Dalila

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Dalila est un symbole sociologique fort.


[modifier] L'article

[modifier] Le temps et l'espace

Fistinière.jpg

La Philistinière, lieu de résidence de Dalila, des Philistins et de leur chef : Gayrard.

Notre histoire se déroule en des temps immémoriaux (cherchez pas), alors qu'on ne sait plus pourquoi de vilains Philistins sont arrivés par le nord un jour pour semer le trouble dans la paisible Égypte esclavagiste. La mémoire sélective s'en rappelle on ne sait plus pourquoi comme un peuple particulièrement connard, et dur à supporter pour un samedi matin à 8h16.

On peut en profiter pour souligner le fait que monsieur Dieu a toujours été joueur, puisqu'après avoir soutenu l’Égypte lors du premier quart-temps, il a soutenu les Hébreux, puis les Juifs, puis les Chrétiens, puis plus personne d'intéressant.

L'histoire se passe donc en partie chez les Philistins, on ne se rappelle plus vraiment où.

Philippines.png

Les Philippines, lieu de résidence des Philippins, et de leur chef : Philippe.


Non, pas là. On ne sait plus...ah si, c'est vrai : les Philistins habitaient Gaza.


C'est dire.

[modifier] Les personnages

Dalila fut, de ce que l'on sait, le grand amour et la perte d'un type appelé Samson, un mec que Dieu avait pourvu d'un sexe une force extraordinaire.

Malheureusement pour Samson, qui était un bon Hébreu bien de chez nous, la belle Philistine était membre de l'équipe adverse : celle que Dieu, pourtant dans son infinie tolérance 24h sur 24 et 100% coton, ne supportait pas. D'après Roméo et Juliette, l'un dans l'autre, tout le monde pouvait déjà se douter de la tragédie qui allait survenir.

Dans ce ramdam et au grand dam du quidam, la petit dame,


   
Dalila
Yé-yo, j'fais plein de zé-yo, sur le macadam
   
Dalila


PUTAIN on parle d'amour ici, retourne dans la chatte à ta mère pour en comprendre au moins un aspect, espèce de vielle rondelle d'actrice porno !


Booba s'escuze :

je..je...je mescuze meussieu...
Booba.jpg


Et revois ton français, il y a encore 2-3 jeunes qui t'écoutent. Et tu me regardes dans les yeux quand je te parle !


Booba s'escuze a jenout :

Pardon, pardon oteur de cette articl !
Booba.jpg


Petitesfleurs1.jpgBREFPetitesfleurs2.jpg

C'est comme ça que ça commence, romantique, dans l’Égypte antique (l'une dans l'autre encore une fois, et c'est l'Histoire qui le dit).


[modifier] La légende

D'après l'histoire comme la légende,


Searchtool.jpg Car finalement on ne va pas se compliquer la vie : retenons globalement qu'un jour Dieu a explosé un truc, et que les débris du truc se sont agglomérés pour créer l'Univers en expansion, cet espace globalement euclidien que nous connaissons. Tout ça en sept jours, oiseaux compris.


Ange-smiley112.svg
Bronislawmalinowski.jpg
Les scientifiques, les anges et tous les saints approuvent cette approche conciliatrice.


D'après l'histoire et la légende, donc, Samson avait une autre chose à raconter dans sa vie, en dehors de son amour pour Dalila : il devait sa force surhumaine à ses cheveux ; force qu'il perdait en les coupant. Du coup, il ne les coupait jamais. Il ne les lavait pas non plus, juste pour être sûr.

C'est ainsi que la Bible Édition Collector commence cette aventure, entre Dalila, une jolie femme, et Samson, un héros viril et valeureux au passé trouble mais à la volonté d'acier qui maintenait seul en respect tous les Philistins et que Dieu en personne avait doté d'une force fabuleuse ainsi que de deux trucs à raconter.

C'est aussi ainsi que Dieu, le huitième jour, créa la parité.

[modifier] L'intrigue

Question.png
Saviez-vous que...
L'auteur ne prétend ni avoir lu la Bible, ni avoir vu le film. Il écrit seulement à propos de ce qu'il paraîtrait.
Au premier rendez-vous, Samson avoua son amour à Dalila (qui était quand même une femme superbe). Puis, comme au deuxième rendez-vous il ne savait plus vraiment quoi lui dire, il décida de lui avouer son second secret. Enfin, comme Dalila était une femme, et que la Bible avait pris le temps de bien fouiller la personnalité des deux personnages, elle s'empressa d'aller vendre le secret aux Philistins.

[modifier] La chute

La suite rappelle pour beaucoup ce qui arriva à Jésus ou à Dominique Strauss-Kahn : la police d'en face débarqua chez Samson, et l'emmena pour le juger sommairement (il devait avoir commis des choses, mais cela l'histoire ne le dit pas. La légende non plus. Elles sont d'accord et boivent un thé.).

Samson fut ensuite envoyé en prison, non sans avoir d'abord les cheveux rasés à blancs et les yeux crevés, par précaution : car les yeux ça ne repousse pas. Les Philistins jetèrent ensuite la clé, pour ne la ressortir que les jours de grand beau temps.

[modifier] Le come-back

Et justement, alors que quelques mois plus tard Samson prenait le soleil, enchaîné à l'extérieur aux colonnes d'un temple quelconque dédié à un dieu philistin lambda dans le cadre de sa torture hédbomadaire, il sentit l'espace d'un instant une petite brise lui caresser les cheveux...et il se rendit alors compte que ces derniers repoussaient ! Qu'ils avaient même déjà repoussé ! « Déjà? », se dit Samson, « on est même pas en octobre ! » Puis il reprit ses esprits et mesura quelle chance il avait. Tout avait poussé au nez et à la barbe des Philistins, aveuglés par la fierté d'avoir eu l'idée que les yeux ne repoussaient pas, mais inconscients de la menace capillaire imminente.


Hipster.jpg

la menace capillaire (et vestimentaire)


La puissance de Samson revint donc, millilitre par millilitre centimètre par centimètre au fil des jours, et Samson se sentit de nouveau viril et fort.

Dès qu'il eut envie d'une Porsche pour ses 50 ans, il brisa ses chaînes, les colonnes, et en faisant s'écrouler l'édifice tua rapidement tout ce qu'il y avait de vivant dans un rayon de 2km : Philistins, Dalila, oiseaux compris, et même lui-même. Dans un fracas à peine égalé par les trompettes de Jéricho, quelques années plus tard.

C'est ainsi que tout s'achève sous les coups de Samson.

[modifier] Dalila dans tout ça

Zèbres 1716.JPG

Et les Hébreux dans tout ça ?

Oui, et Dalila dans tout ça ?

Car c'est bien à cause d'elle que cet article a eu lieu, ainsi que la petite anecdote qu'il contient sur le gars avec les cheveux qui repoussent. Sérieusement... Une femme peut-elle être aussi importante que cela pour un homme ? Ou même pour une histoire ?

Un homme peut-il se sacrifier, se voir couper les cheveux par l'ennemi lui-même pour avoir couché avec l'ennemi, alors que l'ennemi c'est l'autre ? Cela pose de réels problèmes philosophiques.

[modifier] Premier problème : on ne sait rien de Dalila

Et on ne voit donc pas trop ce qu'on pourrait écrire dans cette section sans meubler.

Fille-blue girl dirk struve .svgFille-Blanche.svg
La nana aux cheveux verts.pngLa nana aux cheveux blonds.png
Les nanas aux cheveux bleus, blancs, verts et blonds disent :
Mais qu'est-ce qu'on fout ici ?


L'auteur de cet article : Ah, tiens, les filles, vous tombez bien. Vous vous y connaissez en rien, vous, non ?
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Ah ça !



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
Carrément !



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Et moi je pense rien, c'est dire !


L'auteur de cet article : Non, c'était juste pour savoir.
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
...



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
...



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
Oui, je comprends...


L'auteur de cet article :  ????
Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
???



La nana aux cheveux verts.png La nana aux cheveux verts dit :
????



La nana aux cheveux blonds.png La nana aux cheveux blonds dit :
...je comprends rien !


L'auteur de cet article : Ah, OK.

[modifier] Deuxième problème : on en sait beaucoup trop sur Samson

C'est là que l'auteur de The Bible (oui car pour voir s'il n'y avait pas un problème de traduction il a fallu consulter La Bible dans sa version originale) commet une grosse erreur ! En créant ainsi de l'empathie autour du personnage de Samson, il efface complètement le personnage de Dalila, qui finalement n'apparaît que comme une banale coiffeuse. Et encore spécialiste des coupes à la tondeuse.

Coiffeuses.jpg

Une image aurait suffi (cette image).

Blanc.jpg

Dalila, sans son.

Alors à quoi bon la mettre dans le titre de l'histoire, Samson et Dalila ? À quoi bon même lui donner un nom, un nom qui en plus sonne comme un « coucou, je suis là » pathétique ? Non, même si c'est voulu, c'est certainement quelque chose de raté. Un concept comme Samson méritait mieux.

Alors il est clair qu'il faut interpréter son nom – Samson – comme une opposition farouche à Dalila, son antagoniste, qui elle est sans image. À eux deux, ils formeraient donc la cécité parfaite. Mais là encore, l'auteur prend un malin plaisir à tuer tout le monde à la fin comme dans un vulgaire Game of Thrones, empêchant le couple de donner naissance à l'handicapé parfait.

On ne comprend alors plus pourquoi cette histoire a lieu.


Enfin, c'est mon opinion.

[modifier] La morale de cette histoire

C'est toute la difficulté, finalement. On a un truc cool, Samson ; un truc beau, Dalila ; et tout un tas de Philistins envoyés par l'auteur pour empêcher l'avènement de l'antéchrist qu'on attendait tous depuis les premières lignes.

On n'a pas besoin de tout ça pour savoir que quand quelqu'un nous tond les cheveux pendant notre sommeil, ça donne envie de tout casser. Il y avait le Morning Live pour ça.


Pour le moment je n'ai lu que ce passage, mais je ne conseille vraiment pas The Bible.



Icône religion.svg  Portail de l'Irreligion  •  Photo Bio.png  Portail des Gens


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia