Eau en poudre liquide

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
HERCULE, CELUI QUI RIT QUAND ON L'ENCULE, T'AVISE GENTIMENT QUE :
BOM.png


ET AUSSI QUE :


Wikipedia-logo-fr.png

Cet article, basé sur le texte de Wikipédia «Machine à vapeur», mais en beaucoup plus meilleur, est disponible uniquement sous licence GFDL.


VerreE.jpg

De l'eau en poudre liquide.

L'eau en poudre liquide est une invention dont les évolutions les plus significatives datent du XVIIIe siècle. C'est un produit qui provient de la transformation de l'eau liquide en poudre, par énergie thermique, puis de poudre d'eau en eau en poudre liquide, par mobilisation de la vapeur d'eau (produite en faisant bouillir de l'eau pour des pâtes ou des patates) et en mouillant.

Comme première source de désaltération (contrairement au Sprite qui, soi-disant : « Désaltère, et c'est déjà pas mal. », mais qui en fait nécessite de boire de l'eau en poudre liquide après ingestion, afin de réellement désaltérer), elle a eu une importance majeure lors de la Révolution industrielle, lors de laquelle les gens avaient soif à force de révolutionner des trucs. Au XXe siècle, l'eau en poudre liquide a failli être supplantée par le jus de poudre d'eau liquide, la pluie de vapeur condensée et la neige synthétique décaféinée, pour fournir de la désaltération énergétique, mais rien n'y fit, l'eau en poudre liquide reste encore aujourd'hui, le moyen le plus efficace de se désaltérer.

[modifier] Histoire

VerreV.jpg

De l'eau en poudre liquide sans eau.

Les premiers travaux sur l'eau en poudre liquide et son utilisation remontent à l'Antiquité : Diogène le Cynique conçut et construisit au Ier siècle après Jésus-Christ sa Poudrinette d'eau qui coule qui, bien que considérée comme un jouet du fait de sa faible capacité à désaltérer, n'en était pas moins une forme d'eau en poudre liquide.

Mais, à cette époque où les gens ne croyaient pas trop dans les bienfaits de la science, à cause de la Shoah, le produit que les masses favorisaient était, bien entendu, l'eau en poudre liquide sans eau, malgré un manque flagrant de désaltération.

Au XIXe siècle, un archiviste espagnol affirma avoir découvert des documents qui prouvaient qu'en 1543, dans un bar de Barcelone, un poivrot inventeur espagnol, Francisco Paulino Hermenegildo Teódulo Franco y Bahamonde Salgado Pardo de Andrade fit sous les yeux de nombreux hauts personnages, dont Juan Carlos Alfonso Víctor María de Borbón y Borbón-Dos Sicilias, la démonstration d'une eau liquéfiée à partir d'une matière granuleuse, mais en fait non.

Il fallut attendre le XVIIe siècle pour que réapparaisse l'idée d'utiliser la puissance de l'hydratation de d'eau en poudre liquide. En 1679, le Français Jean-Pierre Papin déposa un brevet sur une pompe destinée à la fellation, fonctionnant à la vapeur d'eau de poudre, directement inspirée des travaux du Marquise de Sade. Par la suite, il la perfectionna en collaboration avec Katsuni, grâce, entre autres, aux travaux de Rocco Siffredi. Un premier modèle commercial fut utilisé dès 1712 dans les mines de charbon, dans le centre de l'Angleterre. Ces pompes fonctionnaient en produisant un vide dans une chambre fermée où l'on faisait se condenser de la vapeur, grâce à un jet d'eau rectal. Ces pompes étaient d'emploi courant dans toutes les mines humides de l'Europe. Elles étaient cependant très coûteuses à l'usage, car l'anus devait être réchauffé avant chaque admission de vapeur.

[modifier] Technologie et raffinements

Avec la généralisation de son emploi, l'eau en poudre liquide va connaître toute une série de perfectionnements destinés à améliorer son efficacité et sa puissance, en utilisant les pressions de plus en plus importantes fournies par les barmen.

[modifier] Description du fonctionnement

zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz... HA ! Quoi ? Ah désolé, je m'étais endormi... on reprend...

[modifier] Expansion multiple

VerreM.jpg

Eau en poudre liquide à moitié sans air, ou à moitié sans eau en poudre liquide.

Au cours du XIXe siècle, la pression disponible à la sortie des bars augmentant, on finit par utiliser plusieurs chopes de tailles croissantes, où la vapeur passe successivement au fur et à mesure de sa détente, tranquille, relax. On vit ainsi d'abord l'eau en poudre liquide fraîche, puis celle froide, comportant respectivement deux et trois fois plus de potentiel rafraîchissant, que ce soit à moyenne et basse pression.

Perso, je m'emmerde bien comme il faut, là.

[modifier] Condensation

Cette technologie fut particulièrement importante dans les applications anales et ferroviaires, car elle permettait de réutiliser l'essentiel de l'eau par condensation de la vapeur après utilisation dans les cylindres péniens, évitant d'avoir à emporter de grandes réserves d'eau, comme des gourdes. L'inconvénient de cette technique est le poids et l'encombrement de l'eau en poudre liquide, qui pèse lourd. Mais c'est pas grave, on s'en fout de toutes façons.

[modifier] Flot unique

C'est comme la pensée unique, mais avec des flots et des flocs flocs.

[modifier] Bibliographie

  • Adolphe Spineux, De la distribution de la poudre liquide dans l'eau en poudre liquide. Étude rationnelle des distributeurs, suivie d'une étude des mouillants et des hydratants, Liège/Paris, Librairie polytechnique de J. Baudry, 1869.


Qu'avez-vous pensé de l'article "Eau en poudre liquide" ?
 
18
 
16
 

Ce sondage a été créé le novembre 11, 2015 15:54 et 34 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
BOM.png
Je vous avais prévenus


691px-Pi-CM.svg.png  Portail des Sciences sérieuses  •  Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne

Partage sur...
wikia