Forum:VBO/Études sur la bière de Louis Pasteur

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Grade : BO

Le nominé | Retaper dessus

  • Nomination Ralgamaziel-Frappez-moi! août 8, 2017 à 07:52 (UTC)
    BO par unanimité. KaggTéléphone novembre 12, 2017 à 11:33 (UTC)

[modifier] Votes Best Of

[modifier] Pour

  1. Je ne comprends pas comment il n'a pas gagné le désencyclothon. D'ailleurs, je ne comprends pas comment un seul article de Thnot n'a pas pu gagner le désencyclothon, enfin, sauf la plupart peut-être, sauf celui-ci. Dans tous les cas l'humour est ici présent en permanence, bien dans son style mais toujours cohérent et bien trouvé. Ralgamaziel-Frappez-moi! août 8, 2017 à 07:52 (UTC)
  2. Très bon article. KaggTéléphone août 23, 2017 à 23:30 (UTC)
  3. L'article est bon et très travaillé, un BO ne serait pas démérité. Super Jour des Contraires Aef novembre 12, 2017 à 01:33

[modifier] Contre

[modifier] Blanc + commentaires

[modifier] Critiques constructives

[modifier] Chapô

Deutsch1870
Les Études sur la bière de Louis Pasteur consacrent une parenthèse peu connue dans la vie de l'illustre savant français. Au cœur de la guerre franco-prussienne de 1870, dans la continuité des Études sur le vin et la vodka, elles inaugurent un nouveau type d' "études scientifiques" et instaurent un nouveau rapport entre le "scientifique" et son "objet d'étude".


La France envahie

Le Second Empire de Napoléon III livre une guerre au voisin prussien, dont le motif vraisemblable est que le roi Guillaume de Prusse se prend pour la reine d'Angleterre. La tournure de la conjoncture militaire fait mal. Fait unique dans l'Histoire, l'hiver fait plus de mal à l'assiégé qu'à l'assiégeant. Plus de 300 000 Allemands armés jusqu'à la pointe du casque marchent inexorablement vers Paris, qui à ce moment aurait chèrement souhaité que le titre de capitale de la métropole échût à Ajaccio. Le maréchal Bazaine, commandant de l'armée du Rhin, calcula que si l'infanterie prussienne se contentait de marcher vers Paris en se faisant tirer dessus, elle finirait par écraser l'armée impériale sous ses bottes.


Heureusement, les réunions de l'état-major ne peuvent pas être pires que ce qu'elles sont :

Maréchal de Mac Mahon : Nom d'une pipe d'Eugénie !
Général Ducrot : Les Boches nous ont confisqué Wissembourg, Lauterbourg, Haguenau, Strasbourg, Borny, Colombey, Nouilly, Gravelotte, Toul, Mars-la-Tour, Saint-Privat, Loigny, Metz, Beaumont-en-Argonne, Mouzon, Châlons, A...
Maréchal de Mac Mahon : Bon vous pouvez pas plutôt me faire la liste des départements confisqués ?
Général Ducrot : Ils ont confisqué le Bas-Rhin, les Ardennes, l'Aisne, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Marne, la Marne, les Vosges, l'Oise, le Nord, l'Est, l'Ouest, le Sud...
Maréchal de Mac Mahon : Ah bah ça va encore. J'envisageais le pire moi.
Général Wimpffen : Même si la Comtesse de Castiglione en suçait 500 par jour, ça ne serait pas assez honnête pour tous les désarmer.
Partage sur...
FANDOM