Escadron Sky Angels

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Sky Angels Escadron aéronautique fondé en 1914 par Le Faucon Pèlerin, célèbre As oublié de la première guerre mondiale.


[modifier] Le fondateur

Faucon pelerin.jpg

Le Faucon Pèlerin en 1914.

Nous ne connaissons pas sa date de naissance exacte, mais nous pouvons la supposer de la fin du 19ème siècle, il est supposé avoir environ 17 ans sur cette photo. Il est né à Strasbourg, issu d'une famille Alsacienne de souche. Depuis sa petite enfance, nous le savons joueur dans l'âme, et toujours prêt à se donner à fond pour devenir le premier partout. Il fait preuve d'une intelligence supérieure à la normale, avale ses études à toute vitesse pour se consacrer au rêve de sa vie, voler.

C'est d'ailleurs très jeune que, allongé dans un champ, il remarque la méthode de chasse du faucon pèlerin. Il observera ce rapace à plusieurs reprises, l'étudiera de près, jusqu'à en adopter un. Nous savons de source sûre qu'à 10 ans il avait déjà obtenu son brevet de pilote d'aéroplane à Molsheim, dans le Bas Rhin.

Rapidement tout le monde oublia son nom, il était déjà devenu Le Faucon Pèlerin, c'est vous dire s'il bassinait son entourage avec cet oiseau. Aujourd'hui, si tout le monde connait le nom de ce rapace, c'est un peu grâce à lui.

Le Faucon Pèlerin sera vite remarqué par les autorités de l'administration, il recevra toutes les décorations possible pour un pilote et un chef d'escadron émérite. Plus tard, il travaillera dans l'ombre pour les services secrets français et deviendra vite un illustre inconnu pour le commun des mortels. C'est pour cette raison qu'un article s'impose pour faire revivre cette grande épopée qu'est l'escadron Sky Angels.

Notre héro serait toujours en vie et vivrait quelque part en région parisienne, dans l'est d'après ce qu'on dit.

[modifier] La création de Sky Angel

Skyangel origine 200.jpg

Le logo de l'escadron en 1914

C'est à l'annonce de la première guerre mondiale que Le Faucon Pèlerin eut l'idée de monter un escadron imitant le vol et l'attaque du faucon. Étant donné la gravité de la situation et le grade déjà élevé de notre héro de guerre, il lui fut accordé le droit de créer l'escadron Sky Angels.

Le Colonel Reyel se souvient : "Il a regardé le ciel et nous a dit tout de go, notre devise sera : La mort vient d'en haut.".
Un artiste nommé Chipster s'empressa de lui faire un beau logo à apposer sur tous les avions de l'escadron.

Le premier escadron était assez disparate, il était composé d'aéroplanes de plusieurs nations, Gladiator Mk II, Swordfish Mk I, I 15, CR 42 Falco, G 50, PB Y et Ki 10 II C se coutoyaient sans complexe. En tout une vingtaine de biplans actifs et quelques uns en réserve dans l'aéroport de Molsheim.

Aux côtés du Commandant Faucon Pèlerin œuvraient ses fidèles Officiers, Fruxio, Chipster et la première femme pilote au monde, Pomme d'amour. Pour des raisons évidentes de sécurité, aucun nom ne sera dévoilé dans cet article.

Le pilotage des aéroplane en 1914 était assez épique, il fallait savoir manier la boussole et ne pas être manchot pour pouvoir tirer sur le manche. Le brevet de pilote consistait en une heure de théorie pour expliquer comment décoller, tourner et atterrir, et à un décollage et atterrissage. Si le pilote réussissait son atterrissage, il avait son brevet, sinon il partait au cimetière.

[modifier] Sky Angels en 14/18

Sky angel escadrille.jpg

Rare image des Sky Angels en 1915

Le Faucon a eu beaucoup de travail au début de cette guerre, il devait non seulement combattre, mais aussi former tout son escadron. Passionné par la stratégie militaire, il échafaudait des tactiques toujours plus folle de combats.

Au matin du 5 octobre 1914, le Commandant Faucon Pèlerin et son mécanicien-mitrailleur, l'Officier Fruxio, à bord de leur biplan PB Y, croisent la route d’un Aviatik allemand qu’ils parviennent à abattre, remportant ainsi la première victoire aérienne de l’histoire. Cet événement marque une étape décisive dans l’histoire de l’aéronautique militaire, née en 1909 et qui aligne aux premiers jours de la guerre 138 appareils répartis dans 23 escadrilles.

Pendant près d’un quart d’heure, Fruxio tire avec régularité quarante-sept balles tandis que le pilote allemand tente d’exécuter une large spirale afin d’échapper à l’assaillant. Alors que la mitrailleuse s’enraye et que Fruxio commence à démonter la culasse, Faucon voit l’Aviatik soudain se cabrer, s’abattre sur l’aile gauche et piquer à la verticale pour s’abattre en flammes dans les marais près de Jonchery-sur-Vesle, sous les yeux du général Carnote. Pour la première fois dans l’histoire, un aéroplane en a abattu un autre, inaugurant ce qui allait devenir le combat aérien. Cette première victoire vaut à Fruxio la Légion d’honneur et au Commandant Faucon Pèlerin la Médaille militaire.

[modifier] Sky Angels en 39/45

Faucon pelerin.jpg

Le Faucon Pèlerin en 1945. On dirait qu'il ne change pas

Après de longues vacances Le Faucon Pèlerin s'est entraîné comme un fou, il mettait en service chaque nouvel avion de combat qui sortait, il mit au point des normes de test techniques qui lui ont permis d'inventer le BR (Battle Rate), un indice d'attaque qui allait bientôt classifier les avions de guerre de toute la planète. D'après les membres de son équipe, il aurait du changer de nom et s'appeler Arès ou Mars, voire Onouris ou Miysis, un dieu de la guerre.

D'année en année, les biplans ont laissés places à des engins plus évolués, monoplans avec de gros moteurs et des armes plus sophistiquées.

Il pilotait des P38, P51 D, F4U, F8F, B24 et B25 américains, des BF 109, FW 190, Me 410B allemands, des Yak 3 et 9, La 7, Me 410b russes, des Tempest Mk II, Spitfire F Mk 24 et Lancaster Mk III anglais, et des A6M5, Ki84 et G8N1 japonais. Les services secrets français avaient acceptés qu'aucun avion français ne figure dans l'escadron, histoire de tromper l'ennemi.

Skyangel1945.jpg

Le logo de l'escadron en 1945

Quand la deuxième guerre mondiale arriva, l'escadron Sky Angels était déjà prêt à combattre. Faucon décida alors de changer le logo pour l'actualiser un peu, il devait représenter la mort tombant du ciel. Chipster se remit alors au travail et en accord avec la Commandant, peinturlura tous les nouveau avions.

C'est Pomme d'amour qui asséna le premier coup de couteau dans le ventre de l'ennemi. Le dimanche 3 septembre 1939, jour de la mobilisation générale française, le Colonel Pomme d'amour, emmène 22 chasseurs de son escadron pour une mission de type “rodéo” au dessus de la Pologne. Ces missions ont pour but de détruire les chasseurs de la Luftwaffe en la forçant au combat. Sky Angels est équipé de monomoteurs Republic P-47 “Thunderbolt”. Le décollage a lieu à 13h47 de l’aérodrome de Duxford, au sud de Cambridge. Moins d’une heure plus tard, une bataille aérienne s’engage avec les Focke-Wulf FW-190A du II. Gruppe de la JG 26 “Schlageter”, constitué des 4., 5. et 6. Staffeln. En vérifiant les pertes de la JG 26 de ce jour, il apparaît bien que 17 FW-190 ont été abattus en combat aérien. Par recoupements, il apparaît bien qu’ils ont été vaincus par les P-47 de Sky Angels.

Sky ang wwii.jpg

Une image très rare de l'escadron Sky Angel lors de tests de BR. 1938

En 1944, l'escadron Sky Angels compte 350 avions de tous type. Toujours des 5 nations précédentes, les USA, l’Angleterre, l’Allemagne, la Russie et le Japon.

Le Faucon Pèlerin avait tourné et retourné cette idée dans sa tête, des centaines de fois, il avait pesé le pour et le contre, pourquoi ne pas utiliser que des avions américains plus puissants ou des avions japonais plus maniables, il avait alors décidé d'utiliser tous ces avions ensemble.

Le ministère de l'armée française suivait tout cela avec intérêt, ça lui permettait d'avoir un accès rapide aux données techniques des nouveaux avions étrangers et c'est ce qui a permis à un certain Marcel Dassault de débuter la carrière de constructeur d'avions qu'on lui connait et qui à fait la réputation aéronautique française qu'elle a encore aujourd'hui.

Au sortir de cette guerre, l'escadron tout entier à reçu tous les honneurs militaires de la France et des alliés, étant donné les excellents résultats de l'escadron Sky Angels.

Le Faucon Pèlerin avait même rusé un peu juste avant la chute allemande et il avait réussi à récupérer les premiers jets à réaction de la planète, les Me 163 B, He 162 A2 et le célèbre Me 262 A1/U4. C'est grâce à ces avions que Sky Angels a pu aider les alliés le jour du débarquement en bombardant les troupes allemandes.

[modifier] Sky Angels aujourd'hui

Faucon pelerin.jpg

Le Faucon Pèlerin en 2014, toujours prêt au combat

3logowt.jpg

Le logo de l'escadron en 2014

C'est dans l'esprit de la mémoire historique d'un siècle d'aviation militaire et en raison d'une technologie avancée que Le Faucon Pèlerin a décidé de monter une équipe de développement informatique pour créer un simulateur de combat aéronautique qu'il appellera simplement War Thunder. Dans ce jeu il recréera tous les avions qu'il a piloté depuis toutes ces années avec son escadron. L'Officier Fruxio avait répondu présent pour diriger les équipes de développement et l'Officier Pomme d'amour présente, pour tester la fidélité des avions reproduits.

Un nouveau logo s'imposait encore. Le Faucon Pèlerin décida d'un faucon stylisé filant vers le bas à la manière des nez d'avions américains, 5 étoiles devaient représenter les 5 nations des avions et une banderole aux couleurs du drapeau alsacien devait aussi y figurer, bien évidemment le logo de son logiciel de simulation devait être aussi présent. Après de multiples essais, Chipster livrait le nouveau logo, une référence en matière de dessin.

Il faut dire que Chipster avait formé les plus grand designers, Le Corbusier, Mies Van der Rohe, Marcel Breuer, Eero Saarinen, Arne Jacobsen, Eileen Gray, Jens Risom, Harry Bertoia et même Philippe Stark.

C'est en 2014 que le rapprochement francophone s'est fait avec Proteus42222, il se nommait comme ça par rapport à son nombre considérable d'avions abattus depuis 1914, un autre véritable As de guerre, Québécois. Ce rapprochement eut lieu grâce à la liaison étroite entre Chipster et lui, certains disent qu'ils sont frères, même s'ils ne se ressemblent pas du tout. Il ont travaillés tous les deux chez MM2 France pendant des décennies, main dans la main.

Voilà, il semble que la carrière aéronautique de Faucon Pèlerin ne s'arrête pas là, ce sujet reste ouvert, mais dès que j'aurai des nouvelles de lui, je n'hésiterai pas à en rajouter une couche.

CECI EST UNE GROSSE BLAGUE (je précise)


Gun icone.png  Portail de la Guerre

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia