Forum:VBO/Désinformation:Sous la pression humaniste des associations citoyennes, le jeu d'échecs se modernise

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. Presque trop court. Mais diablement malin. χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or décembre 30, 2014 à 14:14 (UTC)
  2. Très bonne désinfo qui part d'une très bonne idée. Kagg90 (discussion) décembre 30, 2014 à 14:36 (UTC)
  3. Aimdéaire, comme disent les ptits cons. PdLC Pruster de Las Cales janvier 4, 2015 à 13:43 (UTC)
  4. On devient un site de vieux réactionnaires aigris. Ça me plait. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste janvier 7, 2015 à 10:03 (UTC)

[modifier] Contre

[modifier] Blanc + commentaires

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

Afin de le débarrasser de son racisme, de son sexisme et de son incitation à la haine de l'Autre, le jeu d'échecs change ses règles suite aux plaintes des associations qui luttent contre l'intolérance et toutes les phobies.

Joueur echecs-1-

Jeune féministe lumineuse indignée tournant le dos à ce jeu phallocrate pendant que le sombre énergumène qui lui avait proposé de faire une partie en profite pour assouvir ses bas instincts de voyeur.

Tout a commencé le jour où le CRAN a contacté la Fédération Française des Échecs (FFE) pour la sommer de changer la règle clairement raciste qui veut que les Blancs jouent toujours en premier aux échecs. « Selon quel principe les Blancs devraient-ils toujours avoir la préséance sur les Noirs ? Les Noirs doivent-ils aussi laisser les Blancs monter en premier dans les transports en commun et ne pouvoir s'assoir que sur les places du fond ? Ce ségrégationnisme n'a que trop duré ! » estimait l'association de défense des personnes de couleur pas blanche. Constatant qu'il suffisait de donner le trait aux Noirs en début de partie une fois sur deux plutôt que de donner les Noirs à un joueur une fois sur deux, la FFE proposa ce changement et se félicita même de son initiative citoyenne, sans s'apercevoir de la brèche qu'elle venait d'ouvrir.

En effet, les associations féministes eurent tôt fait de monter au créneau pour fustiger l'inégalité entre le roi et la dame : « Sans compter qu'au final seul le roi compte vraiment, la dame pouvant être sacrifiée pour sa sauvegarde, on peut aisément constater que c'est elle qui se démène sur tout l'échiquier pour faire le ménage dans son camp. Ainsi le roi ne daigne pas se déplacer de plus d'une case, obligeant sa compagne soumise à s'occuper de ses affaires, tel un lion paresseux servi par sa lionne. » La FFE dut donc rendre identiques les caractéristiques du roi et de la dame : tous deux se déplaceraient d'autant de cases qu'ils le voudraient et la partie s'arrêterait dès que l'un des deux serait capturé. Arrivé à ce stade, il fut facile de faire passer ces quelques modifications supplémentaires dans le nom des pièces :

  • Plutôt que deux cavaliers, chaque joueur commencerait avec un cavalier et une cavalière. Idem pour les pions qui ne seraient plus huit mais quatre et partageraient leur rangée initiale avec quatre pionnes.
  • Les deux fous ont fait l'objet d'un débat. Il était hors de question qu'une des pièces prenne le nom de "folle", terme offensant envers la gente féminine et qui n'aurait même pas garanti que la pièce soit de sexe féminin dans une acception encore plus outrageante. On finit donc par s'accorder que nous aurions un fou et une indignée.
  • Il n'y avait pas réellement lieu de modifier l'appellation d'une des tours mais, comme on avait entamé la réforme, autant y aller jusqu'au bout : une des tours serait maintenant appelée une tourette, avec la bénédiction de l'Académie Française.
Partage sur...
FANDOM