Dany Boon

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Né à Armentières le 26 juin 1966, Dany Boon est le président du FLNPDC (Front de Libération du Nord-Pas-De-Calais). Il est surtout connu pour ses prestations comiques qui ne sont en fait qu'un masque pour dissimuler sa véritable activité. Son action est plutôt subtile en public, on compte notamment l'utilisation du ch'timi comme langue de prédication lors de ses réunions publiques où le public paye (appelé one man show par les gens du spectacle). Il a actuellement établi son quartier général dans la très célèbre baraque à frite trônant sur la grand'place d'Armentières.

[modifier] Son enfance

Dany Boon fut enlevé à l'âge de 6 ans par une bande d'extrémistes lillois dirigés par Pierre Mauroy. Durant des années il fut élevé dans le culte de Lyderic et la haine de la twingo, de la Poste et de EDF. Dans les années 80, il décida de s'émanciper et montât à Paris. Après avoir espionné les parisiens, il décida de rejoindre le parti fondé par Mauroy pour rompre son isolement et demeurer utile à la cause.

[modifier] Le combat

Le PPIDNPDCEDHCPTPVMBMCDTVPQJDUNANP (Parti Pour l'indépendance Du Nord-Pas-De-Calais Et Du Hainaut Chtimisant Pierre T'as Pas Vu Mes Bottes Mais Chut Ducon Tu Vois Pas Que Je Donne Un Nom À Notre Parti) fut fondé par Pierre Mauroy (et le nom a été diffusé la première fois par un dactylo un peu stupide) dans les années 80 alors qu'il était Gros Quinquin du gouvernement sous Mitterrand. Dany Boon le rejoignit dans les années nonante une fois, suite à un pèlerinage sur la tombe du célèbre poète ch'timi: Simons. Dans les années 2000, il en prit le contrôle après une élection du bureau dite truquée car il y avait fait voter un canari et un cornet de frite. Suite à cette prise de pouvoir, il organisa une immense purge, condamnant les anciens dirigeants à des peines allant de 20 ans de déportation à Marseille à 2 jours d'écoute ininterrompue de Johnny Halliday.

C'est à partir de ce moment-là que se radicalisa l'action du PPIDNPDCEDHC (le nom ayant été raccourci après voir pris connaissance de la gaffe du dactylo), avec la formation du FLNPDC, le PPIDNP (Raccourci encore une fois, ça faisait trop long) glissa dans la violence aveugle commettant des attentats à la pudeur, la diffusion d'émissions de radio en ch'timi, la destruction des stocks de pastis, l'immolation de twingos, l'attaque systématique des employés de la Poste etc... La dernière action en date a été la fourniture d'électricité gratuite aux habitants d'Armentières par le pédalage de centaines de marseillais déportés pour l'occasion.

Lors de sa prise de pouvoir Dany Boon a fait adopter un hymne au FLNPDC: le Petit Quinquin version symphonique. Il a également imposé sa propre devise: « Jamais sans ma frite ! »

Pierre Mauroy a déclaré dans une interview exclusive au journal du dimanche qu'il « regrettait ce que Dany a fait du P » (Nom raccourci une dernière fois pour cause que tout le monde a la flemme de le prononcer en entier)

[modifier] Les élections de 2007

Lors des élections de cette année, Dany Boon a réussi à faire signer à la majorité des candidats son Pacte Ch'timi dans lequel chaque candidat s'engage s'il est élu à:

  • donner son indépendance à la région située entre la région parisienne et la Belgique.
  • appuyer la demande d'annexion du Hainaut Ch'timisant au nouvel état indépendant.
  • couper la ligne TGV et l'autoroute A1 reliant Lille à Paris.
  • établir des relations diplomatiques stables entre la nouvelle capitale Lille et Paris ; forcer la reconnaissance internationale du nouvel état (surtout de la part de l'Azerbaïdjan).
  • ce que la France verse 50% de son PIB au nouvel état durant une période de 250 ans renouvelable 3 fois sur simple accord du parlement Nord-Pas-De-Calaisiens.
  • ce que la France bloque le transit de vin et de pastis en direction du nouvel état.
  • ce que la France désarme complètement une zone tampon entre les deux états sur une profondeur de 200km.
  • raser Paris.
  • lever toute barrière douanière sur l'importation de bière et de frite du nouvel état.
  • surtout diminuer le prix de la biere

Enfin, le nouveau chef d'état devra avant son investiture, se rendre à Lille pour prêter allégeance à notre nouveau souverain Dany 1er.


[modifier] Bienvenue chez les chtis

En 2008, Dany Boon a sorti son deuxième film, nettement meilleur que le premier étant donné qu'il a été vu par 45 678 541 personnes le jour de sa sortie. Il raconte la vie de Philippe Abrahams, fonctionnaire à la Poste, en effet Dany est fonctionnophobe... Ce dernier venant du sud est muté vers le nord, à Bergues, d'ailleurs tout comme la chanson Marly-gomont de Kamini, des panneaux de signalisation sur la route principale menant à Bergues ont été volés. Or le coût du panneau est de 6524 nous demandons donc au voleur d'envoyer un chèque à la mairie de Bergues à l'ordre de madame le maire...

La communication autour du film, dépouillée, n'a en effet consisté qu'en une simple banderole déployée lors d'un match Paris/Lens, preuve que Danny Boon c'est rien qu'un gros radin.

[modifier] Bergueswood

Après le retentissant succès du film, l'État Français, afin de calmer les violences des autochtones (dont le FLNPDC est l'instigateur) a décidé de faire de la métropole Bergues la nouvelle Cannes. Renommée Bergueswood par les berguignols, la ville nouvelle n'a rien à envier à Hollywood. On y rencontre le gratin des VIP, les plus grands producteurs du nord-pas-de-calais...


Photo Bio.png  Portail des Gens

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia