Division par zéro

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La division par zéro est, à l'heure actuelle, et selon les plus grands experts, le troisième concept le plus dangereux de notre univers. Le premier engendre les foudres de l'enfer. Le second induit toute la honte de la connivence. Le troisième, préconisé par Wittgenstein, est la division par zéro. Quoique vous puissiez découvrir dans cet article, surtout n'essayez pas chez vous à moins de disposer de la protection nécessaire.

Divided

Boom !

[modifier] Qu'est-ce que la division par zéro ?

La division par zéro est une opération mathématique fonctionnellement impossible dans notre Univers. En effet, si on peut additionner quelque chose avec rien, soustraire rien de quelque chose ou multiplier quelque chose par rien, diviser quelque chose par rien n'a absolument aucun sens.

Lorsqu'on divise quelque chose par deux, on prend ce quelque chose et on obtient deux parts égales, le résultat de l'opération de division étant alors la description de la quantité contenue dans chaque part, dans un langage similaire à celui utilisé pour la description mathématique du produit initial. Donc, si l'on divise quelque chose par zéro, on obtient alors… zéro part égale !

À noter que la division par zéro produit des nombres grave imaginaires.

[modifier] Origines et premières interprétations de la division par zéro

Une chose importante et d'une manière générale oubliée de tous, c'est que l'espèce humaine est la seule entité vivante de notre univers à avoir créé le simple concept de zéro, et que d'ailleurs, ce concept est très récent puisqu'il a été crée dans les années 80 par le célèbre génie mathématique Karl Zéro qui lui a donné son nom.

Bien entendu, la découverte que l'on pouvait attribuer un nom à quelque chose qui n'est pas censé en avoir puisque son rôle est de désigner le rien a mis la communauté scientifique en ébullition (à ne surtout pas confondre avec le néant ou le Ø). On s'est très vite attelé à tripatouiller ce nouveau concept dans tous les sens, et dans toutes les opérations possibles, et on est très vite arrivé à se confronter au problème de l'interprétation de la division par zéro :

« Je prends quelque chose, et j'obtiens zéro part égale. » Comment diable interpréter cette vaste chimère ?

Le Docteur Marvin Buahnany de l'Institut Peter Parker de Sebastopol a présenté dans son célèbre ouvrage Interconnexions between Fundamental Zerology and Ancient Art of Bushido une possibilité d'interprétation laissant supposer que lorsque l'on prend quelque chose et que l'on obtient zéro parts égales, c'est qu'on a très mal coupé et que certaines parts sont plus grosses que les autres. Une idée qui a été nettement approuvée par une large portion de la communauté zérologue ; mais se posait encore une fois la question du résultat. Par définition, le résultat d'une division est l'expression de la quantité contenue dans les parts égales. Or s'il n'y a pas de parts égales, comment en évaluer la quantité ?

Plusieurs possibilités s'ouvrent alors. La première, proposée par un laboratoire brésilien, a été de donner en résultat de la division par zéro une moyenne statistique de la valeur des parts alors inégales, en prenant en compte divers facteurs, comme par exemple la taille du dividende, sa géométrie, l'alcoolémie de la personne cherchant à diviser par zéro, ainsi que son horoscope. Une autre école, dirigée par les plus éminents savant des Laboratoires Mathématiques de Le Internet à Geekland a décidé que d'une manière extrêmement rigoureuse, puisqu'il n'y avait pas de parts égales, il n'y avait pas de résultat à la division, et ils décidèrent d'inventer un chiffre qu'ils baptisèrent NO U ! et qui représentait le concept de réponse spontanée à une injonction au demeurant délibérément burlesque et enquiquinante, et que l'on pourrait résumer par « Te fous pas de ma gueule ! »

Pendant quelques années, la communauté admit que le résultat x/0 = NO U ! était le seul valide pour la division par zéro, mais ce fut avant que le problème prenne une autre tournure.

[modifier] Division par zéro et annihilation

Une autre théorie surgit quelques années plus tard, émise par un très brillant scientifique dont malheureusement plus personne ne connait le nom puisqu'il a poussé sa soif de recherche jusqu'à tester ses découvertes sur lui et disparaître totalement du Tissu de l'Espace-Temps, et... d'ailleurs, je parle de qui, en fait ? Enfin bref, cette théorie laissait penser que lorsque l'on prend quelque chose et que l'on obtient zéro parts égales, c'était tout simplement que ce quelque chose avait été annihilé. Seulement, le résultat ne pouvait pas être "zéro" même dans ce modèle, car il y a une différence entre la simple nullification, comme celle par exemple de la multiplication par zéro et qui dit "Je prends quelque chose, et je le prends zéro fois" et dans laquelle il n'y a pas de controverse puisqu'on a continuité entre le rien qu'on prend et le rien qu'on a. Ici, nous avons quelque chose que nous cherchons à couper en parts égales, et nous obtenons "rien" ! Mais comment, physiquement, peut-on obtenir "rien" en coupant en parts égales ? Non, ici nous parlons d'un "rien" qui dépasse toutes nos conception de l'Être et du Non-Être, une opération qui crache directement à la figure du principe de conservation de la masse et de l'énergie !! Un "rien" que l'on ne peut décemment pas appeler "zéro" tant il est bien plus que ça tellement il n'est pas ! Même le )∅( ne reste qu'une approximation à côté !


Ce scientifique... — hum, quel scientifique déjà ? — a alors proposé de nommer le chiffre "  " , et d'en faire le seul et unique résultat possible de la Division par Zéro , soit x/0 =   .


Dès lors, les plus grands mathématiciens du monde ont rebâti l'ensemble des théories fondamentales en s'apercevant que lorsqu'on écrivait "x+y = z", il était très important de prendre en compte les "  " de chaque côté du "égal".


Mais évidemment, lorsque l'humain se met à jouer avec de tels concepts, il ne peut pas espérer que les simples mathématiques restent de simples mathématiques, tranquillement couchées sur leurs jolis rectangles de papier Oxford Force 8, il ne peut pas espérer trifouiller des valeurs comme "  " et croire naïvement qu'on s'en tiendra à des théories virtuelles, et des représentations abstraites inoffensives. Non ! Dès lors que ce concept a vu le jour dans notre monde, une force s'est éveillée dans les profondeurs saugrenues du vide cosmique, à cheval entre l'existence, l'inexistence, et le        . Moitié dharma, moitié chaos, moitié            . Un enchevêtrement de bosons, d'anti-bosons, de matière, de non-matière, d'antimatière ; bref, ce que l'on nomme...


Le              !!

Car on ne peut décrire le           autrement que par du              !!


C'est à ce moment que la division par zéro est devenue dangereuse. Aucune espece intelligente de la Galaxie n'avait osé donner de nom au concept de "zéro" parce qu'il craignait ce moment : lorsque l'on nomme et essaye de se servir d'un peu de     , il essaye d'échapper à l'existence et de retourner au      créant une violente effusion métaphysique !


Les scientifiques ont réalisé le problème lorsqu'en avril 1986, ils ont tenté la plus grande expérience de division par zéro au monde, dans une petite ville d'Ukraine appelée Tchernobyl.


Depuis cet incident, les scientifiques les plus sages ont quelque peu laissé tomber le sujet, préférant se consacrer à l'étude de la Dérivée de la fonction racine en zéro, étude concrétisée par les récentes expériences de décembre 2004 en Indonésie.


Remarque intéressante : Le fait qu'on bénéficie aujourd'hui de la théorie de l'annihilation, bien que son créateur ait totalement disparu de l'Espace et du temps est une forme étrange de Time Paradox, qui pourrait détruire l'Univers et éventuellement nous tuer.

[modifier] Ce que l'on sait sur le
















.

[modifier] Division par zéro et mathématico-alpinisme

Une autre théorie sur la division par zéro a donné lieu à l'épopée des brillants et vaillants mathématico-alpinistes.

En effet, les analystes savent très bien que la fonction 1/x lorsqu'on la trace graphiquement, donne, en tendant vers zéro (et donc en se rapprochant de la division par zéro), une pente quasi verticale qui semble monter vers l'Infini.

Vers l'infini vraiment ? Mais si l'infini est la solution de la division par zéro, ça voudrait dire que "lorsque je coupe quelque chose en zéro parts égales, chacune de ces parts vaudra l'Infini", ce qui semble étrange au premier abord. Ainsi, la seule manière de connaître le résultat de la division par zéro serait d'escalader la terrible pente qui semble monter au loin à la verticale, et c'est là qu'interviennent les mathématico-alpinistes. Sans aucun répit, ils gravissent cette pente avec la soif insatiable de découvrir peut-être un jour, le résultat de la division par zéro. Courage les gars !

Certains prétendent qu'au bout de la falaise, il y a le monde de Dieu. Certains pensent qu'il y a du , en très grande quantité. D'autres encore, affirment qu'il y a un grand panneau clignotant qui annonce "42" en Comic sans MS

Et d'autres trouvent que c'est bidon. Mais est-ce un bidon vide ou un bidon plein ?

Mathalp

Vous aussi devenez mathématico-alpiniste !

[modifier] Le matériel nécessaire d'un mathématico-alpiniste

  • Une TI-83 ou plus,
  • Un baudrier,
  • Une tente d'escalade,
  • Des grappins,
  • Beaucoup de corde,
  • Des mousquetons,
  • Des prises et des piquets,
  • Des photos de femmes nues pour les soirées difficiles,
  • Un raton-laveur,
  • Mais le plus important : du LSD ou du Peyote en grande quantité.

[modifier] Liens externes

Kevin parle de la division par zéro sur Wikipédia. (version archivée)

Qu'avez-vous pensé de l'article "Division par zéro" ?
 
68
 
106
 
35
 
10
 
14
 
16
 

Ce sondage a été créé le septembre 20, 2007 20:10 et 249 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
gl:Dividir por cero
wikia