Duc Jean-Kévin I de Bourgogne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

​Jean-Kévin Ier, Duc de Bourgogne (né Jean-Kévin Brian Lolémdéaire Détécé Moutarde de Bourgogne) Fils de Nicolas de Varzy, Duc de Bourgogne et de mère inconnue (dont le père serait descendant de Hun, farmer de profession)​, et frère de Nicolas II de Bourgogne, Jean-Kévin de Bourgogne est le 16ème duc de Verzy à régner sur la Bourgogne.


[modifier] Jean-Kévin

[modifier] Une enfance un peu triste

C'est en février l'an 16​44 que Jean-Kévin voit le jour dans la petite ville de Dijon. Nommé ainsi par sa mère qui mourut quelques temps après d'une overdose de moutarde avariée, Jean-Kévin n'était pas destiné au trône. En effet, son frère ainé, Nicolas II l'en empêchait. Mais c'était sans compter sur son incroyable destinée

Dijon1.JPG

Très mortel à l'époque, le bidon de moutarde connait aujourd'hui un succès retentissant

A l'age de 5 ans, Jean-Kévin fut placé dans un orphelinat, son père supportant de moins en moins sa présence qui lui rappelait sa défunte épouse. Durant les 10 années qui suivirent il n'apprit pas les fondamentaux de la langues françaises, l'orthographe et la stratégie, le faisant tomber à la 42ème place dans l'ordre de succession au trône de fe-- de Bourgogne, après sa cousine la princesse Faichié III, son cousin Jaimelebonv I de Beaune, le Roi Indésiré I de Russie et sa sœur Sandwich III ​ de Moscou​.

​Après une révolte qui eut lieu l'année de la révolte dont nous allons parler, Jean-Kévin n'eut d'autres choix que de s’exiler pour sauver sa vie. La foule l'escorta jusqu'aux grilles de la ville, ou, les yeux plein de regrets, Jean-Kévin était loin de se douter que le changement, c'était maintenant.

[modifier] Le retournement de l'année du retournement​

[modifier] tnemenruoteR eL

Jean-Kévin, sur le point de se faire chasser​ du royaume vit surgir son père de la foule. Son destin avait basculé. Nicolas II, son frère aîn​é​, venait de glisser sur de la moutarde, ce qui le précipita dans les escaliers. La chute de 253 étages, lui fût malheureusement fatale.

​Jean-Kévin est nommé Duc de Bourgogne dans la journée et son père meurt dans la soirée, accablé de douleur et de désespoir. En effet, Jean-Kévin Ier​ est incapable de manier correctement la langue française. Tout l'entourage de son père n'en croit pas leur yeux, sauf Lully II qui décide que lui et sa famille y croient.​ Lully II, duc du Nicaragua, et bientôt fidèle conseiller de Jean-Kévin Ier, a une licence de l'Académie française de Nouvelle-Zélande,​ et décide de la mettre au service du roi.

​ ​Après des début catastrophiques, Jean-Kévin parvient à se débarrasser de son accent québéco-​marseillais et prononce un français correct​

[modifier] Petite anecdote

Bern.jpg

"Bonjour!"

Kévin, si je puis me permettre de le nommer ainsi, parlait avec un accent qui rappelait les piaillements d'une caille et avec des ponctuation de phrase au son mélodieux, rappelant le bruit de l'envol de ces dernières, qu'on retranscrirait avec le son "ouaiche"​ et qui lui valu le surnom de "duc caillera".​

[modifier] Un règne sans saucisse

​Il épousa la duchesse Nathalie IV de Nanterre et eu avec elle 4 enfants, Stella, Jean-Poulet, Christophe-I-deLatte et Sfédérique-lent-Thierry. ​ ​Il passa sa vie à accumuler les jambons et les pots de moutarde, cumulant moultes indigestions.​

Saucissaucerf.jpg

Il aimait aussi les saucissons et en collectionnait plus de 4 variétés différentes.

​Il expandra aussi​ ses terres en les reprenant au ducs Lobowski, Boulet II et Satanus IV ​ ​ainsi qu'à la duchesse Rosette.​

[modifier] Fin de règne et mort

​A la fin de sa vie, l'année de sa mort, à l'âge de sa mort, il mourut après avoir perdu la vie en mourant de façon fatale, ce qui provoqua sa mort.​ En d'autre mots, il décéda. Revenons rapidement sur cette tragédie.

[modifier] La fin

L'année avait mal commencé pour Jean-Kévin. Il perdit sa fille ainée, Stella, dans un accident de jambon de Bayonne en janvier et mangea par accident son chat en mars. Après une énième indigestion de moutarde, son conseiller Lully II lui conseille d'aller se reposer dans la campagne. Arrivé sur place, il est renversé par une truie et la chute lui retourne le tube digestif. Après une opération de la dernière chance qui consiste à faire des nœuds papillons avec ses tripes, le duc s'éteint dans la nuit du 12 au 34 juillet l'année de la fin de son règne.

[modifier] Après la fin

Il laisse derrière lui sa femme et ses deux fils cadet, Jean-Poulet et Sféderic-lent-Thierry qui ne lui succéderont pas. Et c'est ainsi, mes petits, que le Duc Jean-Kévin Ier de Bourgogne régna sur le duché pendant une période de 14002 jours, sans jamais écrire la moindre ligne de français sans faute et créant ainsi d'innombrables​ conflits qui furent le cœur du branlement du Moyen-Orient.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia