F

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Il s'agit de la sixième lettre de l'alphabet. À la création de l'alphabet tel que nous le connaissons aujourd'hui, la lettre E voulait marquer l'histoire, or elle était condamnée à être et rester la cinquième lettre que personne ne remarque. Elle a levé la jambe (histoire d'être attirante, vous voyez ce que je veux dire) et s'est transformée en F. Nous ne connaissons pas très bien l'histoire mais nous pensons qu'elle a décidé de rester comme ça pour toujours. Bref, la lettre F est une salope.

[modifier] Environnement

La lettre F, lorsqu'elle séjournait dans l'alphabet, était encadrée par le E, une lettre en manque d'attention toujours prête à lever la jambe et le G, un gros adepte de l'auto-fellation. On peut donc dire qu'elle a évolué dans un environnement malsain. Sa place est désormais entre le D et le G depuis la grande réforme. En effet, la séparer de G était impensable, mais E commençait à lui casser les bonbons. De plus, il fallait bien lui apprendre la droite et la gauche à cette salope. Petit inconvénient notable, le D est à gauche et le G est à droite, mais on va dire que c'est pas grave, elle a qu'à se tourner, c'est comme les ceintures Dolce&Gabana après tout.

[modifier] Concurrence

La lettre F est lourdement concurrencée par le P et le H qui ensemble phorment le même son. Elle phlippe qu'un jour, elle soit phinalement phoutue à la porte. Il phaudrait alors se phaire chier à phoutre le P et le H à la place des F, comme je me phais chier à la phaire.

[modifier] Autres usages

  • Avec le M et le W, c'est la seule lettre que les chats peuvent prononcer.
  • De plus, sans le F, on ne pourrait pas respirer. « Ffffffffff ! Ffffffffffff... »


Logolangue.png  Portail des langues

Partage sur...
wikia