Forum:Big Brother/Cornemuse

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
  • SUP Grosse liste occupant la moitié de l'article. L'Effaceur Ppc décembre 28, 2017 à 23:56
  • SUP Triste, déconcertant, pauvre, médiocre, indigent, omniplégique, grotesque, fébrile, stupide.... non, ce n'est pas assez fort ça, pas assez, disons, ébouriffant... hmm. Insubmersible ? Non, non, très mauvais, ça ne va pas du tout. Alors je conçois que parfois on puisse tenir de son ascendance pour concorder quelque conclave autoclave du meilleur goût, mais là tout de même on dépasse les bornes du préjudiciable, comme par exemple quand j'ai écrit, dans ma phrase précédente, des lettres et même des mots, ce qui convenons-en demeure tout de même dans le domaine de la spéculation la plus débridée et, n'était ma grande tolérance envers ce qui outrepasse ses prérogatives séculaires et lentement ajustées par le feu ronflant d'un magique et fantaisiste contremaître dont le passe-temps innocent et malheureux rapièce, mais dans le sens de la longueur cette fois (c'est-à-dire la longueur temporelle), les vibrations antithétiques du beau et de la mondanité la plus démodée lorsqu'il lui plaît, par quelque temps pluvieux et intègre, à l'exercer, n'était, donc, ma superbe indifférence à tout ce qui relève du verruqueux domaine de ce charlatan fastidieux et vraiment poussiéreux comme une bête (comme le renard par exemple) commode de printemps (qui contient donc des lys, des roses, des fenêtres soldées (soldées, c'est un mot qui danse, qui est translucide et merveilleux et je ne m'en lasse pas, de sa prononciation, que j'ai tout à fait leste et frontale, merci messieurs ais je ne vous ai pas demandé si c'est vous qui faites la cuisine chez vous d'habitude, alors arrêtez de me regarder comme si je venais je ne sais d'où et regagnez je vous prie les profondeurs sombres et ligneuses de ces vieux tiroirs qui m'enchantent, parmi les flûtes entassées et les mémoires vaincus qui ne s'embarrassent plus que de plaire aux araignées et aux mites) et tout un tas de vieilleries charmantes, my dear), je ne tolérerais point le flux tautologique qui sortit il y a un instant (assez long mais on peut toujours étirer les bornes du sérieux et de la dérision en un sourire moqueur mais néanmoins vigoureusement ingénu) de mes propres lèvres ou peu s'en faut (en porte-à-faute c'est mon credo, toujours), ce qui on ne finira pas de s'en étonner participe, ne vous déplaise, d'une noblesse d'âme tout ce qu'il y a de plus certaine et méritée, d'une abduction au-dessus de la penaude franchise habituelle qui promet victorieusement les muses de cette logique grecque, si pure et si soyeuse, et en simultané bien évidemment, car je suis comme cela un homme de grande foi et de peu de volonté lorsqu'il s'agit de distribuer nonchalamment les fruits lourds et précieux de son extase personnelle aux quatre vents de l'analyticité sordide et moite d'un missionnaire local qui se croit tout permis ; je n'ajouterai pas un mot de plus, tant la perfection micrométriquement ciselée à l'exergue de ma sublimité spatiale rappelle instantanément toute une mythologie ancienne et oubliée à laquelle venaient boire les lions spirituels que tenaient en laisse les Grands Hommes tels que moi (mais tout de même un petit peu moins grands) lorsqu'ils s'approchaient, heureux et aimables, doucement chamarrés, simples, échauffés, mercuriels et trépidants sous le flot de la pensée suprême qui faisait en grand baîller les portes de leur vaste imagination à la lueur d'une aube fraîche, la perfection donc suppose quelque chose de fondamentalement plus grave, plus ferme, plus décidé et plus saturnien, plus agile, plus mélancolique et plus dur, plus clair et cristallin que le reste, cet universel ballet incessant , invraisemblablement trouble, séculier, odieux, sarcastique, grinçant et mièvre, blêmissant, cadavérique ! Oui ! mais oui! c'est ça que je cherchais ! cet article, c'est cadavérique qu'il faut dire qu'il est ! Putain oui: mais ça! si on aurait pu s'y attendre !Ralgamaziel-Frappez-moi! décembre 31, 2017 à 17:12 (UTC)
C'est vrai, je suis bien d'accord : c'est cela le bon mot, l'exact terme qui nous amène à l'acmé, au pinacle, à l'apogée du sommet de la culture de la framboise. Je ne me lasse pas de le prononcer : Névrotique ! Névrotique ! Névrotique ! Ah ! Quelle félicité ! Quelle splendide qualification d'une infatuation mortelle, et qui trouve cependant là son si heureux dénouement ! Ralgamaziel-Frappez-moi! décembre 31, 2017 à 17:18 (UTC)
Partage sur...
FANDOM