Forum:VBO/Bataille sur le Pont de la Seine

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Chapô

DSC00679 Ile de la Cite

L'évènement Bataille sur le Pont de la Seine eut lieu sur le Pont Neuf à Paris le 14 juin 1987. C'est l'un des grands évènements de l'Histoire de France, avec la Bataille de Verdun et la Bataille de Balaklava.

Le 14 juin 1987 à midi, le soleil firmamental épinglé sur un ciel merveilleusement bleu, chatoyait sur la ville de la romance, éclairant la nature repue de sa verdoyance, et les épanouissements architecturaux du Pont Neuf dont on avait juste restauré les pittoresques mascarons sur un décret du roi Henri IV. La Néo-Renaissance Française, nirvana de beauté, coulait à flots, et ne laissait jamais d'éblouir les grands d'Europe.

J'étais lascivement penché en arrière, accoudé sur le muret d'un des balcons face au terre-plein de la luxuriance panachée de l'Île de la Cité, décorum ornemental dont on pouvait noter le soin tout féminin. Peut-être l'exquise duchesse Gabrielle d'Estrée, ou Marie de Médicis. La lumière tiède bécotait au gré des vents et des projections fraîches d'embruns transposant un bouquet parfumé à la rose et au muguet, aérant mes cheveux déployés de leur gorge de béatitude. Une paresseuse ondulation scintillante berçait le reflet mou des piles du pont ainsi que l'atmosphère un brin mélancolique, que chatouillaient les multiples vicissitudes optiques piquant la curiosité du badaud occasionnel, comme une carte postale animée des hautes herbes qui flottaient, le vent en poupe, comme des gamines échevelées.

Nous étions en couple, moi et une cousine et amie d'enfance, Sarah. Nous étions tous deux vêtus de kilts écossais traditionnels aux motifs de tartan, complétés par des T-shirts blancs. Nous étions descendus d'Écosse pour visiter Paris, traverser les ponts les plus célèbres du monde, et nous enivrer du bon-vivre français, symboles d'une certaine faune avec nos appareils photo en bandoulière. Sarah sentait bon le Nivéa. Elle tenait la cornemuse de son grand-père sous son bras, et suçait sur sa glace à la vanille. Moi j'étendais les jambes sous la robe, et secouait les dernières poussières de lassitude infiltrées par l'entrebâillement d'une longue sieste rédemptrice. La grève des cheminots était depuis longtemps derrière nous, et il était évident au passant occasionnel que nous faisions pont ce vendredi, comme les arcades majestueuses du Pont Neuf qui s'élevaient sur des vacances d'air parfumé en ascendance dans le plan de miroitement des prometteurs éclats estivaux

(Suite...)

Votes Vedette

Réservé aux admins pour décider la publication en page d'accueil.

Votes VBO

Réservé aux singes enregistrés avec au moins 50 contributions.

  • pour - Un style d'écriture hilarant lors de la description du combat (une communion parfaite entre du Zola et du Pride fighting), le démarrage totalement inattendu du susdit combat, et pour finir une chute ce qui ne gache rien à l'affaire. --ΠR K(discussion) 2 février 2008 à 13:18 (UTC)
  • Pour Ecrit superbement bien, et... et... Bon, en fait PirK a dit ce que j'avais envie de dire, donc bon ! -- Liven 2 février 2008 à 14:19 (UTC)
  • Pour Pour une fois que je comprends du Thaumasnot dès la première lecture ^^! Très beau style, tout en longueur et en délicates tournures de phrase, j'aime! --Louis XXI 4 février 2008 à 11:06 (UTC)
Partage sur...
FANDOM