FO

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Ou Farce Ouvrière.

« F.O le syndicat qui est Bo, Fo le syndicat ki vous Fo »
~ Coluche à propos de FO, il y a vingt ans
« gardez vos Forces les Ouvriers. »
~ toujours Coluche à propos de FO toujours d'actualité

[modifier] Création

C'est en 1948 que F.O fut créée, comme tous les syndicats,par scission de la CGT. Les rouges vifs se fâchèrent avec les rouges moins vifs, qu'on appellera vermillons. Comme les rouges vifs touchaient le pognon de Moscou et du KGB, les vermillons se dirent que le mieux était d'aller chercher le pognon là où il se trouvait à Washington et à la CIA, vu que les relations étaient bien refroidies entres les camarades CGT et CGT-FO. Cette période de l'histoire syndicale fut nommée La guerre froide. Ce fut une période de bonheur sans pareil pour les travailleurs; la machine à glaçon pour le pastis marchait à fond et la bière était fraiche en permanence, mais ce bonheur n'a pas duré et la guerre froide cessa sans crier gare vers la fin des années, euh, des années, en tout cas juste un peu avant le règne de Nicolas 1er, Tsar de toute L'Europe.

[modifier] But de l'organisation

Pendant des années, la seule raison apparente de ce syndicat semblait être de promener son secrétaire général sur tous les plateaux de télé avec ses bretelles et son havane. Celui-ci ayant la verve des plus grands amuseurs de music-hall, faisant un triomphe partout, son remplacement par un nouveau secrétaire beaucoup moins comique a sonné le glas de la visibilité de ce syndicat dont tout le monde croit que Marc Blondel est toujours le secrétaire.

[modifier] Secrétaire général actuel

Après recherche dans les caves et greniers de F.O, il semble que c'est Jean-Claude Mailly, mais personne ne peut le confirmer à Force Ouvrière.

[modifier] Respect du code du travail

C'était le fer de lance de F.O, et de son secrétaire général ( oui Blondel, pour une fois c'est le bon) qui a dû recourir aux prud'hommes pour que son chauffeur veuille bien toucher ses arriérés d'heures supplémentaires, ce que celui ci refusait de prime abord. Toutes la conviction de lutte de F.O a été mise dans la balance pour faire fléchir ce chauffeur et le forcer à accepter, devant l'évidence et le jugement des prud'hommes, de déposer enfin le chèque que F.O lui donnait et à se faire payer son travail intégralement. Par la suite, le chèque fut retourné pour cause de fonds insuffisants.

Nuvola apps important.png
Faites attention !
Marc Blondel n'est plus dirigeant de F.O, depuis 2004 quand même !
Partage sur...
wikia