Faux-cul

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La famille des faux-culs contient plusieurs espèces animales indépendamment de leur enbranchement (vertébrés, invertébrés) ou de leur classe zoologique (mammifères, reptiles, oiseaux, insectes...). Ce qui les caractérise est l'hypocrisie dont ils font preuve que ce soit pour se nourrir, pour tuer gratuitement, pour impressionner les autres ou encore pour se foutre de la gueule des humains.

[modifier] Les faux-culs notoires

  • L'hippopotame qui malgré son aspect balourd n'hésite pas à se précipiter hors de l'eau et à courir plus vite qu'un homme pour l'éventrer.
  • Le crocodile pour les mêmes raisons. Ses pattes courtes ne sont qu'un leurre.
  • L'ours pour les mêmes raisons (il court aussi vite qu'un cheval) et aussi parcequ'il essaye de se faire passer pour une gentille peluche ou encore pour un sympathique personnage de dessin animé qui consomme exclusivement du miel (voir Winnie l'ourson).
  • Le chat qui est l'archétype de l'hypocrisie. Il se fait passer pour une sympathique boule de poils à caliner jusqu'à ce qu'il ait obtenu sa pitance. Il révèle alors sa vrai nature en changeant ses mignons petits "Miaou" en "Pchfffffft" dès qu'on souhaite l'approcher, en utilisant ses crottes (les plus nauséabondes du règne animal) comme arme chimique (l'armée Irakienne employait des chats au Kurdistan) et en lacérant vos meubles par pure méchanceté. Le chat fait également partie de la famille des parasites oisifs.
  • La tortue qui avec son complice le hérisson essaye de nous faire croire qu'elle n'est qu'une carapace vide. Elle nous prend vraiment pour des cons.
  • Le cochon d'Inde, mais lisez plutôt l'article.
  • L'ornithorynque, qui se fait passer pour plusieurs espèces animales en même temps
  • L'humain, mais voyez plutôt autour de vous
  • Le bonobo qui se prend pour un être humain en poinçonnant sa femelle en missionnaire, mais voyez autour de vous.
  • Le missionnaire qui tente de se faire passer pour un bonobo en tromblonnant ses frères sur le dos, sournoiserie qui ne trompa pas Charles Darwin dans son Essai sur le gêne bonobite chez les missionnaires.
Partage sur...
wikia