Digespliff

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le Digespliff, autrement appelé Pétard / Joint / Spliff, est le nom qu'on lui donne pour son utilisation bien particulière en fin de repas ou de toute autre collation. Il s'agit donc d'un joint digestif, sensé faciliter la digestion de tout aliment, du bon repas jusqu'à la simple Olive.

Il est ainsi très utile après un cassoulet familial où les flatulences des uns ne font pas forcément rire les autres, il place ainsi tout le monde sur le même pied d'égalité en faisant rire.

Exemple :
« Je pense que nous devrions digespliffer ce Macdo »
~ Gasgui à propos des Insectes
« Il faut digespliffer les dragibus »
~ Gasgui à propos du petou

[modifier] Historique

Même si l'appellation scientifique "digespliff" reste relativement récente, il n'en demeure pas moins que la pratique dans ses bases fondamentales est ancienne pour ne pas dire ancestrale. Il paraitrait que les grottes de Lascaux étaient un lieu privilégié de la pratique du digespliff, et particulièrement apprécié après le rôti de mammouth dominical.

Cependant n'ayant jamais été représenté sur les fresques murales, sa pratique tomba un peu dans l'oubli jusqu'à la fin du moyen âge, période où les médiévaux incultes redécouvrent la culture et s'ouvrent au monde. Notamment un certain écuyer appelé Jacquouille dit "La Fripouille" qui découvrit un "joint" dans sa poche provenant selon ses dires d'un voyage spaciotemporel dans le XXème siècle. Son histoire inspira les plus grand du cinéma.

[modifier] Composition

Normal cannabis.jpg

Cannabis

Tout bon digespliff qui se respecte est composé de Cannabis dans des proportions plus ou moins variables et sous des formes différentes. Avec de l'herbe de Cannabis (Weed) il se fait pure ou coupé avec du tabac, ou avec du haschich généralement coupé avec du tabac.

Quelle que soit la forme il se roule dans une feuille accompagné d'un "carton" ou d'un "marocco", la forme peut être différente et de taille variable : des exemples sont fournis ICI.

[modifier] Recommandations

Dans certains cas le digespliff requiert des précautions d'utilisation :

[modifier] Lors des repas mondains ou en famille

En public non coutumier de la chose la consommation d'un digespliff peut être mal perçue. Cependant s'il est bien introduit le digespliff peut être plutôt bien accueilli par votre entourage. Exemple :

« Mamie tu veux pas remplacer ton jus de pruneau par un digespliff ?? Tu verra c'est pareil mais ça ne fait pas chier mou. »
~ Gasgui à propos du digespliff
« Patron un p'ti digespliff pour finir le repas ? Tu sentira pas passer l'addition! (oui généralement le digespliffeur tutoie son boss). »
~ Gasgui à propos des hémorroïdes

[modifier] Après l'ingestion de nourriture "spéciale"

Les aliments ci-dessous pouvant provoquer une euphorie conséquente (vous pouvez rire de tout et n'importe quoi y compris d'un taureau en train de se faire embrocher dans une corrida ou par un lama, ou encore de "chasse et pêche") votre estomac ne pourrait pas supporter un niveau d'agitation due au rire supérieur. Ainsi le risque encouru est grave, vous pouvez attraper le rire de Michel Lebb ou de Dominique Farugia, ou pire encore imiter le Bonobo en rûte.

Omelette aux champignons : Les effets de ces dits champignons apportent une quantité d'euphorie équivalente au dit gespliff, rendant la digestion sympathique, et ainsi que ses effets imperceptibles.

Space Cake : Ce met délicat qu'est le space cake est si facile à digérer qu'il est inutile d'user d'artifices. De plus les effets psychotropes de ce gâteau rend le digespliff inefficace ! PS : prévoir de 2 à 3 heures de paralysie flématoire.

[modifier] En cas de maladie

En cas de cancer du poumon, de la gorge ou toute autre voie respiratoire ou organe sensible à la fumée (sauf le cerveau) nous déconseillons vivant l'utilisation de digespliff sous forme de pétard. Préférez l'utilisation d'un space cake ou de champignons magiques.

En revanche en cas de constipation le digespliff est conseillé. Des scientifiques Nord Coréen ont prouvés (de source sûre vérifiées et vérifiables si tu lis le coréen) que les euphories liées à une consommation cannabique ont un effet de relâchement de votre clapet fécal. En effet le corps oublierai, envahi par une sensation intense de bien être de maintenir fermé votre anus, de plus grâce aux effets hilarants de la "sainte herbe" le cerveau aurait des absences ceci participant au relâchement du trou du cul, permettant ainsi une éjaculation fécale performante.

[modifier] Variante

[modifier] L'apérispliff

Apparu dans le sud de la France, l'apérispliff est dérivé du mot "apéro" lui même dérivé du mot apéritif et de spliff. Il peut aussi être appelé Bedapéro. L'apérispliff se consomme en général en accompagnement d'une boisson alcoolisée et de quelques "boustifailles" (truc à bouffer). La boisson alcoolisée de référence restant le Pastis accompagné par les cacahuètes. Comme le digespliff, l'apérispliff a la propriété d'aider à la digestion de vos cacahuètes, mais aussi d'apporter de la convivialité. Ainsi ce dernier vous permettra d'entamer une discussion avec le pilier (matériel ou humain) du bar, grâce à toi il parlera à quelqu'un d'autre qu'à son verre ou au barman.


Qu'avez-vous pensé de l'article "Digespliff" ?
 
107
 
61
 
14
 
6
 
13
 
9
 

Ce sondage a été créé le août 31, 2010 15:57 et 210 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia