Discussions au métro

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Cet article archive l'expérience de dialogues passionnants, ou encore des monologues de mendiants (exemple typique: "Je me présente, je m'appelle Jean-Yves et je suis sans emploi et sans domicile fixe. Je ne touche même pas le RMI. Si je me permets de vous importuner, Mesdames et Messieurs, c'est parce que j'ai un fils, Rémi, 24 ans, qui habite sous le même toit, et à qui je n'ai pas les moyens de donner une éducation ou assez pour nous loger et manger." blablabla pièces de monnaie, chèques restaurants, blablabla), réellement endurés par des sencyclopédistes au métro.

Les noms des personnages sont généralement fictifs faute de mieux.

[modifier] Corinne et Svetlana

Commentaires
  • Palme d'or de la connerie féminine. A --Thaumasnot 14 décembre 2006 à 14:57 (UTC)

Svetlana: Et dans ton travail ils font quelque chose de spécial à Noël ?

Corinne: Non pas vraiment... à la cantine peut-être qu'ils font un repas de Noël. L'année dernière ils avaient fait de la dinde si je me souviens bien. En général ils font l'effort de faire des menus plus "festifs", disons.

Svetlana: Oui c'est sûr... et quoi d'autres ?

Corinne: Ben pas beaucoup plus que ça... Ils mettent un grand sapin dans le hall mais en général c'est tout. Il faut dire qu'à cette époque de l'année il n'y a plus personne, ils sont tous partis en vacances.

Svetlana: Et ils mettent pas de sapin dans le hall pour Noël ?

Corinne: Si, ils mettent un sapin, grand et tout, avec des <mime des guirlandes>.

[modifier] Monsieur Lacointre et Florent

Commentaires
  • Bonne friction et quelques jeux d'esprit inhabituels vu le contexte. A- --Thaumasnot 14 décembre 2006 à 14:57 (UTC)

Florent: Non mais comment tu me pousses, grosse merde !

Monsieur Lacointre: Et toi comment tu me parles ?

Florent: Tu fais pitié... Non mais regardez-moi ce vieux... Coupe de merde, tête de merde, sacoche de merde...

Monsieur Lacointre: Allez va, je t'aime bien. En tout cas tu donnes une fière image de la jeunesse !

Florent: Et si j'ai pas envie de m'identifier à un mouvement, hein ? Et si je t'emmerde ?

Monsieur Lacointre: Oui ça pour m'emmerder tu m'emmerdes.

Florent: Alors si je t'emmerde tant pourquoi tu continues de discuter ? Hein ?

Monsieur Lacointre: <d'un ton paternaliste> Tu es frustré c'est ça...

Florent: Non je suis pas frustré, je te dis mes quatre vérités en face ! Non je suis pas frustré, je te dis mes quatre vérités en face ! Non je suis pas frustré, je te dis mes quatre vérités en face !

Monsieur Lacointre: Oui c'est parce que tu es frustré. C'est bien... Continue ça te fera du bien. Tu as dû avoir une enfance difficile, dis-moi. Sans ami je suppose.

Florent: Je suis engagé militant moi, pas comme toi. Je manifeste dans la rue.

Monsieur Lacointre: Merveilleux ! Moi aussi j'y vais ! On pourrait s'y revoir un jour !

Florent: Génial vu comment tu pousses on va vraiment s'entendre, t'as raison ! Et t'y vas du côté des flics ! Tu votes Sarkozy !

Monsieur Lacointre: Oui, pourquoi ? Et toi ?

Florent: C'est donc ça, tu es du côté des keufs, des schnits !

<Temps de descendre du train>

Monsieur Lacointre: Bon allez, j'ai pas de temps à perdre. Je t'aime bien quand même. Mais fais-moi plaisir, enlève ce balai de tes oreilles.

Florent: Ah ouais ? Et si j'attrape froid ? Si je choppe un rhume ?


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia