Dans les coulisses d'un match de foot

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Lyon-monaco3.jpg

Hé oui vous allez être entre ces 2 hommes...Euh...pas de sous-entendu

Vous rêvez de vivre un match de foot de l’intérieur ? De toucher les moites et puantes chaussettes d’un athlète ? De renifler les vêtements intimes de stars comme Guy Roux ou Roger Lemerre ? Si vous avez répondu oui à la première question, vous êtes sur la bonne page. Si vous avez répondu oui aux 2 autres, allez consulter.

Nous avons passé une journée entière à suivre 2 équipes de "football" avant un match au sommet dans le championnat de France de football :

L'AS Monaco reçoit l'Olympique Lyonnais


L’avant-match, côté monégasque

Canularfoot.jpg

Rassurez-vous, c'est un poisson d'avril

  • 7h15 – Ricardo, l’entraîneur monégasque se réveille dans sa chambre d’hôtel 8 étoiles. Une jeune fille en corset vient lui mettre ses pantoufles, mais celle qui doit lui faire son peeling n’est pas là. Hé oui, c’est un jour de match ; les conditions sont plus rudes que d’habitude.
  • 7h25 – Jan Köller se réveille, se rappelle qu’il est à l’AS Monaco, et sent comme une envie de pleurer.
  • 7h32 – Jan Köller réalise qu’il est à l’AS Monaco, consulte ses comptes sur internet, et sent la joie remonter en lui.
  • 8h56 – Un bus arrive en avance sur le terrain d’entraînement monégasque. Il s’agit des 17 interprètes de l’ASM.
  • 9h13 – Ricardo arrive en même temps que ses joueurs au terrain d’entraînement. Tous garent leurs hélicoptères ensemble. L’entraînement peut commencer. Au programme : Séances de brushing + manucure avec un coiffeur apprenti en opposition ; puis, 45 minutes de footing en caddie de golf.
  • 9h31 - Jan Köller se cogne violemment le petit doigt de pied sur le poteau.
  • 10h28 - Jan Köller pousse un hurlement. Les coups aux orteils, ça fait toujours très mal.
  • 10h55 – Ricardo décide de corser l’entraînement, et propose un toro. Bernardi répond que le toro, il le désire saignant avec une sauce aux cèpes. Fou rire général, sauf pour Ricardo qui ramasse un piquet en fer…
  • 10h56 – Le calme est revenu. Bernardi est évacué à l’infirmerie.
  • 11h17 – Le traducteur espagnol a transmis la blague de Bernardi à l’interprète italien. Ce dernier l’a racontée en anglais au traducteur tchèque, qui à son tour l’explique à l’interprète serbo-basque, qui répète la blague en portugais (tout le monde suit bien ?). C’est pourquoi Bolivar et Nênê sont morts de rire.
  • 11h34 - Un supporter monégasque arrive aux abords du terrain d’entraînement. Tous les joueurs se précipitent pour lui demander un autographe. C’est tellement rare là-bas.
  • 12h48 – N’ayant que peu de temps pour manger, les joueurs de l’ASM s’arrêtent au Fast-food monégasque, le Mac Maxim’s.
  • 14h59 – Les joueurs se promènent dans les rues de Monaco. Ils discutent un peu avec les habitants, ce qui leur permet d’améliorer leur russe et leur italien.
  • 16h10 – Les joueurs sont avec leur famille, et on les prévient que le prince Albert veut absolument à venir les saluer. Les monégasques sont pris de panique et cherchent à cacher leurs femmes. On ne sait jamais.
  • 17h05 - Tout le monde se concentre, le match va commencer.


L’avant-match côté lyonnais

Les Lyonnais ont rejoint la Principauté la veille, pour mieux préparer le match.

  • 6h30 – Juninho se lève et appelle une ambulance. Il a encore passé une nuit agitée et a rêvé qu’il tirait des coups francs : sa femme est couverte de bleus.
  • 6h58Jean-Michel Aulas se réveille tout joyeux. Il vient d’avoir une idée lumineuse : après le saucisson OL, le décapsuleur OL, la perceuse électrique OL, le fil à coudre OL et la poignée de porte OL, le président lyonnais lance l’anus artificiel OL. Cette fabuleuse innovation devrait rapporter au club près de 27€10.
  • 9h04 – L’entraînement vient de commencer. Perrin motive ses troupes. Il les prévient qu’il vise la victoire, et qu’en cas de défaite, la direction ne fournira plus de tickets-restaurants. Le pauvre Mathieu Bodmer s’effondre en larmes : pour la première fois, il vient de comprendre ce que c’est que la pression.
  • 9h45 – Au cours d’un exercice, Hatem Ben Arfa fait une passe à Källström. Tous le monde s’arrête de jouer et applaudit : c’est tellement rare.
  • 10h11 – Milan Baros discute avec Govou et Keita, quand il sent une envie irrépressible de se pincer le nez. Plus tard, il expliquera que c’était pour lui une manière de dire : "Je le sens pas, le match de ce soir."
  • 11h10 – L’entrainement est terminé, et Sydney Govou s’évanouit. Il vient de lire dans Foot Transferts qu’il a signé un contrat de 3 ans avec le Racing Garmisch-Partenkirchen, en 3ème division allemande. Son agent dément aussitôt la rumeur : Govou ne partira pas, personne n’en veut.
  • 12h04 – Repas pour les lyonnais. S.A.S Aulas lui-même a choisi le restaurant. Au menu :
« Salade Cavalière, duel entre le Rouge et le Vert » (salade tomate-concombre)
« Prince bleuté de la Méditerranée dans sa sauce aux fruits de la Provence » (sardine à l’huile)
« Délices Transalpins assaisonnés en sauce de tradition Normande » (pâtes au beurre)
« Nectar de fruit tropical léger et corsé façon Jacques Vabre » (café court, sans sucre)

Comme d’habitude avec Aulas, tout est joliment tourné, mais au final c’est de la merde.

  • 14h01 – Toulalan se promène sur les hauteurs de Monaco quand une demoiselle avec un appareil photo arrive.
"Monsieur ? Excusez-moi mais…"
"Pas de problème" répond Jérémy en prenant sa plus belle pose.
"Euh non non… Vous pouvez vous pousser un peu, j’aimerais bien prendre une photo du rocher…"
  • 14h57 – Aulas reçoit un coup de téléphone : le Sweat-Shirt floqué « Lyon – 69 », porté par le grand Jacques Santini, qui avait été mis aux enchères sur E-bay, n’a rapporté que 17€50. Apparemment, sa mise en vente a été totalement éclipsée par un T-Shirt « La Foire aux Tripoux de Séverac : j’y étais », qui fut porté par Yvette Horner en 1975.
  • 16h20 – Perrin annonce que Juninho sera titulaire : OLGroupe, la cotation boursière du club lyonnais, vient de gagner 0,6%.
  • 16h21 – Perrin annonce que Kader Keita et Mathieu Bodmer seront aussi titulaires, et bizarrement, rien ne se passe.
  • 17h07 – Juste avant le match, dans le couloir.
Cris : "Combien tu touches, toi ?"
Roma : "67.000, et toi ?"
Cris : "Moi aussi ! 67.000 € par mois !"
Roma : "Ah pardon, je croyais par jour…"

Le Match

A l’entrée des joueurs monégasques sur le stade Louis II, le speaker annonce fièrement le nom de tous les spectateurs. Ils sont 56 côté monégasque. Normal, c’est une grosse affiche, ils sont venus nombreux.

  • Composition Lyonnaise

Alain Perrin a aligné une composition classique en 4-4-2 avec un seul récupérateur, mais Juninho reculera d'un cran dans l'axe à la 15ème minute pendant que Benzema décalera à gauche pour jouer à 5 au milieu, au moins jusqu'à la 60ème minute. Mais sauf si l'équipe est menée au score, dans ce cas là il optera pour un 4-3-3 pendant 30 minutes, avant de finir en 3-5-2 s'il le faut. Schéma classique d'Alain Perrin.

  • Composition Monégasque

Ricardo aligne son traditionnel 7-2-1 avec 2 milieux défensifs. Encore un coup du fer à souder les défenses qui hante les terrains de Ligue 1.

  • Coup d'envoi !

C'est parti pour cette rencontre au sommet, dans un stade Louis II rempli... de sièges.

  • 1' Carton jaune pour Flavio Roma !

Le gardien de but monégasque sort une truelle et une bétonnière pour commencer la construction d'un mur devant les cages et devant sa défense (consignes de Ricardo). L'arbitre le sanctionne du premier carton de la partie.

Lyon-monaco1.jpg

"C'est une aggression ! Carton rouge" Jean-Michel Aulas

  • 4’ Carton jaune pour Diego Perez !

Match très chaud dès les premières minutes ! Diego Perez est averti suite à un tacle à la rotule sur Benzema, au bout de 4 minutes de jeu. C’est un nouveau record personnel pour l’uruguayen, qui met 2 minutes de moins que d'habitude pour être sanctionné.

  • 17’ But pour l’OL !

Benzema part seul dans le dos de la défense et crucifie Roma. Les monégasques protestent ; il était hors-jeu d’au moins 1 mètre ! Le but est finalement accordé. M. Ledentu se justifie : Monsoreau était en couverture. Ce dernier, remplaçant, était en train de s’échauffer derrière les cages.

Koller.jpg

C'est bon coach j'me mets à genoux !

  • 24’ Grosse occasion monégasque !

Cufré déborde et centre devant le but. Jan Köller pique sa tête (sans sauter) : le ballon heurte le dessus de la transversale et sort. Ricardo est furieux ! Il lui avait pourtant dit de s’agenouiller avant chaque centre.

  • 37’ But pour l’ASM ! Mais refusé par M. Ledentu !

Sur un corner, la défense lyonnaise cafouille et Leko fusille Coupet à bout portant. Seulement le monégasque avait marché dans la surface, ce qui est interdit selon l’article 1.3 du règlement de handball. Coup-franc pour l’OL.

  • 44’ Réveillère sort sur civière !

Sur une action monégasque, Menez se trouve face à Réveillère et enchaine 4 ou 5 passements de jambe. Ce dernier s’effondre au sol, en larmes. Il sort sur civière, en criant "Mancini ! Mancini ! Noooon !"

  • Mi-Temps

L’ambiance est à son comble. Les lyonnais chantent à tue tête leur fameux "Et on fait tourner les serviettes". Puis, dans un moment d'euphorie extrème, ils lancent leur terrible chant guerrier : "Supporters lyonnais, c'est le moment de chanter", qui rend obsolète les Dale Cavese, Hay Che Bostero, Horto Magiko, et autres chants mythiques de supporters. Les monégasques, moins exubérants, se dirigent vers les buvettes pour prendre une cannette de Don Pérignon et un sandwich au caviar.

  • 45’ Reprise

Les joueurs des deux équipes se placent en cercle, tous entremêlés, et se taisent. L’arbitre arrive, et leur demande d’aller se placer. Les joueurs pensaient tous qu’il y avait une minute de silence dans le stade.

  • 60’ Coup franc pour Juninho.

Le brésilien trébuche sur le ballon. L’arbitre de touche n’hésite pas, et indique un coup-franc, suivant la jurisprudence François Clerc. Juninho tire lui même ce coup-franc dans les tribunes : c’est son 6ème ballon du match.

  • 73’ Quelle action spectaculaire !

Kader Keita déborde côté droit, fait une feinte de centre, une feinte de dribble, une feinte de tir, il tergiverse, puis passe en retrait pour Toulalan, qui attend du renfort, repasse en retrait, et puis… Non, en fait rien ne se passe : c’est bel et bien un match de Ligue 1.

  • 89’ Egalisation de l’ASM !

Sur un mauvais corner monégasque, Cleber Anderson rate son dégagement (pléonasme), et Jérémy Menez crucifie Coupet ! C’est l’égalisation !

  • 90’ Temps additionnel

Le 4ème arbitre annonce 8 minutes de temps additionnel.

  • 90+6’ Cufré sort sur blessure !

Cufré s’apprête à jouer une touche, quand Grosso surgit et le tacle au visage. M. Ledentu juge que l’italien a joué le ballon, et laisse le jeu se poursuivre. Le défenseur monégasque est dans un sale état ! Il est sorti sur civière, et on lui met une couverture polaire.

  • 90+7’ But lyonnais !

Ben Arfa, seul dans la surface, élimine Roma et marque. Les monégasques protestent, il était Hors-Jeu ! M. Ledentu se justifie : "Cufré était en couverture ! En couverture polaire !" La blague ne fait pas rire Bernardi, qui est donc logiquement expulsé.

  • 90+8’ Chaude ambiance !

C’est le feu dans la tribune lyonnaise ! Le seul supporter qui ne s’est pas endormi a allumé une pile de journaux pour se réchauffer.

  • Fin du match !


Score final : ASM 1, OL 2 ! - Lyon est champion de France en cette 19ème journée de championnat !

L’après-match

  • 19h16 – Camel Meriem est interviewé par Laurent Paganelli :
"Alors Camel, on te voit plus ces dernier temps, c’est pas trop dur d’être remplaçant ?"
"Mais… J’ai joué ce soir !…"
  • 19h21 – Jan Köller est interviewé par Christian Jeanpierre :
"Jan, malgré la défaite, vous vous êtes donné à 200% comme toujours, et on voit bien que si vous portez les couleurs monégasques, c’est parce que vous portez un profond attachement à ce club mythique."
"Hahaaaha- … Oh sorry, you were serious !"
  • 19h42 – Le match est terminé depuis 45 minutes, mais c’est là que les Red Jewels, un groupe de supporters de l’ASM, décident que de déployer leur banderole dans les tribunes du stade Louis II.
  • 20h00 – Aulas est interviewé par OLTV : "C’est vrai que cette victoire est plaisante, mais je reste tout de même déçu par l’arbitrage de ce soir. Quand je revois ce tacle de Diego Perez, je pense que l’arbitre aurait du l’expulser sur le champ. Comme d’habitude, nous sommes encore lésés par l’homme en noir, et j’en parlerai d’ici peu à un bon ami."
  • 20h07 – L'arbitre du match Damien Ledentu reçoit un coup de fil de Frédéric Thiriez, qui lui donne 3 mois de congés.
  • 21h50 - A leur arrivée à l’aéroport Saint Exupéry à Lyon, les lyonnais sont submergés par des fans qui crient. En fait, ils courent tous après Bernard Montiel, le célèbre animateur de télévision, qui est dans le Hall d’à côté.
  • 22h05 – Une femme s’approche des joueurs lyonnais : "Excusez-moi, je peux avoir un autographe de M. Perrin ?" Alain Perrin s’avance et sort un stylo, mais elle le coupe : "Non merci M. Siffredi, je préfère un autographe de Francis Perrin.", en montrant Fred du doigt.
  • 22h21 – Un garçon va voir Jérémy Toulalan.
"Tu peux me signer un autographe ?"
"Avec plaisir !"
"Attend ! Signe Benzema, ça fait mieux pour les copains."
  • 23h19 – Les VIP lyonnaises se sont réunies pour féliciter les joueurs. Parmi elles, Pierre Grochat, gérant de la supérette Proxy de la rue Saint-Sulpice ; Denis Carillon, champion départemental de bilboquet ; ou encore Grosper Demic, directeur de l’école d’harmonica de Saint-Grovieux-les-Valseuses.
  • 00h07 – Ben Arfa et Benzema sont dans un coin branché de Lyon quand un jeune homme s’approche d’eux. Il se racle la gorge et dit :
"Excusez-moi, je peux vous demander quelque chose ?"
"Bien sûr !" dit Karim en sortant son stylo.
"Non c’est pas ça…Vous pouvez terminer votre Coca dehors s’il vous plait ? Parce qu’ici, à Mac Do, on est censés fermer à minuit…"
  • 00h49 – Ricardo est invité sur le yacht de son voisin de palier. Mais entre la salle de réception et les toilettes, il se perd (c’est un bateau de 18 hectares). On organise une battue pour le retrouver.
  • 01h20 - Avant de dormir, Aulas vérifie que tous ses joueurs sont bien couchés. Ils jouent un quart de finale de Champion's League dans 4 jours, et ils doivent être frais pour leur dernier match dans cette compétition.


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Tacle.png
Comediadellarte.png


Tout sur le monde du Ballon Rond !
Équipes & Joueurs Tout sur votre club préféré, vos joueurs préférés, et les autres dans le portail football.
Compétitions Coupe du Monde de Football : en 2054, par exemple - Coupe des Coupes
Stades Parc des Princes - Stade Gerland - Stade Vélodrome
Le reste FIFA - Footballeur - Arbitre - Supporter - Footix - Mercatix - Dans les coulisses d'un match de foot - Dix commandements du football
On refait le match ! (sans Eugène Saccomano, ouf !) France Telecom - Dans les coulisses d'un match de foot - Captain Tsubasa - Pierre Ménès - Hors-jeu
Qu'avez-vous pensé de l'article "Dans les coulisses d'un match de foot" ?
 
447
 
130
 
23
 
15
 
7
 
15
 

Ce sondage a été créé le décembre 30, 2007 01:06 et 637 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia