FANDOM


Rappel : (Anciennement) nouveau projet sur le portail sinformation : le bdo. Le nom en jette, mais pas seulement. Y'a un concept aussi.

Un constat : Blabla Blabla voir les autres mois.

Les règles : chacun se démerde comme il peut.

L'idée n'est pas de viser la quantité et de faire dans la top qualité, genre vitrine (je mettrai les liens vers les désinfos de la semaine concernée). Donc grosse poilade en quelques lignes, comme dans 20 minutes. Et que ça ne vous (nous) empêche pas d'écrire des vraies désinfos si vous avez l'inspiration pour.

Prière de placer vos textes en sous-partie de la partie News.


Numéro 52 : 04/11/14Modifier

NewsModifier

PsychopartenModifier

Les livres de ma reineModifier

  • Toussaint et jour des Défunts : Ayant eu une chouille malgré cette belle perte, il est déconseillé de boucher ces tombes. Je trouve ça top, les châles noires ! Fallait-il donc s'immoler pour qui n'a pas joui des cures ? Les morts sont soumis à tant de vents après qu'on les a brûlés.
Solution


WTHelliasModifier

Un an de bdo : reportage exclusif sur la création du numéro anniversaireModifier

Voilà, 52 numéros du bdo, 52 semaines de rire et d'amusement, 52 éditos bâclés en dernière minute. Que de chemin parcouru ! Et pour célébrer tout ça, voilà en exclusivité exclusive, le making of de ce numéro anniversaire ! Alors venez avec moi, venez observer la création de cet hebdomadaire fabuleux, venez et soyez émerveillé par tout notre travail !

  • Mardi 28 octobre 2014 : Le numéro 51 vient juste d'être complété. L'équipe du bdo est crevée. « Ah non, c'est bon, je viens de passer huit heures à faire la mise en page ! » s’exclame Bazoumboy Deluxe « J'ai trop bossé pour aujourd'hui, hors de question de commencer le numéro 52 maintenant, je rentre chez moi ! » Le reste de l'équipe se met d'accord pour dire que ça serait salaud de commencer sans Deluxe. Ils en profitent pour rentrer chez eux à leurs tours.
  • Mercredi 29 octobre 2014 : L'équipe du bdo se réunit dans les locaux et se félicite d'avoir réussi à sortir le numéro 51 dans les temps, il faut dire que c'était pas gagné. Une petite fête alcoolisée s'ensuit. Puis tout le monde rentre chez soi dans le même état que la fête. C'est à dire alcoolisé.
  • Jeudi 30 octobre 2014 : Tout le monde a la gueule de bois et décide donc que c'est pas possible de travailler dans ces conditions. Par contre retourner à la maison pour ne rien faire dans ces conditions, c'est apparemment possible, étrange.
Psychoparten : Hé, t'as des idées de blagues pour le numéro 52 ?
Psychoparten : Ah zut, il me semble que nous soyons dans une impasse. On ferait mieux de rentrer chez nous.
  • Samedi 1 novembre 2014 : C'est un jour férié ! Personne ne travaille un jour férié !
  • Dimanche 2 novembre 2014 : C'est dimanche ! Personne ne travaille le dimanche !
  • Lundi 3 novembre 2014 : En arrivant dans les locaux de la , les rédacteurs du bdo se rendent compte qu'ils ont oublié de laisser de la nourriture dans la cage de J-P, notre stagiaire de 3ème, avant de partir en week-end. Ce dernier est donc retrouvé mort. L'équipe passe le reste de la journée à enterrer le corps là où personne ne pourra le trouver, puis, comme ça représente tout de même un sacré boulot, décident de rentrer chez eux pour se reposer.
  • Mardi 4 novembre 2014 (Quinze minutes avant la deadline) : Les rédacteurs du bdo se rendent compte qu'ils n'ont toujours pas écrit. Une petite fête alcoolisée Une panique générale s'ensuit, comme le prouve ce selfie pris par un de nos reporters dans le feu de l'action :
PaniqueDé

Enfin bon, on dira ce qu'on voudra, ça ressemble beaucoup à une de nos fêtes alcoolisées.

  • Mardi 4 novembre 2014 (Quinze minutes après la deadline) : Le numéro 55 vient juste d'être complété. L'équipe du bdo est crevée. « Ah non, c'est bon, je viens de passer huit heures à faire la mise en page ! » s’exclame Psychoparten « J'ai trop bossé pour aujourd'hui, hors de question de commencer le numéro 53 maintenant, je rentre chez moi ! » Le reste de l'équipe se met d'accord pour dire que ça serait salaud de commencer sans Psycho. Ils en profitent pour rentrer chez eux à leurs tours.

Et voilà ! C'était notre fantastique reportage dans les coulisses du bdo. Et on est en train de m'annoncer qu'en fait, le véritable numéro de l'anniversaire des 1 an, techniquement, c'est la semaine prochaine...

Bon bah au moins, j'ai une bonne raison de faire un gros copié/collé complètement justifié la semaine prochaine ! Ah ! Que j'aime la perspective du travail vite bâclé !

Voilà ♪ ! (Je l'avais fortement sous-entendu que ça allait être nul) WTHellias Moustache Sig 151.54.60.199 est un vieux con lol novembre 3, 2014 à 19:58 (UTC)
Non, c'est cool. Ça permet à nos hypothétiques lecteurs de faire une incursion dans notre hypothétique travail. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 3, 2014 à 20:19 (UTC)

MontageModifier

Je serais prêt à ébaucher la structure. À condition d'avoir du contenu. Et vite, parce que j'ai des heures de semaine en retard. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 3, 2014 à 18:54 (UTC)

Je veux bien tenter de pondre une brève en mousse à l'arrache, mais je ne réponds en rien du résultat. WTHellias Moustache Sig 151.54.60.199 est un vieux con lol novembre 3, 2014 à 19:05 (UTC)
Merci. PS : je parlais d'heures de sommeil, ce que mon dernier message démontre bien. PS2 : je fais l'horoscope. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 3, 2014 à 19:32 (UTC)

J'en reste là. J'en profite pour annoncer que je serai absent, grosso modo, du mercredi 19 au lundi 24 inclus. Courage à tous (et si quelqu'un veut mettre les nouveaux articles sur Facebook...). --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 3, 2014 à 21:01 (UTC)

Je suis hyper à la bourre pour la chronique de Moncert. Je la fais demain matin et je finalise le débdo si ça vous va. --Bazoumboy Deluxe (discussion) novembre 3, 2014 à 22:36 (UTC)

Numéro 53 : 11/11/14Modifier

NewsModifier

PsychopartenModifier

Les livres de ma reineModifier

  • Luxleaks (afin de pas sécher) : Les taxes se sèchent à cause des conseillers sur lesquels Steve Jobs louchait. Qu'en pense l'assesseuse de ce Grand Duché ? Fera-t-elle passer à l'as ces salaires, jouant avec les Codes jusqu'à sortir des gonds ?
Solution


Génies incompris : la malédiction frappe de nouveauModifier

Dante dut s'exiler de Florence. Villon fut torturé en prison à cause de ses débauches. Le Caravage ne put que fuir la justice, après avoir tué un ennemi en duel. Nerval se pendit à un réverbère. Verlaine blessa Rimbaud d'un coup de pistolet. Burroughs tua sa femme en jouant à Guillaume Tell.

Quelqu'un apporta-t-il une conclusion à cette série macabre ? Non, puisque, récemment, la malédiction, tout comme le passé simple, survint une fois encore.

C'est cette fois Nabilla qui est accusée d'avoir voulu tuer son compagnon. Pauvre âme inconsolée !

Pour le Caravage, le peintre devait se faire naturaliste. Pour Rimbaud, le poète devait se faire voyant. Et pour Nabilla, la bimbo devait se faire cruche.

Ô juges sans pitié ! De même que certains voyaient en Rimbaud un "monstre imberbe", certains voient en Nabilla une pouffiasse écervelée. Grossière erreur !

La nana, elle fait de sa phrase fétiche une marque déposée, et toi, tu la prends pour une crétine ! Non mais allô quoi !

Nabilla, nous tous, poètes, peintres et grippe-sous, sommes de tout cœur avec toi.

L'horreur que j'ai de toi comme une dent te mord la bite. Si je puis dire. C'est Affreux.  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà novembre 7, 2014 à 22:00 (UTC)
Putain, je pensais à ce poème super balaise, exemple d'un art agonisant pour l'ouïe, cet aprèm... Et pourtant, je l'ai pas cité dans ma brève... T'es dans ma tête ? Ou dans ma bite ? --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 7, 2014 à 22:19 (UTC)
Au temps pour moi, je l'ai vaguement cité indirectement. Mais t'es peut-être dans ma bite. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 7, 2014 à 22:21 (UTC)
Dans ton cul. Je vais pouvoir faire ma fière d'être tombée juste ! Désolé, chuis pas trop présente ces temps-ci. Je navigue sans vrai internet depuis 7 jours; et mon point G s'est fait exploser. Enfin mon forfait 4G, je veux dire. Sinon, c'est vraiment "Ô juges sans pitié" qui m'a mis la bite dans l'oreille sous le chêne. Bien joué en tout cas.  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà novembre 7, 2014 à 22:37 (UTC)

NafissatouModifier

Gadget de la semaine *et* éditorialModifier

Bon, maintenant que j'ai retrouvé une connexion internet, j'ai écrit un truc débile, vaguement un brouillon que je rumine depuis un moment... Cela fait office à la fois de gadget de la semaine et d'éditorial, mais je pense que pour la mise en page ça va être un peu délicat pour le bdo... C'est pour ça que je le mets ici pour l'instant. Sinon, à 95% c'est tiré d'éditoriaux réels : honte à vous.  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà novembre 8, 2014 à 23:45 (UTC)

Nous le mettrons à la place habituelle des éditos. Si ça a marché pour les jeux de l'été, ça devrait aller. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 9, 2014 à 09:48 (UTC)

Tous à poilModifier

Point de théorie du genre : dans la guéguerre actuelle entre l'occident et Daesh, un nouveau cap vient d'être franchi dans le ridicule.

Pour ridiculiser la pilosité naturelle des membres dudit califat, une campagne internationale vient d'être lancée dans les pays occidentaux afin que tous les hommes se laissent pousser la moustache et prouvent ainsi leur virilité face aux vils serviteurs du terrorisme islamique. Et lutter aussi contre le cancer de la prostate. Ridicule, on vous le disait. En face la réaction a été immédiate.
« Pour lutter contre la prostate, rien de tel que niquer les ispices di counasse »
~ calife Abou Bakr al-Baghdadin et Boko-haram réunis à propos notamment du démenti de la mort du calife à la place du calife

Alors : Movember ou Bovember ? Tout cela est véritablement affligeant : serait-ce que les États-Unis ruminent depuis quelques décennies leur haine des barbus ? Après l'affaire Fidel Castro, et la tentative ridicule d'un débarquement dans la Baie des Cochons qui était forcément mal vue par les musulmans, ils ont pourtant décidé d'installer Guantanamo à l'autre bout de Cuba dans une vaine et surréaliste tentative d'apaisement.

C'est bien tout me paradoxe étasunien qui ne sait jamais sur quel pied danser et finit par se taper le cul par terre comme lmfao : preuve supplémentaire subventionnée par la NSA, le tube de Pharrell Williams est pourtant un hommage clair et vibrant aux récents bombardements de Daesh sur Kobané : "Because I'm happy Clap along if you feel like a room without a roof".

En attendant, je vais me faire pousser la chatte.

Kikifé ?Modifier

Pour ce numéro anniversaire (Tadam !), je peux m'en charger demain matin (ce soir, je compte me coucher tôt pour une fois). Ou si quelqu'un veut jouer les sauveurs, qu'il se fasse plaisir. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 10, 2014 à 19:44 (UTC)

Ce ne sera pas moi ce soir. Je n'ai même pas encore écrit ma chronique. En cas de pb demain matin, je pourrai assurer le coup dans l'après-midi. --Bazoumboy Deluxe (discussion) novembre 10, 2014 à 22:00 (UTC)
Internet et mon cerveau étant en état de marche, je devrais assurer. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 11, 2014 à 08:47 (UTC)
Du coup, on n'attend plus que toi, bel homme. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 11, 2014 à 10:15 (UTC)
Ok, je termine ma chro et je l'insère. Dans pas trop longtemps (j'espère, j'ai une vie, quoi). --Bazoumboy Deluxe (discussion) novembre 11, 2014 à 11:52 (UTC)

Numéro 54 : 18/11/14Modifier

NewsModifier

NafissatouModifier

Allez, c'est moi qui attaque...

Manifestation des policiers à ParisModifier

Une manifestation à l'initiative d'un syndicat policier s'est déroulée aujourd'hui à Paris pour se plaindre de leurs conditions de travail. Et avant leurs élections syndicales. C'est vrai, les méchants sont pas toujours gentils avec les gentils : scandaleux, il y a de quoi se plaindre.


8500 manifestants selon les organisateurs. Pareil selon la police. Ça nous change.

Séisme politique en Espagne Modifier

La catalogne organise un référendum jugé illégal dont le résultat totalement inattendu crée un séisme en Espagne et en Europe. Les électeurs ayant été sollicités pour répondre par Oui ou par Non à deux questions ont finalement élu Oui-Oui, alors qu'il n'est même pas Catalan !

Ukraine: Poutine a-t-il envoyé des chars ?Modifier

Selon toute vraisemblance, mais en attente de confirmation de l'OTAN, les chars russes apperçus dans les territoires Pro-Russe de l'Ukraine, n'étaient qu'en transit, car des chars et des troupes, sans aucun signes distinctifs ont été signalés à Barcelone. Poutine, droit dans ses bottes continue à nier l'envoi de troupe en Ukraine, et ajoute qu'il est défenseurs des droits des peuples à l'autodétermination. Improbable selon certains ? D'un autre côté, il a effectivement le profil d'un fan inconditionnel de Oui-Oui.

Route du Rhum : voguez bourrés ?Modifier

Loïck Peyron, illustrant le drame d'une profession qu'on incite dans ses travers les plus criants - l'acoolisme - vient de remporter l'édition 2014 à bord de son super-catalan.

« C'est cata-marrant pour un cata-lent! »
~ Loÿck Peyron, vainqueur du Rhum dans la catégorie 50° à propos du fait qu'il était encore bourré

Encore une histoire de marin : Frégates Mistral : vers une décision souveraine de la France ? Modifier

Indépendamment d'une quelconque pression internationale, le président Français vient de décider souverainement de livrer la première frégate Mistral à la Russie.

« Ben oui, avec les économies de carburant qu'on fait, c'est super rentable ! »
~ François Hollande à propos du fait qu'il allait la livrer à Barcelone

Politique encore : Sarkozy plagie Piaf ? Modifier

Alors que l'on découvre récemment la mort de Marcel Cerdan, Nicolas Sarkozy qui tente désespérément un retour politique se livre à une intervention du plus mauvais goût, critiquée aussi bien à Droite qu'à Gauche. Le résumé de notre premier ministre est assez pertinent :

« Emporté par la foule qui l'entraîne, qui le traîne, Nicolas est écrasé. Il ne forme qu'un corps, et sans aucun effort, le Pousse de fureur et de rage, à tenir des propos - n'importe quoi. Les thèses du FN, qu'il promène, nous laissent tous tristes et Malheureux »
~ Manuel Valls à propos à propos d'un candidat à l'UMP, enivré et heureux?
Bon j'avais bien dit que cela allait être n'importe quoi...  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà novembre 17, 2014 à 21:21 (UTC)
En passant, même bourrée, je me documente sérieusement sur mes sources. J'ai même corrigé une faute d'orthographe dans l'article wikipédia sur Oui-Oui. Du coup, par mesure de compensation, j'en laisse probablement plein ici : y a pas de raison de supprimer non plus le boulot de certains singes.  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà

Les livres de ma reineModifier

  • Jean-Christophe Lagarde président de l'UDI : Centriste, il couche près de camps qui étaient mes prisons. Est-il peigné comme un Borloo ? Il a battu un Morin qui pressait le pas et dénonçait la participation de bébés aux jeux des urnes.
Solution


Bazoumboy DeluxeModifier

[Y aura mon épisode des chroniques de Moncert mais je ne sais pas quand il sera prêt. En tout cas, avant mardi midi (si tout va bien). Celui qui s'en charge (XYSmith ?), s'il s'occupe du Débdo avant ma contribution, peut-il laisser un trou que je boucherai le moment venu ?] --Bazoumboy Deluxe (discussion) novembre 17, 2014 à 13:40 (UTC)

Je me charge du débdo si cela vous va, j'ai un édito et je laisserai la place pour toi. Il faudra juste le mettre sur FB. χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or novembre 17, 2014 à 17:52 (UTC)
A priori encore un update de ma part ce soir (ici), sauf si je fini encore bourrée... Ou alors même si je fini bourrée, mais alors, ce n'aura pas figure humaine. D'un autre côté... Tout le monde s'en tape alors...  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà
P'tain, tu gères pas. Moi, ça fait super longtemps que j'ai pas été ivre. Genre, deux ou trois jours. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste novembre 17, 2014 à 20:45 (UTC)
Moi, c'est thérapeutique: genre pour éviter la gueule de bois, je reste bourrée depuis 5 ans...  Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà novembre 17, 2014 à 20:52 (UTC)

Voilà ma chronique (s04e09):

Avec tout ce qu'on dit de Mme Blédur dans la Gazette depuis tout ce temps, vous pourriez être étonné qu'elle ne réagisse pas. La raison en est simple : elle n'est pas abonnée à votre hebdomadaire préféré et il n'y a pas beaucoup de chance que quiconque lui répète ce qui y est écrit vu qu'elle ne discute avec personne, pour cause d'énervement rapide et incontrôlable. Notre vocation étant de maintenir le lien social entre les villageois, nous avons pris sur nous d'envoyer le dernier numéro de la Gazette à Mme Blédur. Des esprits mal tournés nous accuseront d'avoir une fois de plus voulu créer l'événement afin de vendre plus de papier mais nous nous insurgeons contre ces accusations imaginaires et y opposons une forte dénégation. Pour tout vous dire, il ne nous semblait pas très honnête que Mme Blédur continue à subir les messes basses qu'elle avait remarqué sur son passage sans en connaître la raison. Evidemment, si nous avions su qu'elle réagirait comme ça, nous nous serions abstenu de lui rendre ce service.

Le jour même où le facteur est passé - mais ça peut être une coïncidence - Mme Blédur est sortie toute blanche de chez elle pour aller à la boulangerie. Là, on ne sait pas ce qu'il s'est passé mais toujours est-il qu'à un moment Mme Blédur a hurlé « Est-ce que vous comprenez le concept de pas trop cuit ou vous faut-il que je vous l'explique avec des gestes appropriés ? ». Elle aurait alors attendu la réponse de la boulangère qui était tellement tétanisée qu'elle n'arrivait qu'à sortir de la buée de sa bouche, l'atmosphère s'étant subitement refroidie dans la boutique. Puis, n'y tenant plus, Mme Blédur lui aurait fait sentir ce que "trop cuit" veut dire en lui assénant un coup de baguette sur la tête, cette dernière étant effectivement moins solide la première. Pauvre boulangère. C'est vrai que ses baguettes était trop cuites et donc que le geste de Mme Blédur n'était pas totalement injustifié, mais il faut quand même ajouter à son actif que ses croissants étaient possibles à mâcher après avoir été trempés quelques minutes dans du lait.

Après être sortie de la boulangerie, Mme Blédur était lancée et décidée à régler tous ses comptes. Elle partit chez les Fleur munie de sa chaise qu'elle fracassa sur la tête de Mme en vociférant Tu la voulais ? La voilà ! Même si Mme Fleur y est aussi passée, il faut noter que la chaise s'est beaucoup plus abîmée que la baguette, ce qui est un indice de plus que les remarques de Mme Blédur n'étaient vraiment pas infondées.

Ensuite, la forcenée est allée chercher le journal chez elle, en a fait un rouleau bien serré et s'est rendue en hâte dans nos bureaux sans doute pour nous remercier de notre initiative et peut-être même pour prendre un abonnement. Elle a franchi les couloirs à toute vitesse, a donné un coup de pied dans la porte de mon bureau et au moment où elle brandissait le rouleau de papier au dessus de ma tête afin d'exprimer sa gratitude à mon endroit, elle s'est écroulée terrassée par une crise cardiaque.

Nous avons hésité à enterrer les trois malheureuses, à cause de la possibilité d'une nouvelle déconvenue pour le mari de Mme Fleur et pour le reste de la population de Moncert concernant Mme Blédur. La crémation a donc été choisie comme rituel adéquat, y compris pour la boulangère en hommage à la cuisson de ses baguettes. Et puis soudain quelqu'un s'est souvenu de la sœur jumelle de Mme Blédur. Alors on l'a apporté pour compléter le dispositif. Le feu a quelque peu réchauffé nos cœurs bouleversés par ces subites disparitions qui laisseront une trace indélébile dans la mémoire des habitants de notre cher village. J'ai récupéré l'exemplaire de la Gazette que nous avions offert à Mme Blédur, je l'ai déroulé et je puis vous assurer qu'il reste parfaitement lisible et que vous pourrez vous le procurer au tarif habituel en passant à nos bureaux.

Numéro 55 : 25/11/14Modifier

NewsModifier

PsychopartenModifier

Les livres de ma reineModifier

  • Il y a 85 ans mourait Clemenceau : Souvent près des Sables, ce Vendéen se demandait : « Est-elle pure, elle ? » en voyant la fille d'un ministre qui se dévoilait, la sotte ! Particulièrement saillant face aux grèves, il attaquait les piquets jusque dans leur Nord. Couvert de l'encre, il a su toucher la deuxième gauche. Valls l'imite, lui qui rate tout.
Solution


NafissatouModifier

Les limites de l'intégration culturelleModifier

Pif

Enfin bon, on dira ce qu'on voudra, ça ressemble beaucoup à une de nos traditions françaises.

Voilà, c'est fini. Plus personne ne se sent Français. Ou quelques rares individus ? On s'étonne plus des scores récents du Front National, ou de l'inexistence quasi avérée de CPNT dans les élections récentes. Encore moins du nombre de personnes d'origine Française dans Daesh.

Car, une tradition récurrente, une habitude Française pluri-millénaire et inventée il y a environ 60 ans pour se débarrasser de stocks encombrants je veux parler évidemment du Beaujolais Nouveau, bref, cette habitude dérape sérieusement. Plus aucune publicité ! Pas de goût de banane ni de fraise des bois ! Ces arômes sont désormais limités aux saveurs du gel lubrifiant anal et des préservatifs, et qui dépassent, et de loin, celles du vrai 12 degré dans les taux de facturation publicitaire sur internet.

Quel scandale ! Et ensuite on s'étonne que des Français quasi-de-souche se retrouvent à décapiter des gens en Syrie ou en Irak alors qu'on détruits les repères culturels sociétaux ?

Ben non, c'est normal : à force de retirer les véritables repères culturels de la société occidentale, il n'est malheureusement pas anormal que des jeunes aillent chercher le rouge ailleurs : celui qu'on trouve en décapitant quelqu'un.

Merci aux nombreux et successifs ministres français de la santé capables de lâcher des millions d'euros dans des vaccins inutiles alors que Pasteur, inventeur du vaccin, disait : "Le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons.". On en est bien loin.

Bon, en attendant, moi je retourne au stage d'intégration culturelle.


Bazoumboy DeluxeModifier

Les chroniques de Moncert-sur-pouillac (s04e10)Modifier

C'est vrai qu'à Moncert, on aime pas trop les étrangers. Mais eux non plus, il faut le dire. Pourquoi ? On ne sait pas trop. Sans doute la jalousie. Bref, à chaque fois (pas souvent) qu'on en voit un mettre son pied qui a marché dans on ne sait dans quoi sur notre bonne vieille terre, on lui explique qu'il a eu tort mais pas avec des mots. Quand ils sont plusieurs, on se débrouille, on vient nombreux. Cette semaine, ils étaient vraiment nombreux et bien équipés. Et alors ? On est là depuis des siècles. Vous croyez qu'on ne sait pas se défendre ? Les étrangers sont un peu bêtes, ils ne se demandent jamais pourquoi personne n'a encore essayé de nous envahir pour contrôler la production de cocaille ? Ce n'est pas que personne n'ait jamais tenté le coup, c'est simplement que personne n'a jamais pu témoigner de son échec.

On les a entendu arriver de loin avec leurs hélicoptères, les potes de Chang. Ils devaient croire que tout allait se dérouler comme sur un tapis rouge, qu'en les voyant atterrir et sortir avec leurs mitraillettes, on allait se jeter au sol et se prosterner devant eux ? Non, on a juste déclenché le Plan Boum. On l'appelle comme ça car son premier effet, c'est la stupeur, et le deuxième effet, c'est la douleur : La surprise partie, ça fait boum.

Je ne vous ai jamais parlé de la cocaille-kiaï-kiaï ? Le nom de cette mixture peut s'expliquer d'au moins deux manières : soit c'est le cri du chien méchant au moment où il se rend compte de son erreur de s'être attaqué au buveur de ce cocktail, soit c'est le cri du karatéka au moment où il libère toute son énergie avant l'impact. Sauf que là, il y a deux kiaïs car celui qui a bu le breuvage peut décharger à volonté (et pas que deux fois, mais on n'a pas voulu être trop exact dans l'appellation sinon à chaque fois qu'on l'écrirait ça prendrait un paragraphe). Bref, au château, il y a un flacon planqué pour les cas occasionnels de nécessité. On a eu de la chance que l'Empereur ait réussi à en produire un nouvel échantillon très récemment. Le dernier avait été bu il y a 7 ans quand des sud-américains sont venus. Il faut que ça macère de longues années et il faut une grande quantité de cocaille pour obtenir une petite fiole au final. On en aurait eu bien besoin lorsque Chang s'est ramené mais, à la réflexion, ça aurait été écraser un moustique avec un rocher. L'empereur a donc pris sa dose et s'est occupé du boulot. Il est difficile de décrire précisément la métamorphose qui s'opère sur celui qui en prend une gorgée vu que ce en quoi il se transforme bouge trop vite pour qu'on puisse bien le voir. D'ailleurs, ceux qui subissent son courroux deviennent aussi rapidement méconnaissables bien qu'ils ne bougent plus du tout. C'est rigolo à voir mais après il faut attendre la prochaine pluie pour que le village redevienne bien propre car il y en a vraiment partout à la fin. Et les cochons, ça a beau avoir du nez pour dénicher et ingurgiter les résidus mais ça laisse quand même des traces dans les coins.

En général, le buveur de cocaille-kiaî-kiaï est retrouvé à plusieurs kilomètres dans la forêt. Comme il n'y a jamais assez de participants pour épuiser son énergie, il fonce vers la forêt pour éviter les dommages collatéraux et il en profite pour abattre quelques arbres et nous ramener un stock de cure-dents.

Je me rend compte qu'avec ce que je viens de vous raconter, ça ne va pas encourager le tourisme à Moncert. Tant mieux.

--Bazoumboy Deluxe (discussion) novembre 24, 2014 à 23:28 (UTC)