Faire un bide

Un article de la désencyclopédie.

Version du novembre 17, 2011 à 18:31 par Chloë Potter (discuterDons à la science)

(diff) ← Version précédente • Voir la version courante (diff) • Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, chercher
Bide1

Plus elle maigrit, plus je m'aigris.

Faire un bide est une expression grassouillette de la langue française désignant l'acte qu'accomplit une personne dont la présentation ou le spectacle, ou la vanne, ou l'article, n'a pas eu l'effet escompté auprès de son public. C'est en général synonyme d'échec, et de sensations bizarres au niveau du plexus solaire. Cet article, véritable Bible du bide, véritable Bidle donc, se propose de donner les principales clés de la compréhension du bide, afin de s'en affranchir définitivement, voire complètement. Et surtout de perdre du ventre ![1]


Historique

Bideeau

Bien sûr ce n'est qu'une reconstitution, dans la réalité il n'avait pas de maillot de bain.

Si l'expression faire un bide n'est apparue qu'à partir du XIXe siècle, les bides, eux sont apparus largement avant. En fait, le bide est apparu en même temps que la vanne, puisqu'étonnemment, la première vanne de l'histoire a été un bide. Et pour cause, cette première vanne a été l'oeuvre du premier homme à marcher sur Terre, que nous appellerons Jean-Claude pour respecter son anonymat.

Il faut d'abord rappeler le contexte, nous en sommes largement avant Jésus-Christ, et même largement avant l'invention du calendrier, et de la bombe atomique. Par conséquent personne ne sait à quelle date nous sommes, et personne ne maîtrise la fission nucléaire. La vie n'est même pas encore apparue sur Terre, s'étant contentée, comme la petite tarlouze qu'elle est, de rester planquée tranquillement sous l'eau. Jean-Claude, lui, poisson depuis quarante-cinq ans, a des couilles. Et il vient de comprendre le principe de l'évolution. Il décide de se sortir les doigts du cul, et de prendre les jambes à son cou, afin d'avoir suffisamment de membres pour pouvoir sortir de l'eau, et être le premier être vivant à le faire. Une fois arrivé sur la côte, il regarde autour de lui, et sent que c'est le bon moment pour sortir une vanne. Il déclare alors :

« Quelqu'un a une serviette ? :P »

Seulement voilà, personne n'a ri. Aïe. Les mauvaises langues diront que Jean-Claude n'a pas eu besoin de serviette pour essuyer le premier bide de l'Histoire, mais toujours est-il qu'il a ouvert la voie à la plus longue dynastie de l'Humanité (et assimilé) : les types qui font des bides. De Ramsès à Napoléon, de Lucy à Paul Mc Cartney en passant par Lionel Jospin, Janice Joplin ou encore le chevalier d'Eon, toutes les plus grandes figures de l'Histoire se sont pris des bides. Certains ont été passés sous silence, d'autres ont eu un retentissement mémorable, voici en tout cas une liste de quelques uns des plus marquants  :


  • Le bide de Ramsès II : Le grand pharaon, aussi surnommé le Roxor de Louxor, avait pour habitude d'organiser des gigantesques banquets qui mêlaient beuverie, orgie et salade de brocolis. Seulement en ce banquet de 1245 avant J.C., Ramsès II était décidé à amuser la galerie. Il fit taire ses 400 convives en plein milieu du repas, et prit la parole.
« Hey ! Pourquoi Isis elle a les seins clairs ? Parce qu'elle s'est fait Seth sur Seth ! MDR ! »
Stupeurs et incompréhensions dans la salle. Doit-on rire ? Doit-on applaudir ? Doit-on rajouter du sel dans cette salade de brocolis ? Cette soirée conviviale se termina en drame puisque le pharaon fit abattre tous les convives. Il fallut attendre deux jours pour que ce drame cesse, d'où son nom. Hihi.
Bideramses

Ramsès était un champion de Je te tiens, tu me tiens, comme on le voit ici.

Bidecesar

César aime ça. Ah non merde.


  • Les bide de Jules César : Caïus Julius César était réputé pour être un mec classe, et pour balancer des phrases mémorables du genre « Alea jacta est », « Veni, vidi, vici », ou encore « Duracell cède l'ex ». Cependant, ce qu'on s'est bien gardé de nous dire, c'est que ces petites phrases bien tournées ne sont que des gouttes d'eau dans l'océan de conneries et de bides qui sortait de la bouche de ce mec. On peut en citer quelques unes :
« Purée depuis une semaine, à chaque fois que je me lève, j'ai la Gaule :P »
« Tous les chemins mènent à Rome. Donc là on est clairement sur la route du Rome xD »
« T'es sûr qu'on vient de franchir le Rubicon ? Parce que je l'ai trouvé intelligent moi mdrrr »
Ainsi nul besoin d'expliquer davantage les raisons de son assassinat au Sénat.


  • Le bide de Jésus-Christ : C'est un des bides les plus repris de l'Histoire. Celui-ci est encore de nos jours maquillé en phrase mémorable, lors des messes notamment, mais il n'en est rien. Il a eu lieu en 33 après son auteur, en plein pendant la Cène (mais pas dans un bateau-mouche !). Jésus-Christ se lève, pendant le repas, fait taire tout le monde et déclare en se saisissant de pain « Ceci est mon corps. Sympa non ? lol ». La Bible ne prend pas la peine de le préciser, mais derrière cette phrase, il y a eu un blanc de huit minutes, pendant lequel personne n'a parlé : Jésus s'est rassis (comme son pain) et a regardé son assiette, un peu honteux, pendant que ses apôtres faisaient de même. L'atmosphère s'est finalement détendue grâce à un pet de Saint-Marc.


Bidejesus

Jésus tente un Tire-mon doigt pour se rattraper.


  • Le bide de Charlemagne : Encore un fait marquant que les manuels d'Histoire se sont payé le luxe d'effacer. Charles le Grand, roi des Francs, Empereur d'Occident, alors qu'il était au faîte de sa gloire, avait décidé de se lancer dans la chanson. Il a sorti un album complet intitulé « Chansons pour le pied de ma mère » qui a été un flop total en terme de vente. Avec 71 albums vendus, et 34 exemplaires seulement du premier single « Moi...Charlemagne », la carrière musicale de Charlemagne fut un bide retentissant.


  • Le bide de Galilée : Galilée était un chouette scientifique, et un sacré déconneur. Après avoir bien fait marrer tout le monde avec ses théories à la con comme quoi la Terre tourne autour de je ne sais quoi, il se prend un procès par l'église. Il finit par revenir sur ses déclarations, mais ne peut s'empêcher une petite vanne à la fin du procès : « Et pourtant, elle tourne ». Et BAM, au bûcher. Certains bides coûtent vraiment plus chers que d'autres.


  • Le bide du mec du dîner presque parfait :



  • Le bide de Guy Carlier : Il est gros hein ? Purée le mec peut réellement manger dessus quoi.


Évidemment, cette liste est aussi peu exhaustive qu'un plateau de fromage sans pavé d'affinois, on aurait pu y rajouter « Cuitas les bananas », le Titanic, ou encore la fédération Française de tennis. Les exemples sont suffisamment nombreux pour que le lecteur puisse se faire sa liste personnelle.


Naissance d'un bide

Il est temps de rentrer dans des aspects plus techniques concernant le bide. Un bide naît de la conjonction de trois principaux facteurs : irréciptivité du public, indigence de la vanne et Olivier Besancenot.


Irréciptivité du public

Bidesalle

Cette salle est pleine de gens qui me trouvent marrant.

Derrière chaque terme ronflant, dort une idée simple. C'est le cas ici, puisque ce terme désigne simplement le fait que la probabilité d'apparition d'un bide croît lorsque le facteur d'adéquation de la vanne avec le public diminue. Il ne vous viendrait jamais à l'idée de débarquer dans une maison de retraite et de crier « Hey j'ai téléchargé une application sur mon Iphone qui mesure ma température anale ! Maintenant j'ai plus qu'à le nettoyer lol ! ». Ainsi il faut d'abord et avant tout bien vérifier que votre public est adapté à votre vanne.

Pour des vannes grands publics, il faut également veiller à ce que le public soit bien dans une humeur propice à la réception d'humour. On distingue différentes situations dans lesquelles ce n'est généralement pas le cas.

  • Lorsque le public est animé par une autre émotion, comme la tristesse ou la peur. Ainsi un « Qui c'est qu'a pété ??? » marchera bien mieux lors d'une cérémonie de mariage que lors d'un enterrement.
  • Lorsque le public est blessé, ou en souffrance. Pour revenir à Jésus, qui était d'ordinaire un sacré déconneur, vous auriez dû le voir sur la croix....le mec était pète-sec, hallucinant. On a eu beau lui chatouiller les pieds, rien. Un bon exemple du fait que les gens qui souffrent sont des distributeurs de bide ambulants (enfin sauf s'ils sont sur une croix, là ils ambulent moyen).
  • Lorsque le public n'entend pas. Éviter donc l'humour en discothèque, sur le tarmac d'un aéroport, dans l'espace ou lors d'un congrès de malentendants.
  • Lorsque le public est strictement inférieur à 1 en nombre. A moins de rire de ses propres vannes, vous vous assurez un bide en l'absence de public.

Indigence de la vanne

Bidediligence

J'ai dit indigence pas diligence !

Parfois le public peut être chaud comme la braise, et ne demander qu'à en rire, c'est votre blague qui fait coincer l'affaire. Pour vous éviter de vous demander si une vanne a des chances ou non de faire un bide, voici une liste de toutes les blagues qui en général ne font pas de bide : La blague de l'oisillon et du motard, la blague du prisonnier qui s'échappe, la blague de l'éléphant et de la souris, la blague des indigènes, la blague de la vache, la blague des canards, la blague à tabac, la blague du sac Darty, la blague de l'homme à la tête de pamplemousse, la blague du cheval repeint en bleu, la blague de l'accouchement, les poils aux, le dis camion !, et enfin la blague du mec qui rentre dans un café.

Voilà en théorie avec ce simple bagage, vous êtes en mesure de vous prémunir de tout bide. N'hésitez pas à vous servir de la page de discussion pour demander des précisions sur ces blagues.


Manoeuvres de sauvetage

Bidebouee

Plus le bide est gros, plus la bouée doit être large.

Vous venez de faire la blague du cheval repeint en bleu. Vous sentiez le public réceptif, elle est dans la liste des blagues sans risques, et pourtant vous vous êtes mangés un four tonitruant. En plus, vous êtes chauve depuis deux ans et personne ne vous a jamais dit que vous ressemblez à Lex Luthor dans Smallville. Plutôt que de vous apitoyer sur votre sort, voici quelques techniques visant à éliminer cette sensation désagréable qu'est le bide.

Rire

Les autres n'ont pas ri ? Qu'à cela ne tienne, vous allez rire pour eux. Avec de la chance, votre rire sera communicatif, et vous arriverez à sauver votre vanne.

Exemple : Reprenons la blague du cheval repeint en bleu.

« (...) - "Qui c'est qu'a osé repeindre mon cheval en bleu ?" Et là t'as un énOOooOrme cow-boy qu'arrive et qui dit : - "C'est moi pourquoi ? - Non c'est juste pour savoir quand vous allez mettre la deuxième couche !" AHAHAHAHAHAH MDRRRRRR LA DEUXIEME COUCHE PTDRRRRRRRRRRRRRRR TROP FORT LA DEUXIEME COUCHE CHEVAL EN BLEU LOOOOOOOL EXPDRRRRRRRR EXPLOSION ATOMIQUE D'HUMOUR TROP FORT PUTAIN LA BLAGUE DE CHAUVE DE OUF LE COW BOY ET TOUT LOOOOOOL GENIAL GENIAL PUTAIN MAIS MDRRRRRRRR EMBRASSE MON CRANE »

Il va sans dire qu'il ne faut pas prononcer ce texte exactement, mais l'interpréter.

Choquer

Parfois une blague ne fait pas rire parce qu'elle est trop gentillette. Tout le monde l'a comprise mais voilà, rien de transcendant. N'hésitez donc pas à choquer votre public en tranchant dès la chute avec ce style.

Exemple : Reprenons la blague du cheval repeint en bleu.

« (...) - "Qui c'est qu'a osé repeindre mon cheval en bleu ?" Et là t'as un énOOooOrme cow-boy qu'arrive et qui dit : - "C'est moi pourquoi ? - Non c'est juste pour savoir quand vous allez mettre la deuxième couche !" Hey tiens Martine regarde ma bite lol !!! » (tout en sortant votre pénis, évidemment)

Plus qu'à un bide, cette méthode vous expose même à des poursuites judiciaires. Elle est pourtant très prisée dans la classe politique.

Faire diversion

Vous avez bien compris que votre blague ne ferait jamais rire. Il convient alors de faire oublier au public que vous venez de la faire. Pour cela, rien de mieux que d'inventer un événement majeur juste après votre chute. A peu près tout est acceptable, vous pouvez simuler le coma, crier au feu, crier au loup, dire que l'un de vos convives vient de faire tomber une boulette de viande, etc.

Exemple : Reprenons la blague du cheval repeint en bleu.

« (...) - "Qui c'est qu'a osé repeindre mon cheval en bleu ?" Et là t'as un énOOooOrme cow-boy qu'arrive et qui dit : - "C'est moi pourquoi ? - Non c'est juste pour savoir quand vous allez mettre la deuxième couche !" OH MON DIEU PUTAIN MARTINE TA COIFFURE PREND FEU !!!!! »

Vous pouvez d'ailleurs assurer vos arrières en préparant un briquet pour donner une touche de vérité à vos propos, et mettre le feu à la soirée et à la chevelure de Martine.


Prétendre que la blague n'était pas finie

Vous venez de dire la chute, et personne n'a réagi. Ne paniquez pas, ne laissez pas un trop gros blanc, et continuez l'histoire en impro, comme si la blague n'était pas finie. Cela vous laissera le temps soit de trouver une meilleure chute, soit de faire diversion (là encore, avoir un briquet sur soi peut donc aider).

Exemple : Reprenons la blague du cheval repeint en bleu.

« (...) - "Qui c'est qu'a osé repeindre mon cheval en bleu ?" Et là t'as un énOOooOrme cow-boy qu'arrive et qui dit : - "C'est moi pourquoi ? - Non c'est juste pour savoir quand vous allez mettre la deuxième couche ! - Ah...euh...ouais...la deuxième couche...bah je vais la mettre bientôt ! - Ah bon moi j'aurais mis une petite touche de rose aussi ! - Ouais...bien ! J'aime le rose ! - LOL t'es un pédé tu viens de Brockback Mountain ou quoi ???" »

Avouez que c'est carrément mieux comme ça.


Citations

Bidebritney

Bidney Spears

Terminons sur un petit recueil de citations sur le bide.

  • « Les plus grands humoristes sont comme les plus grands alpinistes : même au sommet ils ont peur de regarder dans le bide. »
    ~ L'auteur de cet article.
  • « Rides, des sourires gravés. Bides, des souris gavées. »
    ~ Jules Renard featuring l'auteur de cet article.
  • « Rentre ton bide putain ! »
    ~ Le manager de Britney Spears.
  • « Ceci est mon sang. Non mais là c'est drôle parce que c'est du pinard en fait ! Venez on en boit vous allez voir on va s'marrer ! Allez quoi merde ! »
    ~ Jésus-Christ qui retente sa chance.
  • « Snoop-dog. Snoop-doggy dog ! Alors qu'est-ce qu'on attend ? »
    ~ Un adolescent.
  • « Bide sans morbide n'est que ruine de Lââm. »
    ~ Anonyme.
  • « Coucou, tu veux voir mon bide ?  »
    ~ DSK à une employée d'hôtel.


Notes

  1. L'auteur de l'article disséminera des exemples de bides tout au long de l'article. Faites attention, celui-là n'en était pas un par exemple. C'était une excellente vanne MDR.


Logolangue   Portail des langues

Bestof v1
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
wikia