Forum:VBO/Condition masculine

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. Si vous avez des couillettes vous voterez pour cette article qui sans nulle doute surpasse en humour tout ce qui a pu être fait sur la sujette. Si vous n'avez pas de couillettes, merci de prendre en compte une revendication humouristique sans prétention et qui je l'espère vous fera bien rire vous aussi. Horrornovel Amghanci Voting Comment Se non è vero, è bene trovato juin 6, 2011 à 05:44 (UTC)
  2. Un de mes textes préférés, à mon arrivée ici. Il est toujours drôle.   Ici Tolosa...    Se ma tanta avia de ròdas ne faria un cari.   juin 14, 2011 à 14:56 (UTC)
  3. Je le trouve plutôt réussi ce texte et je ne peux qu'adhérer au discours. Haïdi Lomkipenzeu juin 16, 2011 à 09:10 (UTC)
  4. Superbe. Direct et pertinent. Je me demande comment j'étais passé à côté à l'époque. Merci à Amghanci d'avoir servi à quelque chose d'utile ici. WiiKend - Ceci était une signature juin 17, 2011 à 20:28 (UTC)
    Il m'a aussi aidé à compléter ce cycle. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz juin 17, 2011 à 20:39 (UTC)
    c'est ce que je disais. WiiKend - Ceci était une signature juin 17, 2011 à 20:45 (UTC)
    Toi tu t'en fous peut-être, mais il y avait du boulot ! _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz juin 17, 2011 à 20:46 (UTC)
    à vrai dire ton cas ne m'intéresse plus trop. WiiKend - Ceci était une signature juin 17, 2011 à 20:47 (UTC)
    Je crois bien qu'il ne t'a jamais intéressé. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz juin 17, 2011 à 20:55 (UTC)

[modifier] Contre

  1. Du très petit Marie Irène. Sympa sans plus. _ le tresillustre YOSH卐ILL ! -- que la paie soi sur vous mais amiz juin 16, 2011 à 09:11 (UTC)
  2. Sans plus non plus --Ptitguillaume DynaTAC 8000X juin 17, 2011 à 22:53 (UTC)

[modifier] Blanc + commentaires

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

ConMas2

Nous décidâmes de fonder notre club, la Condition Masculine, en 2010, au moment de l’accession de Simone Veil à l’Académie Française. Un club qui serait dédié à notre minorité, un club qui serait une arme pour défendre envers et contre tous notre fierté masculine. Un club qui nous rassemblerait, hommes de tous horizons, dont le seul critère d’admission serait d’être un homme blanc, de droite, ayant reçu une éducation supérieure et/ou occupant un poste à responsabilités.

Nous voulions défendre notre minorité, le droit d’être différent dans un monde qui allait changer. Conservateurs, nous avions à cœur de protéger nos acquis, notre droit à la différence. Nous avions une main sur le cœur et l’autre était invisible, et nos yeux se tournaient vers celui qui symbolisait notre espoir, notre grand homme.

Jean-Marie Bigard, j’écris ton nom.

Cela n’avait que trop duré. Nous supportions la dictature sans relâche des immigrés, des jeunes, des gauchistes, des syndicalistes, et cela, nous pouvions le supporter. Donner des tickets-restaurants, soit. Augmenter le SMIC de 0,2 % soit. Donner des cartes de séjours au compte-gouttes à certains de nos ouvriers, soit. Mais quand les gonzesses se sont levées, c’était là trop grand affront pour notre dignité.

Nous avions des bites, nous avions des couilles, nous avions un idéal. Un monde où les hommes blancs de cinquante ans pourraient faire du tourisme sexuel sans que cela nuise à leur image. Un monde où le soi-disant harcèlement sexuel serait dépénalisé. Un monde où les chefs d’entreprise pourraient choisir de ne plus payer ces putains d’impôts pour financer les congés maternités des pétasses engrossées dès la fin de leur période d’essai.

Nous voulions être libres.

Partage sur...
FANDOM