Dragon Ball Z

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Rael2.jpg

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine.

Dragon Ball Z est une épopée mythique écrite par Akira après qu'il ait rencontré Raël et fait la connaissance d'êtres parfaits, d'une puissance incalculable que moi-même j'ai des difficultés pour le calculer. Le calvaire débuta en 1984 lorsque Akira décida de créer une histoire basée sur l'incroyable aventure qu'il vécut un an plus tôt.

« C'est de l'arnaque, on ne voit pas les boules du dragon ! »
~ Gérard, dragonphile énervé
« Où sont donc les boules de Krysthal ? ! »
~ Biz

[modifier] L'émerveillement

Un jour en se promenant dans un temple shintoïste à Kyoto, Akira rencontra Claude Vorilhon qui était désespéré de ne pas arriver à faire jouir sa femme. Il craignait qu'elle finisse par prendre un amant. Akira lui enseigna quelques méthodes efficaces. Il finit par lier avec lui une sincère amitié. Pour le remercier, Claude lui promit de lui dévoiler les secrets de l'univers. Il l'emmena avec lui sur une lointaine planète située sur une galaxie à des milliards d'années-lumières de la nôtre. C'est là qu'il découvrit l'existence des Elohims. Des êtres d'un charisme et d'une puissance telle qu'il pouvaient redonner la vie ou détruire l'univers d'un battement de cils. Ayant vu et cru, il se décida à partager avec le monde la grandeur des Ori Elohims en inventant des personnages qui refléteraient le plus possible l'expérience qu'il avait vécu.

[modifier] Le succès

Doragonbalu.jpg

Akira a les boules en or.

Akira, en pleine inspiration, présente le manga à son éditeur. Dès les premières semaines, le succès est au rendez-vous ! Chaque chapitre se vent à 800 milliards d'exemplaires. Une adaptation en anime suivra un mois après. L'auteur se fait des couilles en Or au bout de quelques volumes parus et quelques épisodes diffusés. Il s'est même fait tatouer des étoiles rouges sur ses testicules ! Des jeux vidéo sortent et se vendent comme des petits sapins. Le marché japonais est envahi par les produits dérivés et le marché français, espagnol puis mondial ne tardera pas à l'être. la série a eu tellement de succès qu'on voit partout des connards de grands blonds qui attrapent la queue des petits chauves avec ou sans 3eme œil, ou des petit bruns habillés en orange. Akira travaille et mène une vie aisée. Mais on n’arrête pas une vache à lait quand elle sort de son enclos...

[modifier] La descente aux enfers

Lorsqu'il eut terminé son histoire (qui sera par la suite seulement la première partie d'un long calvaire) et amassé suffisamment de blé, au bout de 500 chapitres et 342 épisodes, Akira voulut prendre sa retraite. Mais c'était sans compter sur la soif de pognon des éditeurs et sur les moyens de pression qu'ils peuvent employer ! Akira reçut des menaces de mort, un avion s'écrasa sur l'immeuble où habite ses parents, il fut séquestré et on le força à écouter Lorie 24/24 pendant ses trois semaines de vacances annuelles. On l'enferma même un jour dans une salle insonorisée dont les murs étaient tapissées de haut-parleurs qui diffusèrent du Lara Fabian à un volume très élevé. Tout cela pour qu'il continue à produire encore et encore du Dragon Z.

Comme celle de l'auteur de cet article qui commence à devenir vraiment long et chiant, son inspiration faiblit et bientôt DBZ ne se résuma plus qu'à « Je te tape, tu me lattes. » pendant 655 épisodes.

[modifier] Une lueur d'espoir

Alors que le président de la Shonen Jump, sa maison d'édition, le contraignait à travailler jour et nuit sur une œuvre qui ne lui plaisait plus sous prétexte que les moutons le public suivait et en redemandait, Akira était pressé d'en finir. Il essaya de terminer la deuxième saga de DBZ contre Cell au bout de 3402 chapitres et 1650 épisodes de l'anime mais son éditeur utilisait les moyens les plus vils pour le forcer à continuer une histoire qu'il déteste même si elle lui rapporte un max de fric. Alors qu'il venait de commencer à dessiner quelques chapitres de la troisième saga, il apprit que Hise Shietsu Sanpeku, le vice-président de Shonen Jump, couchait avec sa femme pour que celle-ci l'encourage à continuer DBZ. Fou de rage, il se transforma en super guerrier grâce aux modifications que lui apportèrent les Elohims sans qu'il s'en aperçoive, et extermina tous les membres de la boite ! Ayant à nouveau récupéré sa liberté de penser, il créa sa propre boite Bird Studio et décida de faire prendre un tournant à son œuvre et d'y remettre la dose d'humour qui avait disparu depuis que Sangoku était devenu adulte. Grâce à des personnages aussi cons que drôles et charismatiques et un déroulement décalé, il mit fin à la 3ème saga et par la même à Dragon Ball Z après 7 864 chapitres de manga et 3274 épisodes de l'anime terminant ainsi en beauté et en étant fier de son travail.

[modifier] Synopsis

Question.png
Saviez-vous que...
le chanteur de Tokio Hotel aime Sangoku, cela se voit sur sa tête.
Oscarwildess.jpg

Sangoku pendant sa pose pour une nouvelle marque de gel pour cheveux.

L'oeuvre raconte l'histoire de Sangoku, un jeune Kryptonien qui défend la Terre de méchants toujours de plus en plus forts dans des combats qui se ressemblent toujours. Au cours de ses aventures, il rencontrera une jeune fille travaillée par ses hormones, un grand dadais qui a peur des nanas, un nain bouddhiste chauve sans nez, un vieux papy vicieux, un gros tas qui pense qu'à manger, l'oncle de Hulk, le fils de l'oncle de Hulk qui deviendra son meilleur ami, un Kryptonien qui s'avéra être son frère, deux kryptoniens dont l'un deviendra son meilleur ami par la suite, un congélateur, un climatiseur, deux-trois androides, un lézard qui ressemble à George Clooney, un cafard géant, et un gros morceau de chewing gum à la fraise.

[modifier] L'histoire

Freezer.jpg

Freezer.

L'histoire bleue commence dans un style rouge interstellaire et l'on apprend que le grand-père jaune de l'enfant-singe violet (également appellé Sangoku ou Patrick Sébastien) lui a donné une mystérieuse boule fuschia à rayures oranges avec des étoiles dessus.

Il décide de chercher les autres boules du dragon ce qui après tout n'est pas une mauvaise idée à la base puisqu'une boule, ça reste rond et amusant, et ça permet de passer le temps lorsque l'on se sent seul chez soi. Seulement Akira après une promesse faite à Raël son grand ami, a dû lui faire rencontrer une femme. Pourquoi ce besoin toujours d'introduire une femme ? Pour ça, il faudrait demander à Dieu, ou peut-être à Valérie Damidot. C'est avec cette femme qu'il va découvrir certaines choses de la vie, comme la réanimation d'un hamster lépreux sous une bâche ou encore qui va l'aider à trouver les fameuses boules du dragon.

La suite du scénario est évidemment très pauvre : Sangoku grandit, rencontre des gens qui deviennent ses amis ou pas tant qu'il peut leur bourriner la face, il grandit encore trouve une autre femme qui lui servira de réceptacle pour un enfant. Il aura entre temps explosé une centaine de méchants plus méchants les uns que les autres tout en cherchant les boules du dragon qu'il trouve peu à peu. L'auteur, qui est devenu maintenant un être de lumière, n'a ensuite pas oublié d'ajouter la résurrection grâce aux Dragon Ball. Un bon coup qui lui permet de ressusciter Sangoku et ses potes qui arrêtent pas de mourir, c'est bien leur veine. Des méchants reviennent détruire le monde, d'autres enfants, les enfants de ses potes, tout ce qui permet à Akira d'inclure de la violence dans l'histoire sera donc ajouté.

L'auteur, après 12 réincarnations, devenu une plantation de soja, décide de terminer le manga une fois pour toute et s'en est vu remettre la médaille d'honneur dans une bonne centaine de pays.

[modifier] Les personnages

Le personnage principal a un air très sympathique car il possède une queue de singe (et non deux) et même se transforme en singe. Mais néanmoins, n'ayant jamais contribué à notre encyclopédie et de plus s'étant fait coupé volontairement cette queue-don-du-ciel-que-nous-envions-tous pour reprendre un aspect humain antipathique, certain attendent, avec un espoir naïf, le jour béni, où une boule de feu réduira ce personnage nuisible à l'état de tripes fumantes.

[modifier] Le dessin animé

Cell premiere forme.jpg

Un lézard violant une petite fille. C'est clair, c'est un méchant.

Dans DBZ, les combats se déroulent toujours de la façon suivante :

Un méchant vient détruire la Terre et met une raclée à la moitié des héros. Les quelques héros restants continuent de s'entrainer pour être à la hauteur pendant que le méchant parle (durée approximative 4 épisodes). Le méchant fout ensuite une raclée aux personnages secondaires pour justifier qu'il est bel et bien méchant au cas où on l'aurait oublié. Il s'en suit un ricanement diabolique et monotone pendant 5 épisodes pendant lesquels on nous diffuse une bonne dizaine de flashback.

Super saiyan mario.png

Encore une transformation.

Le héros débarque enfin, avant que le méchant n'achève ses amis. Il fout une traine au méchant qui décide alors d'utiliser sa puissance maximale telle une tornade dans un champ de blé d'Inde (d'où vient le nom du personnage Dende). Conscient son infériorité évidente, il décide alors d'utiliser une technique interdite qu'il n'a pas le droit d'utiliser sous peine de coliques, diarrhées et vomissements. Le méchant est alors à son tour dépassé et décide de se transformer pour devenir plus fort qu'il ne l'est déjà. Le héros n'est de nouveau plus de taille et utilise encore une fois une technique interdite même s'il met sa vie en danger et risque de se réveiller à l'hôpital. Le méchant est dépassé (chacun son tour) et décide de encore se transformer, pour changer. Coup de théâtre, Un personnage secondaire décide de se sacrifier en se faisant exploser pour sauver l'humanité à la place du héros, mais comme c'est un loser il rate son coup et crève comme une merde tandis que le méchant s'en sort sans une égratignure.

Le héros n'est pas content et décide de se transformer. Le méchant est dépassé et décide de se transformer. Un vrai scénario digne de Steven Spielberg. Le héros est dépassé et utilise une autre technique qui le met en danger, remarquez qu'il ne crève toujours pas. Le méchant parle pendant 43 épisodes, histoire de reprendre son souffle et pour justifier son existence. Le méchant est dépassé et décide de se, non pas cette fois, nan je déconne, il se transforme évidemment. Il commet ensuite un acte vil quelconque. Tuer les amis du héros, manger la chapelure des cuisses de poulet frit et lui laisser la chair alors que la chapelure c'est le meilleur, dire au héros qu'il va voter Sarkozy en 2012 etc... Devant l'horreur de cet acte, le héros devient fou de rage et se transforme alors en super guerrier. Le méchant est dépassé et décide de se transformer. Il ricane durant 3 épisodes pour montrer au héros que la transformation en super guerrier n'a servi à presque rien et qu'il est toujours vaillant.

Ça peut durer encore 50 épisodes comme ça...

Mars fake.jpg

Le terrain finit par ressembler à ça.

Un mystérieux personnage fait son apparition à la fin de l'épisode. Il est loin de l'action, mais il semble très pressé d'arriver en volant comme une fusée. On l’entend ajouter « Tenez bon, les p'tits gars, j'arrive... ». Le mystérieux personnage de fin d'épisode décide qu'il ne vole pas assez vite, et passe la seconde pour rejoindre l'action. Pendant ce temps, le méchant est encore plus fort qu'avant, comme à chaque fois. Le personnage mystérieux arrive enfin après 5 épisodes et tient le méchant par les couilles. Mais, au lieu de le tuer, il fait l'intéressant et décide de laisser le méchant devenir plus fort afin que le combat soit équitable. Le méchant est dépassé et décide d'absorber la puissance d'autres personnages (Si si, il y a une transformation à ce moment là aussi, ne vous en faites pas.) et lance une attaque surpuissante. Le personnage mystérieux contre-attaque. 18 épisodes plus tard, le Kaméhaméha a avancé de 5 mètres tandis que la vague déferlante du méchant recule. Entre 47 et 54 épisodes plus tard, le Kaméhaméha a encore avancé de 8.6 mètres. Explosion titanesque ! Des immeubles sont détruits et Georges Bush accuse Al-Qaïda !

Trunks-du-futur s'étonne parce que les choses ne se sont pas passées comme ça dans le monde futur. La géographie locale change, quelques montagnes pètent au passage. Le spectateur l'est aussi (dépassé), essaye de changer de chaîne mais se rend compte que la télécommande est en panne et éclate en sanglots déchirants qui font chavirer le cœur des passants anonymes dans la ville sombre et inhumaine. (C'est beau, non ?) Végéta intervient pour sauver le héros. Les deux personnages fusionnent pour n'en former plus qu'un dont la force est multipliée par son cube. Oui, la fusion est encore une autre transformation. Le fusionné est encore beaucoup trop fort pour le méchant, mais au lieu de tuer ce dernier, le fusionné se la pète et le laisse devenir plus fort. Tandis donc que le méchant est devenu beaucoup plus fort qu'il y a 5 épisodes (Le temps d'une nouvelle transformation)le fusionné défusionne au grand dam des deux héros qui ne formaient que lui !

Bien qu'il y ait beaucoup de personnages secondaires dans Dragon Ball Z, le premier plan est encore une fois donné à Sangoku qui sort une nouvelle transformation d'on ne sait où alors que l'on aurait pu croire que tout est perdu. Sangoku utilise une technique sacrée qu'il aurait pu employer dès le départ mais on n’aurait pas eu droit aux 300 épisodes s’il l'avait fait. Le méchant est dépassé et décide de mourir. Les Dragon Ball sont utilisés pour ressusciter tous les gens qui sont morts durant la bataille.

C'est ainsi que se termine une saga de Dragon Ball Z. Et le même procédé est réitéré pour les 3 autres sagas qui suivront. À quelques variantes près.

Moonandstars.jpg

Fin d'un combat épique.

 

Êtres invincibles ou immortels
Bruce Indestructible.png
BruceVsChuck.png


Chuck Norris · Dieu · Ninja · Bruce Lee · Personnages de DBZ · Pirate · Sonic · Samouraï · Moi · Michael Jackson · Elvis Presley · Ta mère · Annie Cordy · Bruce Willis · Jack Bauer · Jesus Vachon · Michel Drucker · Brahim Asloum · Gandhi · Monkey D. Luffy · Hubert Reeves · Mewtwo · Lucky Luke · M. Jeu de mots stupide · Mickael Vendetta · Michael Scofield


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.


DES BÉDÉS

et autres miquets :

Abdallah.jpg Des Zérauts: AstérixAstéroxxeKeunotorLucky LukeMarsupilamiTiteufTintin
Des Super-Zérauts: Les Super-Zérauts se réunissent ici
Des Schtroumpfs: Les SchtroumpfsLangage schtroumpfLe dernier SchtroumpfHistoire des Schtroumpfs
Des mangats : Dragon Ball ZDragon Ball GTYu-Gi-Oh!
Œuvres diverses et sencyclopédiques : OpiumEn Remontant la MéditerranéeSuper HadopiTechniques pour faire une BD quand on ne sait pas dessinerThe Amazing MélenchonItération iconique
Et pour ceux qui aiment les vrais livres, sans images, cela se passe par ici.
Confucius8.jpg
Partage sur...
wikia