Festival du Film Romantique de Kaboul

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Festival du Film Romantique de Kaboul, C'est beau, c'est chaud, c'est rigolo se déroule dans la capitale de l'Afghanistan chaque année en été. En 2010, le Festival du Film de Kaboul. Le Festival a pour but de récompenser les meilleurs films d'amour, choisis dans un panel de films du cinéma mondial. Afin de respecter toutes les susceptibilités, un jury d'experts talibans se charge d'éditer une version remontée de chaque film, éliminant au passage toute allusion ou tout élément choquant (regards appuyés, baisers, nudité extravagante, etc)

[modifier] Palmarès

Unhommeteune.JPG

2009: Une poignante histoire d'amour

* 2009 : Un homme et une de Claude Lelouch (France, 1966, 18 minutes (version remontée))

L'intrigue : Sur la plage de Deauville, un homme et une femme, tous deux veufs inconsolables, se rencontrent, se croisent et finissent en prison pour conduite immorale.

  • 2008 : Love Story d'Arthur Hiller (USA, 1970, 6 minutes (version remontée))

L'intrigue : Oliver se marie avec Jenifer, contre l'avis de sa famille. La jeune fille décèdera par la suite victime d'une leucémie foudroyante, et c'est bien fait pour elle.

  • 2007 : Le dernier métro à Paris, documentaire de François Truffaut et Bernardo Bertolucci (France-Italie, 1971, 4 minutes (version remontée))

L'intrigue : durant la seconde guerre mondiale, Marlon Brando rencontre Catherine Deneuve, et ils mangent des tartines beurrées au petit-déjeuner.

  • 2006 : Autant en emporte le vent, de Victor Fleming (USA, 1939, 15 minutes (version remontée))

L'intrigue : La guerre de Sécession fait rage aux Etats-Unis. Au coeur de la tourmente, Rhett Butler rencontre Scarlett O'Hara, une allumeuse. Celle-ci déclenche un incendie spontané qui ravage Atlanta, et y périt brûlée vive sous les acclamations de la foule.

  • 2005 : Casablanca, de Michaël Curtiz (USA, 1942, 8 minutes (version remontée))

L'intrigue : Casablanca, 1942 : Ilsa hésite entre l'amour qu'elle porte à Viktor Laszlo, son mari résistant, et à Rick Blaine, son premier amour, cynique et désabusé. Finalement, Rick choisit de prendre l'avion avec Viktor, en déclarant que c'est là le début d'une belle amitié mais qu'il n'y faut voir aucun sous-entendu homosexuel. Ilsa périt écrasée par le train avant de l'appareil au décollage.

  • 2004 : Serre-moi la main, idiot, de Billy Wilder (USA, 1964, 3 minutes)

L'intrigue : Un chanteur de charme, dragueur invétéré, cherche à séduire la femme d'un compositeur, qui engage dès lors une prostituée afin de tenir le rôle de son épouse. Après une série de marivaudages et de quiproquos, tout ce petit monde adultère et sans morale finit sur les bûchers de l'Inquisition.

  • 2003 : Titanic, de James Cameron (USA 1997, 1 minute 30 (version remontée))

L'intrigue : En 1912, sur le Titanic, Rose trompe son fiancé en adressant la parole à Jack. Un châtiment divin envoie un iceberg percuter le navire, qui sombre corps et âmes.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia