Enseignement moral

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'enseignement moral est une matière scolaire qui sévit depuis quelques années dans les écoles primaires et secondaires du Québec (en France, l'enseignement moral existe bel et bien, mais sous une forme différente). Elle a été conçue par le Ministère de l'Éducation, du loisir, des sports, de la chasse, de la pêche et de la pratique de la cornemuse dans le cadre de son programme pour diminuer le taux de décrochage scolaire au Québec. L'idée derrière l'enseignement moral était de créer une matière scolaire qui permettrait à tous les élèves de faire grimper leur moyenne générale de quelques points (préférablement assez pour dépasser la barre magique du 60%) avec une facilité qui frise l'insanité. Ainsi donc, grâce à l'enseignement moral, tout le monde est content au Québec : les étudiants ont de meilleures notes en montant leur moyenne et les enseignants n'ont plus à aller donner des cours d'été aux étudiants durant l'été ; en plus, le cours de morale dispense aux élèves des enseignements essentiels à leur vie future (en particlulier s'ils deviennent des fonctionnaires, comme 109% de la population de la population québécoise), par exemple : apprendre à pouvoir mâcher quatre gommes en même temps sans éveiller l'attention d'un surveillant, à savoir le professeur, découvrir la position qui permet de s'endormir avec l'aide seule d'une chaise et d'un pupitre sans souffrir de douleurs et d'engourdissements en se réveillant, savoir passer subrepticement des messages couverts de calembours humoristiques à son camarade (et même si celui-ci est situé à l'autre bout d'une salle) et développer sa créativité pour écrire les meilleures allusions grivoises sur toutes les faces du pupitre mentionné ci-haut (les élèves ne pouvant répondre aux exigences de ces compétences transversales se voyant condamnés à essayer de trouver de l'intérêt à fixer un crucifix, objet obsolète faisant partie de l'ornement insensé d'une classe d'enseignement moral).

[modifier] Objectifs avoués de l'enseignement moral

Coursmorale.jpg

La simplicité exprimée dans une perfection immaculée.

Ne vous méprenez pas, les objectifs officiels du cours de morale sont véritablement ceux qui sont cités dans l'Introduction à l'introduction à l'enseignement moral. Néanmoins, parce que la politique est la science de la tromperie et du mensonge, le Ministère de l'Éducation, du loisir, des sports, de la chasse, de la pêche et de la pratique de la cornemuse a précisé quelques objectifs officiellement dévoilés à la population québécoise pour son programme de morale. Il faut savoir que ces buts sont rarement atteints par les élèves en enseignement moral : ceux-ci se préoccupent plus d'atteindre les objectifs mentionnés plus haut, qui visent leur bonne formation de fonctionnaire. Néanmoins, l'auteur de cet article dressera ici une liste des objectifs "officiels" du cours, tels qu'extraits mot pout mot des documents top-secrets du MÉLSCPPC :

  • Viser à ce que l'élève atteigne un niveau de conscience juste et équitable de façon à réaliser des actes éclairés dans un monde aux valeurs en constant changement.
  • S'assurer que l'élève puisse résoudre des problèmes liés aux valeurs et principes qui régissent l'agir moral grâce aux éléments de son référentiel moral personnel et équipé des valeurs, des normes, des droits de la personne et de la société en constant mouvement.
  • Viser à ce que l'élève puisse comprendre le diagramme des objectifs du programme moral.
  • S'assurer à ce que l'élève puisse faire la différence entre un sujet, une personne et un individu, car dans notre monde et notre univers aux dimensions de la morale en constant changement, il y en vraiment une.

[modifier] Extraits de questions d'un examen d'enseignement moral

L'enseignement moral est bien connu pour proposer aux élèves des interrogations qui l'amèneront à se questionner sur son agir moral, mais surtout à gagner quelques points sur sa moyenne générale. En voici quelques exemples, tirés d'essais sur le terrain, la dÉsencyclopédie vous le garantit (un corrigé de ces questions vous est fourni, vous pouvez même tester vous-même vos capacités) :

  • 1. (Un, question un) Parmi les sentiments suivants, lequel est content ?
    • A) La douleur
    • B) La tristesse
    • C) La méchanceté
    • D) La joie
    • E) Aucune de ces réponses
    • F) Toutes ces réponses, incluant E
  • 2. (Deux, question deux) Parmi les agirs suivants, lequel correspond à la morale naturelle ?
    • A) Se mettre à cinq pour violer une jeune femme sans défense
    • B) Attraper une personne à l'agir moral justifié, l'écarteler, lui faire manger sa peau, faire gicler son humeur aqueuse avec un couteau, lui faire sortir les oreilles par la bouche, l'accrocher à une roue à aubes au soleil brûlant, lui arracher l'estomac, le percer et vider son contenu sur ses poumons, faire brûler le tout avec un lance-flammes, puis le chatouiller
    • C)Partager
    • D) Le choix C
    • E) Le choix C
    • F) Le choix C
  • 3.(Trois, question trois) Les valeurs morales sont importantes dans la vie. Parmi celles-ci, laquelle fait partie de la dimension universelle de la morale ?
    • A) La liberté
    • B) Devenir riche et avare
    • C) Se faire vasectomiser au plus vite
    • D) Être plus intelligent que tout le monde et s'en vanter
    • E) Aucune de ces rponses
    • F) Je m'en fous

Parfois, les questions d'enseignement moral peuvent légèrement s'éloigner du sujet de la recherche du bien commun, surtout quand les créateurs des examens manquent d'idées en matière de questions trop faciles, comme le montre cet exemple :

  • 4.(Quatre, question quatre) 2+2= ?
    • A) 4
    • B) 1
    • C) -31
    • D) Cette question ne concerne pas l'agir moral dans le monde en constant mouvement d'aujourd'hui. Je dois donc m'abstenir d'y répondre afin d'éviter le péché.
    • E) Quoi ?
    • F) Toutes ces réponses

[modifier] Comment réussir son examen d'enseignement moral

Si vous habitez au Québec, il serait justement bien indiqué de tenter au moins de profiter de l'occasion de faire grimper votre moyenne générale offerte par l'enseignement moral. Ceci vous permettrait de voir la vie sous un meilleur jour, d'avoir envie de chanter en gambadant dans la rue et ferait en sorte que vos parents vous souriraient sincèrement à votre arrivée à la maison le soir (en tout cas, ce dernier point changerait pour de bon quelque chose dans ta vie, pauvre minable). Or voici justement quelques méthodes pour réussir haut-la-main et assez facilement son examen d'enseignement moral :

[modifier] Remettre la feuille de réponses en n'ayant inscrit aucune réponse dessus

Ceci peut sembler ambigu à l'être pourvu d'intelligence, mais ça marche à tout coup parce que le professeur d'enseignement moral, en corrigeant votre copie, sera obligé de considérer vos réponses avec jugement et discernement pour que sa correction soit conforme à la morale naturelle et juste. Ou encore, il sera obligé par le MÉLSCPPC de vous donner le score maximum pour avoir écrit correctement votre nom.

[modifier] Répondre volontairement par les mauvaises réponses

Le professeur sera encore une fois forcé de vous corriger avec clémence, pour la même raison que celle qui est expliquée dans la première méthode de ce guide. Par contre, cette deuxième procédure a connu un plus haut pourcentage de succès dans les essais sur le terrain que la première. Elle serait donc recommandée aux gens incertains et inquiets.

[modifier] S'endormir durant l'examen

À considérer pour les gens qui aiment que les bonnes choses se fassent rapidement. En effet, si vous vous endormez durant votre examen (ce qui ne devrait pas être bien compliqué, vous n'avez qu'à compter les moutons), le professeur sera forcé de ramasser votre copie pendant votre sommeil et de la considérer avec jugement et discernement, comme toujours.

[modifier] Comment échouer son examen d'enseignement moral

Échouer votre examen d'enseignement moral, malgré tout, vous apporterait de multiples avantages, avec, en tête de liste, l'admiration de vos camarades de classe, car Ceux Qui Ont Coulé Leur Exam De Morale sont généralement reconnus comme des dieux dans la communauté étudiante (ou encore comme des pauvres tarés et des gougnafiers, mais ce serait juste dans ton cas lol). Car, il faut le dire, échouer son examen d'enseignement moral est extrêmement difficile. Voici quelques procédures pour accéder à cette gloire :

[modifier] Écrire des insultes au professeur sur votre feuille d'examen

En effet, c'est souvent la méthode qui est choisie le plus souvent parmi les étudiants. Il s'agit tout simplement d'injurier le prof sur votre copie, en y écrivant des choses comme "Petit chenapan", "Boîte de sardines" et "Ma mère vous nicke à la marelle, pauvre connard". Ce genre d'insultes fera instanténament pleurer votre professeur quand il corrigera votre copie, et il sera porté à vous donner une mauvaise note, à moins bien entendu qu'il soit plutôt porté à vous pardonner, auquel cas vous n'accéderez pas à la gloire.

[modifier] Méthode "Folie"

Il s'agit d'arriver en salle d'examen costumé d'un imperméable et d'une bouée à l'effigie d'un canard, puis de crier tout ce qui vous passe par la tête au moment où l'examen commence (ça devrait pas être compliqué pour toi, imbécile). Le succès à l'échec de l'examen par cette méthode est garanti. Par contre, vous risquez par le fait même d'être forcé à aller dans une école "adaptée à vos besoins particuliers". La dÉsencylopédie n'est en aucun cas responsable de vous avoir incité à utiliser cette méthode, surtout si vous êtes transféré dans un asile une école adaptée.

[modifier] Le Plan Destruction

Le voici en quelques étapes faciles :

  • Au moment d'entrer dans la salle d'examen, essayez de cacher votre désir de rage et de vengeance sanguinaire sous le sourire amical de vos pupilles. Dites bonjour à tout le monde en leur parlant joyeusement et d'une voix posée (calmez-vous nom d'une pipe) : "Bonjour, vague connaissance et camarade. Pourrais-je te dire que je ne vais rien faire de spécial durant cet examen d'enseignement moral ?"
  • Au moment où vous devez vous asseoir pour attendre que le professeur passe les copies, examinez attentivement la salle pour vérifier une dernière fois l'emplacement des fenêtres. Pour ne pas avoir l'air trop stressé en regardant ces fenêtres, donnez-vous un air poétique, théâtral et "admirateur de la beauté céleste" lorsque vous les contemplerez.
  • Dès que le professeur s'exclame "Vous pouvez commencer", criez quelque chose du genre "Pour la Révolution !" et courez vers la fenêtre la plus proche (je vous avais dit de la repérer). Pour vous assurer encore plus du succès dans votre entreprise, renversez quelques pupitres et bousculez le professeur au passage (et ce même s'il n'est pas sur votre chemin). Poussez des rugissements bestiaux jusqu'au moment où vous atteignez la fenêtre. Alors, ouvrez (ou défoncez)-la, et prenez votre envol vindicateur en sautant à travers. Vous aurez zéro à votre examen, et on se souviendra de vous pour toujours. C'est garanti.
On peut encore faire quelque chose de cet article. Vous pouvez suivre les conseils du chirurgien sur la page de vote.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Enseignement moral" ?
 
16
 
4
 
1
 
0
 
2
 
2
 

Ce sondage a été créé le août 27, 2007 19:23 et 25 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia