Emmanuelle Béart

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Emmanuelle Marie Hélène Béart, née le 14 août 1963, est soit disant une actrice de cinéma et de télévision française. Elle participe participe à de nombreuses activités humanitaires. Elle s'est également signalée par un soutien aux sans-papiers, comme Nicolas Sarkozy.

[modifier] Enfance et formation

Née entre les cuisses de sa mère au sud de la Loire, Emmanuelle Béart passera son enfance tranquilou loin des tumultes à Cogolin et à Beauvallon, près de Sainte-Maxime avec sa sœur, et ses trois frères.

Enfant du spectacle, elle est la fille de l'artiste Guy Béart, et de l'ex-mannequin et actrice Geneviève Galéa. Son père quitte le foyer alors qu'elle est encore toute jeune, pour acheter des cordes de guitare.

Petite fille, Emmanuelle a un tempérament de rebelle et l'école ne l'intéresse pas beaucoup. Elle rêve de devenir actrice et imite ses camarades d'école, surtout les filles. À cette époque, elle fait fréquemment l'école buissonnière, il faut comprendre par là qu'elle va se cacher dans les buissons avec les ... garçons. Elle leur laisse un souvenir inoubliable de ses grandes lèvres (celles du visage).

[modifier] Carrière

En 1971, à l'âge de 8 ans, Emmanuelle Béart fait de la figuration, pistonnée par un copain de son père.

En 1980, âgée de 17 ans, elle part 15 jours en séjour à Montréal au Québec et décide d'y rester. C'est le coup de foudre pour ce pays qu'elle considère comme une deuxième maison. Elle y poursuit ses études, les garçons, apprend l'anglais et passe son Baccalauréat français au Collège International Marie de France.

En 1983, à 20 ans, de retour en France, elle suit brièvement des cours d'art dramatique à Paris. Elle impressionne par sa beauté David Hamilton qui lui offre, au bout de trois mois, son premier rôle dans son film pornographique Premiers désirs. Elle enchaîne les plans cul et est nommée au Hot d'Or 1984.

En 1984, Emmanuelle Béart rencontre Daniel Auteuil sur le tournage du film L'Amour en douce. Ils forniquent et se marient sur le tournage du film.

En 1986, la carrière et la notoriété du couple explosent au niveau international avec le grand succès de Manon, t'es sourde, d'après l’œuvre de Marcel Pignol. Ils sont récompensés conjointement en 1987 du Médor de la meilleure actrice dans un second rôle et du Médor du meilleur acteur. Ils partagent la vedette avec Yves Montand et Hippolyte Girardot.

En 1995, Emmanuelle Béart est sollicitée par le cinéma américain, avec Mission Impossible de Brian de Palma, aux côtés de Tom Cruise et Jean Reno. Le film remporte un vif succès mondial, mais contrairement à Jean Reno, l'actrice n'apprécie pas l'esprit Hollywoodien et tomcrusien, et revient vite au cinéma pornographique français.

En 2003, Emmanuelle Béart pose, à l'âge de 40 ans, nue en couverture du magazine ELLE. Se rendant compte que ce magazine est lu à plus de 85% par des femmes, elle intente un procès à la rédaction et à son manager. Elle a annoncé qu'elle poserait nue en 2013, pour fêter ses 50 ans. Seul, le magazine "Le chasseur français" a posé une option sur les futurs clichés.

[modifier] Vie privée

Emmanuelle ne veut pas qu'on en parle.

[modifier] Filmographie

[modifier] Cinéma

Non conseillée

[modifier] Court-métrage

Non conseilée

[modifier] Télévision

Non conseillée

[modifier] Bibliographie

  • Que je suis belle !, par Emmanuelle Béart, Editions Emmanuelle Béart.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia