Dorothée

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Définition du "concept"

Dorothée fut la plus grande animatrice que la télévision française mondiale ait pu produire depuis Denise Fabre et Sophie Darel (du moins, c'est l'avis de tout ceux et celles qui sont nés dans les environs de mai 68, nouvelle preuve s'il en fallait encore une, que cette période fut malfaisante pour nous, pauvres français)

[modifier] La fée de la télévision

Dorothée.jpg

Dorothée et ses fans... ainsi : tout s'explique !

Dorothée est apparue un jour sur nos écrans pour tenter d'abrutir encore un peu plus toutes nos chères têtes blondes (mais aussi brunes, rousses et même macramées) et il faut reconnaitre qu'elle n'a pas démérité. Aujourd'hui, avec le recul on se rend compte que la télé peut encore faire pire, ce qui relativise l'action destructrice de cette réginaburgienne (car Dorothée a vécu à Bourre la Reine, cela ne s'invente pas...)

Dorothée deviendra au cours des années 80 et 90 de plus en plus populaire (un peu comme le groupe "Indochine", mais en mieux). Cependant, elle s'attira les foudres de tous les professionnels qui voulaient faire des trucs aussi nazes qu'elle, mais qui n'en furent cependant jamais capables (c'est vous dire s'ils étaient nazes !)

Elle a chanté des chansons (si, si..)

[modifier] Au fond du trou

Puis, un jour, un peu comme Napoléon allant à Waterloo ou Christian Clavier faisant du cinéma, Dorothée fit l'erreur de sa vie ! Elle quitta le service public télévisuel dénommée à l'époque Antenneudeu (peut-être, ne voulait elle pas rester fonctionnaire ?), pour les strasses de la grande chaîne mondiale Téhéfin qui va, d'ailleurs, la presser comme un citron.

Et que fait-on des citrons quand on les a bien pressés ? Eh bien, on les jette... C'est ce qui arriva.

[modifier] Commentaire pas superflu

Dorothée eut de nombreux amis dont le dessinateur Cabu et Jacques Martin qui, lui, n'aimait pas un certain Sarkozy ; et de nombreux ennemis dont Caroline Tasca et Ségolène Royale, ce qui prouve qu'elle n'est pas si méchante que ça en définitive. Par contre, on ne sait pas pour qui a voté Dorothée le jour du second tour des élections présidentielles de 2002, mais cela n'a pas une grande importance.

[modifier] Cinématographie édifiante

A noter que Dorothée tourna avec François Truffaut en 1979 dans "L'Amour en fuite" : débuts sympathiques mais la suite fut vite moins concluante : dans le film "Pile ou face" avec Michel Serrault et Philippe Noiret, en 1980, on la vit quelques secondes, les seins nus. Ce "non évènement" n'a, cependant, pas manqué de traumatiser un grand nombre de ses fans, adolescents pré pubères, en mal de sensations fortes : ce qui expliquerait aujourd'hui, la façon de vivre un peu déroutante dans laquelle se comporte pas mal de quadras justement nés en mai 1968 (on y revient) ! Dorothée fut-elle l'Antéchrist ?

[modifier] Le "Grand Retour"

Quel "Grand Retour" ?

Partage sur...
wikia