "quatrième mur" sans grosse surprise, mais assez rare pour le signaler — THNOT admin | Votez ! | discu | mon livre d'or | 26 juillet 2009 à 12:49 (UTC)
  4. Un gros "mouhahaha" du début à la fin. Theserialgamer, troll officiel 29 juillet 2009 à 11:15 (UTC)

Contre

  1. Eh ben moi ça me fait royalement chier les références à la dé et je trouve que ça n'a rien à foutre au BO. Tournez ça comme vous voulez mais pour moi c'est du poney-club. Bien écrit, drôle, tout ce qu'on veut, mais là c'est une affaire de principe. Voilà. Merde. Fait chier. Putain. _ PatNuke ! - osef 7 juillet 2009 à 15:49 (UTC)
    de bien beaux principes ! travail, famille, patrie ! --RTGH Pg d dscssn 7 juillet 2009 à 16:31 (UTC)
    et n'oublie pas brûler les mongoliens dans ton genre _ PatNuke ! - osef 7 juillet 2009 à 16:37 (UTC)

Blanc + commentaires

  • J'ai toujours été contre les private jokes (désencyclopédiques ou non) mais le texte me plait trop pour que je vote contre. Tiennos - Répondeur 24 juillet 2009 à 18:15 (UTC)

Critiques constructives

  • Si j'avais une remarque constructive à faire, ça serait de raccourcir le passage du TransHitler (entre "JE... JE VOUS LAISSE TRANQUILLE !" et "OUI OK BON ALLEZ CIAO !" par exemple). En écourtant cette partie, l'article serait encore meilleur ! Je pense que les autres seraient d'accord (les autres ?). Mais bon, je sens que tu vas me dire d'aller me faire foutre. Ftiercel 27 juillet 2009 à 05:10 (UTC)
    non je suis capable d'accepter une critique constructive (et de ne pas en tenir compte dans le cas de Maciste par exemple auquel je t'interdis de toucher). Cependant je peux t'expliquer en quoi je trouve ce passage drôle et souhaite le garder : dans ce monologue geignard, Hitler se comporte selon l'Analyse Transactionnelle, en Enfant parasite, alors que Sacha est un Parent normatif qui oscille entre le négatif et le positif. Mettre ces deux personnages dans des situations de conflit banal, dans un duel aussi improbable, me semble un bon gag - c'est imaginer que Darth Vador et Luke se la mettent à Pierre-Feuille-Ciseau, et que DV se plait ensuite de ses problèmes d'arthrite qui l'ont fait perdre.
    cependant, je te dis également d'aller te faire foutre, parce que tu ne m'as pas donné de raison de modifier ce passage ; tu t'es juste appuyé oniriquement sur le soutien fictif des autres utilisateurs, ce qui n'est pas recevable, même si ce soutien était réel, puisque l'auteur garde son droit à l'hermétisme dans un article d'auteur (va expliquer à THNOT ou U-H comment réécrire leurs articles). Enfin, c'est vrai que je me contrefous un peu de ton avis dans la mesure où je n'ai encore rien lu (ou alors rien retenu de notable) venant de toi et ne connaît donc pas l'étendue de ton talent. --Marie Irène - Une question ? 9 août 2009 à 07:15 (UTC)

Chapô

TransHitler.jpg

Nous sommes en 1945, dans la plaine du Brossoliant.

La Seconde Guerre Mondiale vient d'être gagnée par les Américains, et dans ce coin perdu de Bretagne, les Bretons (un genre de Français) sortent de leur trou où ils s'étaient réfugiés pour échapper aux rafles (en raison de leur race inférieure). Les femmes accourent de toutes parts, qui de se faire tondre, qui de se faire violer collectivement, qui les deux. On voit bien qu'elles aiment ça, au fond d'elles.

Un seul homme résiste cependant à cette mode du viol collectif et du rasage forcé. Cet homme, c'est l'élégance incarnée, la classe personnifiée, une véritable allégorie du style à lui tout seul. Cet homme c'est Sacha Guitry.

Dans les griffes des Nazis bretons

Alors que la Guerre est bien gagnée par les Alliés, une poche de résistance nazie se développe au sein même de la forêt de Brocéliande (voir le film). Cette poche nazie est située dans un laboratoire secret placé sous un dolmen, et se compose principalement de Bretons : Pierig, Yann et Alan sont trois Bretons férus de politique antisémite et de philosophie aryenne. Selon leurs sources, les Bretons sont une race aryenne particulièrement vaillante, qui supplante la qualité inférieure de la Germanie : race de fabricants de bagnoles et d'électro-ménager mais ça s'arrête là.

Une femme superbe, Amélie Bouilloux, s'est laissé capturer par ces trois vils marauds. Elle croyait qu'ils allaient lui donner des échantillons gratuits de chocolat, les prenant pour des soldats américains - tant il est vrai que la ressemblance avec l'occupant nazi n'est pas totalement infondée : plus tard, nous verrons comment les Américains ont fait sauter le World Trade Center en rejetant la faute sur les Nazis, ce qui dénote une immaturité à prendre ses responsabilités indigne du Gendarme du Monde.

Le plan des Nazis est simple : en faisant copuler une femme superbe avec les Bretons (eux, en l'occurence), les Nazis espèrent améliorer la race (eugénisme) en donnant naissance à des surhommes, mélange de femme superbe et de Breton, soit des Bretons Superbes. Pour ce faire, ils ont déshabillé la femme superbe et lui ont attachée les poignets et les chevilles à des entraves sado-maso. Alors que les Nazis vont pour la baiser, Amélie Bouilloux tente de repousser l'inévitable :

Partage sur...
wikia