Douance

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Wcanada.jpg
Attention : humour québécois
Le texte que vous êtes sur le point de lire a été rédigé avec un accent québécois. Il est donc totalement incompréhensible aux Français, Suisses, Monégasques et même aux Belges. Passez votre chemin ou continuez à vos risques et périls.


La douance est l'aptitude à réussir fuck-all malgré une aptitude hautement marquée.

[modifier] Origine étymologique

Nom commun féminin, terme québécois relatif à la faculté intellectuelle de promouvoir son propre égo au centre d'une tasse vide. D'après le célèbre grammairien Québécois Koen Vanderlinden, l'origine du terme "douance" remonte à l'époque aztèque.

Les bols dans lesquels se servaient leurs ennemis les Pastèques de nénufars séchés à la vapeur, les Pastèques ne pouvaient se sustenter de ce délicieux gourmet à pleine chaleur (ils les mangeaient donc tièdes). Les Pastèques inventèrent ainsi l'anse (donnant de cette manière naissance à la tasse que nous connaissons aujourd'hui). Notons que cette anse était faite d'os nasaux de rhinocéros, courbés et présentant deux extrémités plates permettant une fixation efficace avec la résine de Bambou.

Les aztèques, lors de la fameuse invasion de "Playa de Ibiza" (Mexique- 456 ACN), emmenés par les commandores Juan Felipe Gomez et Manuel Sannhez da Costa, prirent possession des bases des Pastèques qui étaient un peuple pacifique (dénomination de l'époque: "Paztèques") mais aussi autarcique (ils cultivaient leurs propres fruits). Leurs bols dans lequel ils mangeaient les dits nénufars, étaient faits en peau de Picaros (babouin à fourrure épaisse de plumes et au chant strident du sifflet Persifleur près de Ronfleur à Harfleur) si bien que l'étanchéité n'était plus à démontrer et avaient l'avantage de présenter, sur sa surface externe, un couvert doux.

Les aztèques améliorèrent donc le procédé en recouvrant l'anse de fourrure de Picaros rendant le toucher soyeux. Pour le surplus, ce procédé a été utilisé par la suite par les couturiers pour les sous-vêtement inuits. C'est d'ailleurs depuis que les Aztèques sont nommés de cette manière ; Avant cette épisode historique et révolutionnaire, ils étaient recensés auprès des églises locales comme les "Nultèques".

Le terme douance résulte donc de l'association d'image de la "anse dousse" que les flamands colons québécois nommèrent "doux anse" (==>douance) qui rejette l'image de son égo dans un verre vide.

[modifier] La douance contemporaine

La douance est un terme utilisé pour définir des capacités intellectuelles élevées chez un individu. Le terme anglo-claxon "Gifted" en est un synonyme, ainsi que le terme "Précocité" utilisé par les français et Haut Potentiel chez les Belges francophones (Hoog Potentieel chez les belges flamands). Il en résulte néanmoins que la dénomination universelle de base soit le terme "surdoué" quoique selon les théories véhiculées à l'heure actuelle par la Professeur x (anonymat) laisserait entendre que le surdoué ne serait qu'une personne un peu plus douée que les douées. En somme, on considère que 1 à 60 % de la population serait "gifted", "doué" voire "HP".

Le doué est une personne souvent maladroite au fonctionnement cérébral différent. L'hémisphère gauche ne travaillant pas de manière simultanée avec l'hémisphère droit, ce qui pose des problèmes psychomoteurs manifestes. D'ailleurs, ils se reconnaissent de manière significative dans leur trébuchements qui suscitent la réaction hilare des passants: "Quel doué !".

Le doué est une personne remplie d'une très grande sensibilité. Sa sensibilité est sensuelle (de sens) et psychologique (de psychologie).

Sa sensibilité sensuelle exacerbée se calcule par les décibels vocaux dégagés par l'individu qui passe le test nommé "TDCE" (Table de cuisson électrique). Ce test revient à faire chauffer une plaque de cuisson sur 300°celsius et d'y poser la main bien plate de l'individu testé. Plus les décibels sont élevés, plus la sensibilité de l'individu est élevée.

Sa sensibilité psychologique est une réaction lacrymatographique. La vue ou l'expression refoulée d'un sentiment positif ou négatif provoque une réaction antédiluvienne au niveau de la rétine.

Le doué a aussi des capacités intellectuelles bien développées de par une approche sémantique qui lui est propre et tout à fait illogique. Sa connaissance est grande et inversement proportionnelle à la connaissance de soi.

Le doué a une imagination débordante liée à une créativité explosive généralement nommée par les spécialistes de "T.N.T".(dont la signification n'est comprise que par les doués eux-mêmes, mais pas d'universalité entre eux).

Le doué est également une personne dépourvue d'un sens de l'humour très aigu surtout en ce qui concerne les jeux de mots qu'ils sont les seuls à comprendre et une étude a montré qu'ils ne se comprenaient pas entre eux dans ces petits jeux humoristiques.

Le doué est un être de justice. Il ne supporte pas l'injustice. À l'analyse sociologique, on voit se détacher deux groupes professionnels. Le premier est composé de gendarmes et le second de dictateurs de républiques de bananes (voire micro-cosmiques). On y voit aussi des juristes, tel le célèbre Maître Grégoire.

Le doué est aussi très lucide, voire translucide. La définition sociologique qu'il se donne de lui-mêmes est souvent la "transparence".

[modifier] Le QI

Le Quotient intellectuel du doué est incalculable. Non pas qu'il soit hors norme dans les tests standardisés, mais aucun test n'est vraiment fiable pour mesurer son potentiel intellectuel. Des cobayes sont actuellement mis à rude épreuve afin de détecter le test qui leur serait le plus favorable.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Douance" ?
 
19
 
16
 
4
 
7
 
3
 
2
 
1
 

Ce sondage a été créé le février 24, 2008 02:04 et 52 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia