Douane

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] La douane

La douane est une espèce domestiquée de la frontière, animal de la famille des barrières, actuellement en voie d’extinction en Europe, il en subsiste quelques spécimens en Suisse, en Russie et en Amérique du Nord.

[modifier] Généralités

Depuis longtemps déjà la frontière naturelle à été domestiquée par les hommes afin de servir ses intérêts pécuniers. En effet la douane est un animal prolifique, en une seule journée la femelle douane peut produire plusieurs taxes et quelques impôts très utile à son propriétaire. De plus tous ces petits proviennent toujours de la nourriture volée aux voisins. Jamais on à vu une douane quémander auprès de son maître. Trop timide, elle préfère profiter de la faiblesse et de la méconnaissance des étrangers pour se nourrir.

Chaque voisin qui passe à proximité de votre douane avec les bras chargés doit lui faire une offrande, dans le cas contraire votre fidèle douane se révèle agressive et ne lâche pas le passant.

Par contre si vous passez à côté d’une douane en ayant caché votre butin, pas de problème, la douane vous fera la fête et s’en ira gentiment embêter les honnêtes gens qui ne se comportent pas comme des voleurs.

Il faut préciser que la douane est myope, donc pour cacher vos biens, un simple carré de tissus pour cacher un montagne de victuailles est amplement suffisant. C'est cette naiveté qui semble lui avoir donné son nom, "doux âne", plus tard contracté en douane (sans doute suite à un procès des éleveurs d'ânes qui ne supportaient pas d'être associés à un animal si négatif). La douane étant un des seuls animaux privés de capacité de réfléchir, il ne sert à rien de lui parler longuement ou de lui raconter des bobards pour pouvoir éviter le racket. Le plus simple est de passer tout droit, mais pas trop vite non plus car c’est toujours suspect...

Des recherches biologiques ont prouvé que la douane avait à l'origine un cerveau qui a progressivement disparu au fil des âges faute d'utilisation. Il est ainsi absurde de chercher à dresser une douane vu que celle-ci n'a aucun moyen de comprendre ni de retenir quoique ce soit. Sa capacité à voler est instinctive et ne nécessite pas d'apprentissage.



[modifier] Généralités douanières

La "douane" est parfois considérée comme une institution par certains éminents inconnus; mais elle est bien plus: c'est une religion à part entière. Ses nombreux adeptes sont en général chargés par une autorité suprême, nommée "gouvernement", de racketter de pauvres petits moutons qu'il suffit juste te tondre, si par malheur ces derniers voulaient fuir pour passer en terre barbare, de l'autre côté d'une ligne rouge vaillamment gardée, plus communément appelée "frontière". Pour ce faire, les adeptes de la religion douanières -désignés généralement sous le terme de douaniers, vampires ou gardes-frontières- disposent de plusieurs armes de destructions massives :

-Les règlements, permettant de justifier tous ses agissements en endormant le mouton qui aura osé contester -Les taxes; armes tactiques permettant de détrousser à tout va. Il suffit de prononcer ce mot pour légitimer toute action de rackette. -Les droits de douane: Somme pécuniaire qui revient de droit aux puissant de ce monde. Toute personne voulant s'y soustraire est automatiquement condamnée à vivre entre deux frontière; un endroit s'apparentant à la jungle: sans fois ni taxes.

L’activité douanière ne s'apparente pas seulement au grand banditisme légale, mais également au monde du sado-masochisme; enfin surtout du côté sadique. En effet, non-contents de détrousser les pauvres moutons, ces derniers se verront également obligés de remplir un nombre incalculables de formulaires, tous plus loufoques et inutiles les uns que les autres.

Mais la douane à également d'autres missions que celles purement éconorapaceonomiques. En effet, elles assure notamment des taches de protection et de sécurité. Au vu des grandes sommes engrangées par ses activités, il faut bien évidemment protéger son butin. C'est pourquoi toutes personnes ne pouvant prétendre payer ses droits et ses taxes pour des motifs d'ordres financiers, ne pourra pas avoir le droit de franchir ses belles barrières. Pour ce dernier critères, les douaniers se basent également souvent sur la présence ou non de fort soleil dans le pays des moutons concernés.


La tendance actuelle est néanmoins à la diminution des barrières douanières (tarifaires ou non) par le biais d'accords mondiaux et billatéraux afin d'accroître les échanges de choses inutiles entre divers pays. Grâce à ce genre d'accord, il est en effet bien plus simple d'exporter ses déchets et d'importer le dernier canard en plume de chameau à la mode. (Espèce en voie d'extinction selon CITES fauna)(ndlr un accord visant à protéger le peu de bêtes qu'il reste)



[modifier] Barrières douanières par pays

Pays Taux des droits Barrières non tarifaires Quotas, Interdictions, Embargo
Moyen Plage de taux
Union européenne 150,2 % Produits agricoles non estampillé du coq, OGM insuffisamment modifiés, textiles en fibre de douaniers Interdiction : pauvre élevé aux hormones et au riz
Arabie saoudite 104,85 % Importations uniquement par des société 250 % saoudiennes ; certificat phytosanitaire pour les fruits ne portant pas de djellaba, légumes verts, semences divines ; viandes, surtout pauvres : certificat sanitaire + certificat d'abattage + certificat de bonne conduite suivant le rite islamique embargo : Toute société ayant des liens commerciaux avec uniquement un chameau
Australie 150 % législation phytosanitaire pour le sable et animaux ne ressemblants pas aux kangourous, quarantaine pour plus de 150 produits agricoles non approuvés par le lobby des koalas quotas : fromage puant, tabac bon marché, vials.
Brésil 107 % doublement possible des droits si le douanier n'aime pas ta tête licences officielle pour de nombreux produits illégaux
Chili 160 % prix minimum, notamment pour l'alimentation (blé, huile, sucre, viande chacals ...) Standards très stricts pour la viande de cannibales , rendant l'importation impossible; interdiction des véhicules d'occasions, surtout s'ils sont français
Chine 837 % Entreprises doivent être autorisées par le GPCP (Groupement pour les chapeaux de pailles pointus), licences (pour plus de 280 % des importations), normes et standards locaux
États-Unis 390 % Produits agricoles sans le drapeau américain, équipement électriques ne servant pas à des exécutions, textiles sans drapeau américains, hamburgersembargo : Les pays n'ayant pas le drapeau américain
France 142 % (hors UE) Barrières odorantes + semences du sud, avions ne volant pas + enfants louches
Indonésie 950 % (2006) licences : alimentation non épicée, médicaments non-dangereux, armes factices, explosifs factices, films factices, photocopieuses couleur factices, certains pesticides si ils ne tuent pas assez vite Interdiction : livres pouvant instruire, journaux écrits en indonésien par des pandas, chinois ou autre langue barbare locale (excepté ouvrages scientifiques rendant intelligents), cassettes incassables, films pour usage personnel ...
Japon 130 % standards spécifiquement sumos préférence nationale quotas pour la chimie organique, pharmacie, explosifs, les sumos et les yakuzas.
Maroc 230 % (93 % pondéré) 142 % agriculture explosifs non marocains, habits passés de mode et pneus d'occasion sans gommes bio
Russie 99 % certifications quotas pour l’agroalimentaire, spoutniks et tout le reste si ta gueule leurs reviens pas.
Sénégal 0 % à 200 % complexité et lenteur administrative, corruption vivement souhaitée
Singapour 0 %, sauf tout le reste licences : automatiques pour certains produits alimentaires (Moisis etc ...), médicaments pouvant soigner ; non automatiques pour les produits à risque pour la santé de l'état Interdictions : chewing gums, armes made in China.
Suisse 550 % Tout Quotas sur tout, mais surtout le chocolat


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia