Ecole Normale Supérieure d'Africologie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'école Normale Supérieure d'Africologie (ENSA) de Bâle est une université située à Bâle. Fondée en l'an 625 par Dagobert, dans le seul but de se faire bien voir par ses contemporains.

C'est avant tout une école d'Art (option Musique Nègre, option Danses Zoulous, option Peinture Pygmée,...), mais aussi, dès 1248, de Sciences (option Déontologie, option Apnée,...).

Le cursus est fondé sur un tronc commun en Africologie (d'où le nom), qui est, comme son nom l'indique, l'étude de l'Afrique, dans toute sa splendeur de jungles et de déserts, de lacs et de montagnes.

[modifier] Histoire de l'ENSA

[modifier] Les arts à l'ENSA

[modifier] Musique Nègre

[modifier] Danses Zoulous

[modifier] Peinture Pygmée

[modifier] Sculpture Zanzibarite

[modifier] Les Sciences à l'ENSA

[modifier] Déontologie

L'option déontologie donne aux étudiants la possibilité de choisir eux-même les modalités d'évaluation, et ce afin de leur inculquer une forme d'autonomie censée leur permettre de pratiquer leurs métiers avec éthique. Il y a deux cas de figure ; soit les étudiants se mettent d'énormes bâtons dans les roues, pour prouver qu'ils sont éthiques, et dans ce cas échouent généralement, soit les étudiants s'arrogent des conditions fort avantageuses et ils obtiennent alors des notes astronomiques.

Des chercheurs du CNRS ont émis de fortes critiques quant à l'utilité d'un tel cursus, mais l'école n'a pas jugé bon de tenir compte de ces "inepties qui, bien qu'elles fussent émises par de brillants chercheurs, n'en restaient pas hors du domaine de compétence de ces derniers".[1].

[modifier] Apnée

Enseignement voisin de l'option Somalie, l'option Apnée tient son statut de Science par le fait qu'on y mesure des temps avec des outils scientifiques précis, tels que des chronomètres ou des sabliers. Elle favorise une approche pluridisciplinaire se déroulant dans le cadre d'un renouvellement sans cesse repensé de l'intégration des nouveaux enseignements et des nouvelles découvertes.

[modifier] Mécanique Colorimétrique

[modifier] Les autres matières

Quelques options n'entrent ni dans le domaine des Sciences, ni dans le Domaine des Arts.

[modifier] L'option Somalie

Notamment sélectionnée par Arnold Schoenberg en 1884, cette option a pour spécificité l'obligation suivre un régime drastique à base deau et d'air, et l'étude approfondie des comportements de jeûne dans les cultures Africaines. Autrefois, l'ENSA comportait aussi une option Ethiopie, mais les étudiants "Somaliens" (ceux qui ont choisi l'option Somalie) et "Éthiopiens" se battaient parfois jusqu'au sang par esprit de compétition. En 1377, après qu'on ait retrouvé un étudiant "Somalien", Guillaume de Machaut cloué et démembré sur la porte d'entrée du bâtiment d'études, le directeur d'alors Aymon de Savoie, décida de supprimer purement et simplement l'option Ethiopie. Ses objets d'étude sont aujourd'hui abordés au sein de l'option Somalie.

[modifier] l'option Gréviste

Cet option, bien qu'ayant compté de nombreux inscrits, n'a jamais eu un seul diplômé, et n'a jamais donné lieu à un seul cours.


[modifier] Références

  1. p. 114 Communiqué de Presse du 14 Août 2001, Comité des Sommités de l'ENSA , 2001


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia