Forum:VBO/Cycle de Krebs

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

Votes Best Of

Pour

  1. Original. --Marie Irène - Une question ? janvier 22, 2011 à 16:52 (UTC)
  2. Rien que pour son thème non-pokémonesque JohnBengawac : La puissance à l'état sobre. janvier 22, 2011 à 17:13 (UTC)
  3. Les schémas compliqués, j'aime bien. Kraal - Attention : fortement miscible avec l'ethanol janvier 24, 2011 à 07:21 (UTC)
  4. ça me donne presque envie de lire les articles de l'auteur sur les pokémons, d'autant que ce sujet me fait vomir donc la boucle sera bouclée. WiiKend - Ceci était une signature janvier 24, 2011 à 10:19 (UTC)
  5. Aprés une bonne relecture ça passe mieux. Haïdi Lomkipenzeu janvier 28, 2011 à 12:20 (UTC)
  6. Amusant, et se lit facilement.   Ici Tolosa...    Se ma tanta avia de ròdas ne faria un cari.   janvier 31, 2011 à 08:52 (UTC)
  7. Le cycle de Krebs ne m'a jamais fait rire, surtout pour passer mon DEUG de bio. mais là, je me suis bien poilé, dès le début avec le Capitaine Krabs! Joël janvier 31, 2011 à 14:39 (UTC)
  8. M'a fait rire. Sathiel février 4, 2011 à 12:33 (UTC)

Contre

  1. Pas si terrible. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz janvier 23, 2011 à 11:26 (UTC)
  2. Original, je dirais même spécial. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste janvier 23, 2011 à 16:37 (UTC)
Eligible aux paraBOlympiques? JohnBengawac : La puissance à l'état sobre. janvier 23, 2011 à 17:16 (UTC)

Blanc + commentaires

  • Educatifs, un espèce de "C'est pas sorcier" où Jamie dirait des "merde" "chier" "vomi"(c'est peut-être ce qui me gène un peu car je viens de l'enchaîner avec Putes et Prouts et et j'en ai un peu ma dose), de bonnes idées (le jeu de société, le cycle de Krebs dans diverses positions, la remarque sur Galilé etc ...). Vote provisoire en attendant une deuxième lecture. Haïdi Lomkipenzeu janvier 24, 2011 à 09:02 (UTC)
  • On est très loin du fun de Pimp my Pokémon ! — Pays belgique MKP Ier - Talk Page janvier 24, 2011 à 09:57 (UTC)

Critiques constructives

Chapô

Cycles de Krebs

Bonjours, je viens vous parler du cycle de Krebs, ou plus rarement (mais plus justement) du cycle de Szent-Györgyi et Krebs, ou cycle des acides tricarboxyliques, ou encore cycle de l'acide citrique (citrate). Putain, cela a vraiment de la gueule quand on commence en copiant un morceau de l’article de wikipédia. Je suis content, cela fera plein de pages de redirection différentes à créer pour arriver à ce même article et donc je peux profiter d’un trafic maximal. Le seul problème est que toutes les redirections commenceront par le mot « cycles » et donc pas très bien localisable quand il s’agira d’écrire un mot au hasard sur la recherche des articles de ce site. Mais tant pis, vous pouvez quand même taper « cycle des acides tricarboxyliques » ça marche, vous revenez sur le cycle de Krebs. Si, si, ça marche. Mais bon, je vous déconseille de le faire car sinon vous devriez recommencer à lire l’article depuis le début et ça, ce n’est pas cool. Bon, plein de blabla sans vous raconter précisément ce que c’est ce cycle de Krebs. Le cycle de Krebs est un cercle dans votre corps qui sert à transformer ce que l’on mange en autres trucs parfois utiles, parfois non. Concrètement, sans le cycle de Krebs, vous pouvez manger du sucre et chier ce même sucre sans transformation. Ce genre de procédé de non-transformation, ce n’est pas amusant pour plusieurs raisons.

La première est qu’on aurait plus ce soucis de faim dans le monde car il suffirait de manger sa propre merde pour subsister. Bah oui, manger un brocoli qu’on l'a chié sous la forme d’un brocoli, ça a l’air encore appétissant. On pourrait donc plus se moquer des enfants qui meurent de faim partout dans le monde. Heureusement, la nature est bien faite, elle a décidé qu'on chierait un truc noirâtre bien dégoutant parfaitement immangeable malgré qu'on a sur ce site des utilisateurs écrivant sur de la merde ou tout simplement de la merde à croire qu’ils en vouent un véritable culte. Mais jusqu’à présent, je doute quand même qu’ils prennent le temps de la manger. La seconde raison est qu’on pourrait plus faire cette blague minable où on chierait dans un journal, puis mettre le feu avant de le déposer devant la porte de ses voisins pour qu’ils l’éteignent en marchant dessus. Ce genre de nécessité n’est peut-être pas très important au premier abord. Mais c’est un comportement essentiel pour le développement psychologique des petits garçons qui comprennent alors que la merde ce n’est pas bien. On retrouve les effets de cet apprentissage des années plus tard en couple quand le mâle ferra toujours très attention de couler son bronze au milieu des toilettes alors qu’il continuera toujours à faire pipi sur le rebord de la cuvette.

Voilà bon, on va parler de ça :

Partage sur...
FANDOM