Elton John

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Elton John (née Jeanne Tonnelle) est une chanteuse impopulaire belge née en Belgique belge à l'âge de huit ans. Sa longuissime carrière d'interprète est remarquable de par son manque total de succès et sa consistance à l'inconsistance de style.

[modifier] Premiers balbutiements

Très vite, la petite Jeanne se rend compte qu'elle ne pourra pas être chanteuse. En effet, bien que douée d'une voix audible (elle décroche un 26 sur 20 à son bac de musique pour avoir chanté La Brabançonne à son professeur d'extrême-droite), elle comprend rapidement que son incompétence risible à composer un air et à écrire des paroles sera un frein à sa carrière musicale. Un des seuls exemples de création de Jeanne est cet hymne à l'amour composé à l'âge de 53 ans et chanté uniquement en fa bémol :

"Quand tu es près de moi, je t'aime beaucoup
Quand tu es avec moi, je t'aime beaucoup
Quand tu es… là, euh, près de moi, ben… je t'aime beaucoup aussi"

Inutile de dire que la chanson s'appelait "Je t'aime beaucoup" et qu'elle n'est jamais sortie en 45 tours.

Néanmoins, comme disait Cléopâtre, c'est son sens de l'opportunisme qui fait remarquer Jeanne par le très peu en vue imprésario Vivien Blinchon, agent de stars à renommée nationale telles que Joseph Garin, Paul Binocle, Les Pardon NiN ! ou encore Annie Cordy. Cette rencontre inoubliable nous est racontée par Pierre Bression, alors ami de Jeanne mais abandonné par elle pour cause d'alcoolisme, dans une entrevue accordée au magazine Okapi le 8 mars 19… et des poussières :

"Burp !"

C'est éloquent. Et plein d'émotions.

C'est donc à l'âge de 17 ans que Jeanne Tonnelle, poussée par Blinchon, interprète des textes qui ne sont pas à elle, sur des musiques qui ne sont pas à elle, dans son premier album, sorti sous un nouveau nom, et dont les revenus ne seront pas non plus à elle, et qui a le succès attendu : aucun. Jeanne est aux anges : enfin, après toutes ces années de rêves et de déceptions, toutes ces années à ne pas y croire, enfin le public la découvre telle qu'elle est vraiment. C'est l'album Funky Château, vendu à deux-exemplaires-le-troisième-offert.

[modifier] Au point mort sur la route du succès

Le changement de nom, c'est évidemment une astuce du cerveau agile de Blinchon. Le prénom masculin, pense-t-il, permettra d'attirer autant les femmes que ses seins refaits et ses tenues dénudées attireront les hommes. La consonance anglaise vise à conquérir la Westphalie septentrionale.

Le deuxième album d'Elton ne tarde pas à se faire attendre. Cinq jours après son premier opus sort This is your tong, qui déjà montre une des qualités indéniables d'Elton : l'adaptation opportuniste aux changements de mode ; après un premier CD aux flagrantes influences funk, ce second album est clairement bossa-nova. Cependant, comme disait Rocco Siffredi, l'équipe est la même : les textes sont du grand Otto Von Mobhyll et la musique est de Carl Lang. Et comme la première fois, les ventes sont celles espérées : quatre albums vendus dont trois en cadeau dans des paquets de lessive.

Fort de ce succès, Blinchon décide qu'il est grand temps pour Elton de se présenter à ses admirateurs. C'est son premier concert, à la salle des fêtes de Nusset-les-Couyes. Un peu nerveuse, Elton se confronte pour la première fois aux yeux étincelants et aux cris d'amour de tous ses fans, qui sont venus tous les trois dans la même voiture. Ils repartiront tous charmés, le cœur empli de chansons et des étoiles plein la tête, sauf le gros barbu, qui quitta la salle vexé après le désormais célèbre : "Vous êtes là, Nusset-les-Couyes ?"

L'enregistrement du concert, Live in Nusset-the-Couyes, crée la surprise : sept exemplaires vendus. Blinchon n'avait jamais connu pareil succès depuis le premier album des Pardon NiN !, Ananas-Kiwi. Ce triomphe est indiscutablement du a ses talents de manager et aux applaudissements enregistrés rajoutés sur chaque piste.

[modifier] À reculons sur le chemin de la gloire

Dès lors, Blinchon voit grand : il organise une gigantesque tournée dans tout le canton d'Ostende. Elton parcoure les routes et écume toutes les salles de concert de la région. Elle fait la première partie d'immenses vedettes sur le déclin telles que Patrick Cazet, Roland Goche et Plastic Bertrand. Elle fait un tabac au PMU d'Anvers-du-Daicorre, et déchaîne les foules à la prison de Mineau-sur-Masseure. Elle fait un Mahler au rayon charcuterie de la supérette de Vazy-en-Troufignon. Elle fait même salle comble dans les toilettes publiques de St Aréole. Chaque soir, elle donne tout d'elle-même pour interpréter les chansons qu'on lui a écrites. Chaque soir, elle fait rêver barmans et caissières dans un show à la péruvienne, transcendée par les ronflements de ses admirateurs. Chaque soir elle quitte la scène, enfin le carrelage, et rentre, fatiguée mais extasiée, dans la suite nocturne réservée pour elle au Formule 1 de la zone industrielle.

C'est l'apogée de la carrière d'Elton. On la voit partout : dans les publicités radiophoniques pour Mr. Bricolage, dans les gradins du club de hurling de Mouscron, dans ses anciennes photos de classe... Certains la voient même dans sa rue promener son chien Obispo, un Shakespeare à poil ras qui la suit partout. Elle est obligée d’arborer perruque et lunettes noires pour que les gens la remarquent. Un article lui est même consacré en page 8 de La Moule-Frite ; elle appellera elle-même pour démentir l’avis d’obsèques.

Pendant trois mois, les albums s’enchaînent à une cadence effrénée. Toujours à la portée de la mode, Elton est aussi à l’aise à interpréter du jazz que du rap, ou de la pop-stoner-électro-indus. Les ventes atteignent régulièrement la demi-dizaine grace à un partenariat actif avec les magasins de Frisbees.

[modifier] La dégringolade du (presque) sommet

Mais après une aussi fulgurante ascension, Elton John connaît le verso de la médaille. Tout d’abord, elle se sépare de Pierre Bression, qui a vomi pour la troisième fois sur la moquette du salon. Ensuite, son 10ème album n’a même pas le succès attendu, et Blinchon commence à se désintéresser d’elle. Enfin, son moral est au plus bas à cause de la deuxième hausse du prix des semelles compensées.

Elton commence à désespérer. Après avoir connu la gloire, la médiocrité lui a un goût amer. Déjà elle ne fait plus les premières parties de Johnny Hallyday, elle n’est plus invitée dans les émissions de Drichel Mucker, elle ne fait plus de publicités télévisées pour la clizette, comme elle n’avait jamais fait auparavant. Ses chances de notoriété s’éloignent avec les pétales de sa jeunesse, et à 18 ans et demi, Jeanne Tonnelle est une femme brisée, meurtrie, desséchée, qui n’exaucera jamais ses rêves d’enfant, abandonnés, poussiéreux, dans un tiroir de son imaginaire oublié.

Elle intègre quelques années plus tard l’Education Nationale Belge en tant que femme d’entretien, et meurt peu de temps après telle qu’elle est venue, inutile et misérable, à l’âge de 86 ans.

Son ancien ami Pierre Bression arrosa ça.

[modifier] Discographie

  • Funky Chateau
  • This is your tong
  • Twist à St Sulpice
  • Mozambique, mes racine
  • Anarchy in Westphalie
  • Patates douces & oranges amères
  • Cron-Mous en force !
  • BO du film “Change de trou ça fume !
  • Savez-vous planter les choux ?
  • Always the same

[modifier] Acclamations

« Elton John est tout simplement la meilleure chanteuse du monde ! »
~ Fan De
« J’ai bien connu Elton John ; le meilleur attaquant qu’ait eu Manchester United. »
« Elton John ? A que c’est qui ? »
~ Johnny H.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia