FANDOM


Le 2ème corps des plongeurs alpins du génie de l'infanterie de marine aéroportée de la gendarmerie mobile blindée est un régiment d'élite de l'armée française.

HistoireModifier

Le régiment fut créé par Napoléon, comme tous les régiments, pour intégrer au sein d'un même corps toutes les spécialités de l'armée et obtenir des unités capables de tout faire sur le terrain.

GarnisonModifier

Le régiment est basé dans les souterrains passant sous la piscine de la station de ski de Megève.

Equipement standardModifier

Cantine

Équipement standard du soldat

L'équipement standard comprend :

  • un fusil d'assaut FAMAS
  • une paire de palmes
  • un masque
  • un tuba
  • une bouteille d'oxygène
  • une paire de skis
  • une hache
  • un grand béret ridicule
  • une paire de moon boots
  • un parachute
  • un képi bleu
  • un uniforme de camouflage vert, bleu, blanc, rouge et jaune
  • une cantine en fer blanc
  • un diable

Insigne et drapeauModifier

Blason 2cpgimagb

Le blason du 2ème corps des plongeurs alpins du génie de l'infanterie de marine aéroportée de la gendarmerie mobile blindée

L'insigne du 2ème corps des plongeurs alpins du génie de l'infanterie de marine aéroportée de la gendarmerie mobile blindée est hérité des différents corps qui ont fusionné. Sur fond rouge, on reconnaît la grenouille du 5ème régiment des plongeurs de l'infanterie, la taupe du 1er régiment des sapeurs, les moutons du 71ème régiment de l'infanterie de Chatuzange-le-Goubet, le dauphin de la 4ème escadrille de la marine en mer cantabrique, le faucon du 7ème corps des parachutistes, les gendarmes du 11ème régiment de gendarmerie de Paimpol et le pangolin pour faire classe. Il n 'y avait plus de place pour la marmotte du 1er régiment de chasseurs alpins des Pyrénées.

Au-dessus on peut lire la devise du régiment :

   
Quote1
Rosa rosa rosam rosae rosae rosa
   
Quote2

Sur le drapeau, on peut lire les importantes batailles auxquelles le glorieux corps a participé. Elles sont écrites en lettres d'or.

  • Dahomey 1892 : le régiment aurait dû prendre la redoute de la cote 144, mais difficile de charger avec des skis.
  • Somme 1916 : le régiment était censé organiser la défense de la Grande Tranchée ouest, mais les palmes portées empêchèrent d'effectuer correctement le travail
  • Paris 1948 : lors de la libération de Paris, le régiment arriva en retard à cause de l'immobilisation des cantines.