Dr Housewitz

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
 
Arbeit macht frei.jpg

L'entrée de la clinique Housewitz.

Dr. Housewitz - Division Birkenau était une série télévisée allemande, lancée en 1933 et réalisée par Joseph Goebbels.


[modifier] Synopsis d'un épisode typique


Auschwitz, 5 mars 1942

C'est une journée tranquille à la clinique Housewitz, une structure spécialisée dans les traitements amaigrissants pour riches juifs en surpoids. Voilà qu'un des patients engagés dans une activité récréative en plein air émet un râle, puis laisse tomber le rocher de cinquante kilos qu'il était en train de transporter et s'affale sur le sol gelé. Le Kapo, après lui avoir donné une bonne dizaine de coups de bottes à la tête pour vérifier que le patient n'est pas en train de feindre et s'est vraiment évanoui, appelle le médecin chef : Gregory Housewitz.

Le Dr Housewitz et ses assistants prennent alors soin du patient :

  • D'abord, ils établissent que ce n'est pas un lupus.
  • Ensuite, ils prennent leur pause déjeuner.
  • Revenus du déjeuner, ils découvrent que le patient est encore en vie et gémit doucement, donc ils se remettent à essayer de faire un diagnostic.
  • Housewitz plonge le patient dans un bain d'eau glacée, sans obtenir d'amélioration.
  • Housewitz accroche deux pinces crocodiles aux testicules du patient puis les relie via un câble à la batterie de sa Volkswagen Coccinelle. Toujours pas d'amélioration, mais la Coccinelle démarre. Housewitz écarte alors l'hypothèse du burne-out.

Pourtant un assistant émet l'idée que le patient est bien victime d'une burne-out et que son malaise puisse être causé par une surcharge de travail et une alimentation insuffisante, car ici tous les patients sont soumis au régime du camp, particulièrement efficace. À coup de bottes dans le cul, Housewitz expédie l'interne dans la cage de Cerbère le doberman mutant bicéphale puis s'adresse à son équipe :

Housewitz : Pouvez-vous me rappeler quelle est la règle?
Les assistants en chœur : Ne jamais éprouver de la pitié. La pitié empêche d'analyser clairement les choses !
Housewitz : Très bien. Reprenons.
  • Housewitz décide de castrer le patient. Aucune amélioration.

Frustré par l'échec, Housewitz secoue violemment le patient. Pourquoi tu ne veux pas guérir, connard ? Hein ? Pourquoi ? Il crie puis le frappe au visage avec sa canne au pommeau de cristal.

L'un des assistants a une idée : Hey, pourquoi perdre notre temps à essayer de le guérir, je veux dire... c'est un juif, un youpin !

Un sourire se dessine lentement sur le visage de Housewitz, l'homme est un peine-à-jouir : Un autre cas brillamment résolu par Gregory Housewitz ! Excellent ! Le diagnosticien se dirige en boitant vers la porte, et avant de sortir donne des instructions.

Housewitz : On va le guérir du judaïsme dont il souffre. Arrachez-lui ses dents en or à la tenaille, puis enterrez-le.
Les assistants en chœur : Mais le patient est encore en vie !
Housewitz : Faites gaffe Cerbère a encore faim ! Je vous ai dit de l'enterrer!
Herr Dr House.jpg

Herr Doctor Gregory Housewitz. La série a gagné 27 Nazi Awards, loin devant les autres succès de l'époque : SS-Oberinspektor Derrick et Je suis une célébrité juive, sortez-moi de là !.

[modifier] Personnages

[modifier] "Herr Doctor" Gregory Housewitz

Le personnage principal de la série. Gregory Housewitz est froid, antipathique, un véritable sociopathe avec une dépendance toxicomaniaque au Vicodin. Il fut le meilleur élève de ses mentors les docteurs Josef Mengele et Frankenstein, qui lui apprirent les expériences sur les cadavres mais aussi l'eugénisme nazi, une branche de la médecine qui consiste à injecter de l'essence dans le cerveau des patients pour les faire avancer plus vite. Il sort de la faculté diplômé d'un doctorat en médecine après avoir menacé le recteur de divulguer à la presse ses origines juives. Pendant la Première Guerre mondiale, il a servi dans un hôpital de campagne où il fut attaqué par un tirailleur sénégalais prisonnier qui lui mordit une jambe. Pour éviter la nécrose des tissus et la septicémie (les sénégalais sont comme des animaux, ils ont la rage), Gregory se coupa lui même le muscle du quadriceps avec un fil de fer barbelé, ainsi il sauva sa peau mais va boiter à vie désormais. De retour en Allemagne, il a fondé la clinique privée Housewitz, où il est devenu un spécialiste mondial du diagnostic du judaïsme (test du doigt crochu, empathie pour l'or, mesure anthropométrique de déformation de l'occiput lié au port de la kippa...) et de la façon de le guérir. Il peut ainsi chaque jour mettre en pratique sa devise :

« Ce patient va guérir. Ou mourir dans la tentative. »
~ Gregory Housewitz

[modifier] Erich Boremann

Ilsa la louve SS.jpg

Ilsa Cuddy s'apprête à vérifier la prostate d'un patient en la massant via un toucher rectal.

Brillant neurologue et joueur de tam-tams à ses heures perdues, il justifie ses origines ni de bon aryen, ni caucasienne par le fait qu'il souffre du très rare syndrome d'Omarsy, qui provoque entre autre une ultra-pigmentation mélanique de la peau, avec pour conséquence logique une grande lubricité assortie d'une bite de 30 centimètres. Boremann a été le premier médecin à préconiser l'utilisation des patients dans les crashs test des voitures Volkswagen, une pratique toujours en vogue de nos jours, et qui confirme, si jamais la preuve en était besoin, la méticulosité et la rigueur de la société allemande.

[modifier] Frau Blücher Ilsa Cuddy

Aussi connu sous les surnoms de Ilsa, la louve des SS ou la cougar de Düsseldorf, elle est la chef du département d'endocrinologie et des fêtes sadomasochistes. Elle teste le viagra à grandes échelles sur les patients où elle découvre qu'au-delà d'une certaine dose le sujet reste rigide éternellement mais malheureusement trop passif. Ses essais sur la testostérone et l'œstrogène synthétiques s'avèrent rapidement eux aussi des échecs. Cuddy est amoureuse du Dr Housewitz, à qui elle envoie des lettres d'amour poignantes, écrites avec le sang de ses patients, dans lesquelles elle exige de lui un don de sperme pour avoir un enfant. Pour échapper à cette nymphomane en chaleur, Herr Doctor est contraint de se pincer le pénis dans la porte de sa Coccinelle. Dans la cinquième saison Cuddy a des triplés Riri, Fifi et Loulou avec Herr Donald Trump, l'ambassadeur nazi aux États-Unis.

[modifier] James Von Wilsontrop

Ami et souffre-douleur de Housewitz depuis la Première Guerre Mondiale, une époque révolue où ils prenaient soin des soldats blessés avec des tisanes à l'aubépine et des infusions de verveine. Herr Doctor passe son temps à le taquiner avec des blagues potaches comme échanger ses dossiers médicaux ou remplacer son désodorisant à chiottes par du Zyklon B. Gentil et sensible, Von Wilsontrop est le seul membre de l'équipe de Housewitz à pratiquer une anesthésie avant d'opérer un patient.

[modifier] Allison Kamerön

La spécialiste d'immunologie et des coups et blessures sur les tétraplégiques. Contrairement à ses collègues cruels, Allison Kamerön est une idéaliste. Elle croit que l'être humain est foncièrement bon, c'est la raison pour laquelle elle pratique avec conviction l'anthropophagie. Dans la troisième saison, elle trouve le remède contre le SIDA, et le Dr Housewitz, en colère, menace de la licencier en hurlant :

« UN REMÈDE CONTRE LE SIDA ? MAIS LE SIDA EST DÉJÀ UN REMÈDE ! IL GUÉRIT LA PÉDÉRASTIE ET LE JUDAÏSME ! »
~ Gregory Housewitz

[modifier] Robert Chaß

Le bellâtre de l'équipe, un coureur de jupons qui fait battre les cœurs des patientes pour lui. Et même parfois ils s'arrêtent quand Chaß le leur arrache.

[modifier] Numéro Treize

Une agent double déguisée en patiente et qui dénonce aux médecins tous ceux qui enfreignent les règles. Dans la sixième saison, elle est envoyée espionner dans les douches collectives de la clinique où elle est gazée suite à un malencontreux accident de tuyauterie. Le plombier ayant confondu le tuyau d'arrivée d'eau et celui du Zyklon B, un puissant gaz anesthésique utilisé par l'équipe médicale. Housewitz n'est pas particulièrement ému par cette perte, après tout elle aussi n'avait pas respecté les règles puisque parler aux médecins est une violation du règlement.

Pink goering.jpg

Après son opération moyennement réussie, Hermann Göring devint la folle du Reich.

[modifier] Guest Stars

SS derrick.jpg

Comme il a oublié de prendre ses gélules enrichies aux Oméga-3, l'Oberinspektor avait déjà oublié le but de sa visite 30 secondes après être arrivé à la clinique.

  • Le SS-Oberinspektor Derrick qui quitte exceptionnellement sa série et vient enquêter sur les problèmes dans les douches à la demande de la Kommandantur. Dans un scène d'action spectaculaire selon les standards de sa propre série, Derrick découvre dans les douches un indice suspect qui n'a rien à foutre là : une savonnette à l'huile d'olive. Il l'emporte pour aller s'en plaindre à Housewitz mais glisse sur une autre savonnette qu'il n'est pas parvenu à enjamber avec son déambulateur. Il est pris en charge par Von Wilsontrop qui répare son col du fémur cassé sous anesthésie, sacré veinard.
  • Anne Frank, la fille du shérif du ghetto de Varsovie, apparaît dans l'épisode 4 de la première saison dans la peau d'une enfant qui, afin de ne pas se faire enlever les amygdales, se réfugie dans le système de ventilation de l'hôpital. Housewitz la soigne avec un lance-flammes.
  • Joseph Ratzinger apparaît sous la forme d'un prélat devenu la risée de tout le Vatican à cause d'invalidants problèmes d'érections. Housewitz le soigne en l'enfermant trois heures dans un placard avec Ilsa Cuddy. Ratzinger en sort avec le bassin fracturé mais guéri, et retourne la tête haute (et pas que!) retrouver ses paroissiennes et paroissiens de 7 à 77 ans.
  • L'Abbé Pierre (alias le Panzer-Kardinal Peter en VO) qui débarque avec des SDF dans ses cartons. Housewitz soigne tuberculose, syphilis et autres gonorrhées avec efficacité, puis reloge les sans-abris dans des HLM sous-terrains, une idée géniale qu'il a eu en mangeant une choucroute.
  • Hermann Göring fatigué d'être obèse et moche va voir Housewitz pour se faire poser un anneau gastrique. Housewitz parie avec Boremann qu'il est en mesure de l'opérer les yeux bandés et Göring se retrouve avec une roue de hamster dans le bide et les couilles liposucées.
  • Angela Merkel, une très haute dignitaire Nazi qui débarque à la clinique en ordonnant de faire de la place pour rentrer des tas de migrants. Housewitz et son équipe vont alors travailler sans relâche jour et nuit, en faisant exploser leurs compteurs d'heures supplémentaires et de RTT afin de guérir le plus de patients possibles, avec des méthodes expéditives s'il le faut car ils n'ont pas le temps. Cette mission est un succès et des wagons de patients réfugiés syriens et afghans débarquent à la clinique.

[modifier] Headline text

[modifier] Arrêt de la série

La série a été diffusée sans interruption jusqu'en 1945, lorsque les membres de l'équipe ont été condamnés à mort à l'issue du procès de Nuremberg, un procès truqué où il fut fait l'autodafé d’œuvres artistiques géniales mais tellement réalistes pour l'époque qu'elles faisaient de l'ombre au cinéma hollywoodien. Ces voleurs sans scrupules américains en firent alors un plagiat édulcoré sans payer de droit d'auteur : Dr House.


Que pensez-vous de l’arrêt de la série ?
 
17
 
3
 
1
 
0
 
1
 

Ce sondage a été créé le février 28, 2017 18:01 et 22 personnes ont déjà voté.

Minitélé.png - Au programme de la dÉ ce soir - Minitélé.png


Casimir.gif  Portail de la télévision  •  Aiguille.png  Portail de Mes Deux Seins

Wiki-independence.png

Cet article, basé sur le texte d'une désencyclopédie étrangère, Dottor_Housewitz, est disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
Autres langues
wikia