Développement personnel

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Introduction au développement personnel

Mal-être, dépression, solitude, échec professionnel, mauvaise estime de soi, stress, flatulences, miettes de pain dans la femme à barbe. Ces maux inhérents au monde moderne sont la plaie des jeunes gens dynamiques qui forment le bataillon de la richesse humaine active de nos pays civilisés (France ou Allemagne par exemple, mais pas le Mozambique ou la Guinée Bissau, ou encore la Guinée Equatoriale).

Pour les combattre (les maux, pas les jeunes gens dynamiques), des chercheurs ont étudié au long du vingtième siècle différentes approches de thérapies comportementales, inspirées de la psychanalyse mais aussi de l’analyse transactionnelle et du New Age. Ces techniques n’ont qu’un but : aider l’individu à s’épanouir dans la société, avec les autres et pour soi, d’où le nom qui leur est donné : développement personnel.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Avant le développement personnel, les gens étaient si malheureux qu’ils ne savaient pas qu’ils pouvaient régler leurs problèmes simplement en fermant les yeux et en serrant les poings très forts. Et c’est justement le refrain de la chanson Petit Frank de François Feldman ! Incroyable.


Le développement personnel permet de soigner avec confort les désagréments du monde moderne. Comme l’a dit Lao-Tseu : le monde ne change pas, mais la carte du monde est différente pour chacun. Grâce aux outils donnés par le développement personnel, vous saurez comment réécrire votre propre carte, et créer un monde qui correspond enfin à vos attentes, dans lequel vous vous sentez bien. Notez cependant que cette carte ne fait pas office de réelle carte routière (pour cela il est conseillé de se procurer une véritable carte routière).

Avoir une meilleure estime de soi

La plupart des problèmes de dépression et d’insociabilité sont liés avant tout à une mauvaise estime de soi.

Pourtant, vous êtes digne d’être aimé ! Réfléchissez aux belles choses que vous avez accomplies au cours de votre vie, et aux merveilleuses choses que vous accomplirez encore.

Comme tout le monde vous avez déjà rendu service à une personne âgée, en lui rendant visite, en promenant son chien ou même en l’aidant à mourir. Pourquoi ne pas continuer à rendre service à la communauté ? Vous aurez une bien meilleure image de vous ! Et sans changer de physique : ne vous dessinez pas une moustache au crayon pour faire viril, dans ce cas ce serait de la triche. Les faux biceps gonflables, les rouleaux de pièces cachés dans le slibard et les melons dans le soutif sont aussi considérés comme de la triche.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Lance Armstrong avait une très mauvaise image de lui. Et pourtant il a gagné plusieurs fois le Tour de France !


Prenez un temps de réflexion et réfléchissez aux causes qui vous empoisonnent le quotidien et qui vous donnent une mauvaise image de vous (éloignez les causes comme la violence de votre conjoint où le harcèlement sexuel que vous subissez au travail, pour cet exercice, vous devez être aussi ouvert(e) d’esprit que possible et ne pas vous laisser parasiter par le superflu).

Nous allons analyser ce que nous appelons dans le langage du développement personnel les « faux prétextes », aussi connus sous le nom de « mauvaises raisons », aussi connus sous le nom de Chaussettes Noires de l’Enfer (ça, c’était à l’époque où les « faux prétextes » jouaient dans un groupe de rock).

  • Vous n’êtes pas capable de garder un travail. Voici typiquement le genre de détail qui devrait immédiatement être relégué à la trappe obscure de votre subconscient ! Ce n’est pas votre faute si vous n’êtes pas capable de garder un travail ! C’est la faute de la crise économique, de Bernard Madoff, de Jérôme Kerviel, des mères de famille célibataires et sans emploi, mais surtout, c’est la faute des pays étrangers en faillite ! Les Grecs et les Chinois se sont ligués contre vous pour vous faire perdre votre travail. C’est prouvé ! Déculpabilisez !
Le fait de postuler à des emplois pour lesquels vous n’êtes absolument pas formés, ou encore de faire des erreurs fatales qui coûtent des millions et mettent en danger la vie de personnes innocentes n’est pas dû à votre incompétence, mais bien aux Grecs et aux Chinois ! Pensez-y la prochaine fois que vous choisirez de dîner dans un restaurant (clin d’œil) !
  • Vous n’êtes pas capable de trouver l’amour. Ici encore, il s’agit d’un préjugé. Vous êtes parfaitement capable d’aimer et d’être aimé(e) en retour. Le problème vient uniquement de vos partenaires, qui ne savent pas vous apprécier à votre juste prix et n’acceptent pas vos valeurs. Est-ce votre faute si vos valeurs sont incompatibles avec l’hygiène, la morale, la loi ou encore le respect ? Est-ce votre faute si vous manquez de dignité, si vous vous accrochez à votre partenaire comme un mollusque à un rocher, si vous acceptez tout de sa part et si vous finissez immanquablement par ramper en suppliant ? Est-ce votre faute si vous préférez avoir des relations sexuelles avec des inconnus ou des animaux plutôt qu’avec votre partenaire ? Est-ce votre faute si vous avez détruit toutes ses affaires et si vous avez revendiqué cette destruction dans un bulletin d’humeur diffusé à échelle internationale dans un blog intitulé « C’est ma faute si j’ai brûlé toutes ses affaires de merde ! » ? Est-ce votre faute ? Non !
C’est votre système de valeurs, vos valeurs personnelles à vous, des valeurs qui font votre charme et votre personnalité si attachante, et il se trouve que vous n’avez pas encore trouvé la personne capable de faire suffisamment de compromis pour vous garder. C’est là une preuve de votre grand caractère, et cela doit contribuer à améliorer votre estime. Ne changez rien, ne vous lavez pas les dents : c’est à l’être aimé de s’adapter à votre haleine – le dentifrice n’est pas le ciment du couple.
  • Vous n’avez aucun ami. C’est faux ! Faites le tri et vous verrez que des gens vous sollicitent et vous rendent des services : la solidarité, n’est-ce pas la vraie amitié ? Le vendeur de jeux vidéos est votre ami, il vous a bien conseillé la dernière fois que vous avez acheté un jeu de Nintendo, et en échange vous lui avez donné de l’argent. Que ne ferait-on pas pour un ami ? Et que dire du mendiant à qui vous avez acheté un sandwich ? N’est-ce pas le signe que vous avez partagé un bon gueuleton avec un ami ? Et ce télévendeur qui vous appelle par gentillesse toute la journée pour vous proposer d’adhérer à son club de France Loisirs ? N’est-il pas touchant de sollicitude, ce véritable ami ? Et le banquier ? Et le monsieur qui met des publicités dans votre boîte aux lettres gratuitement ?
Vous avez beaucoup d’amis, c’est juste que vous ne savez pas encore les reconnaître, c’est tout ! N’hésitez pas à les solliciter à l’aide d’une arme ! Menacé par un revolver, un inconnu peut rapidement devenir votre meilleur ami et faire tout ce que vous lui demander ! Et que dire des conquêtes amoureuses réalisées grâce à un cran d’arrêt amical !
OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Albert Camus avait beaucoup d’amis. Un jour il a fait une soirée raclette chez lui et les gens sont repartis en ayant bien mangé. Sacré Albert Camus.


  • Vous êtes stupide. Encore une idée reçue ! Une fois de plus, c’est votre perception du monde qui est erronée (mais pas parce que vous êtes stupide, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit espèce de gros con imbécile). Vous n’êtes pas stupide juste parce que vous adoptez un mode de pensée différent du reste de la masse, une masse que nous appellerons par commodité « les moutons de Panurge ». Le fait que vous fumiez du cannabis en conduisant ne fait pas de vous un danger public, mais un risque-tout, exactement comme Mac Gyver. Dépenser votre salaire au poker en ligne fait de vous un aventurier comme Indiana Jones. Vous promener avec des vêtements sales en buvant de l’alcool toute la journée ne fait pas de vous un marginal, mais un original, un excentrique !
Reprenez du poil de la bête, vous êtes différent des « moutons de Panurge » ! Vous êtes comme Salvador Dali, mais qui regarderait du porno toute la journée au lieu de peindre des tableaux ! Vous êtes comme Howard Hughes sauf qu’au lieu d’être un capitaine d’industrie présent sur tous les fronts économiques, la seule petite différence, c’est que vous êtes imbattable sur le terrain des jeux vidéos, et particulièrement GTA IV que vous avez fini à 100 % (plusieurs fois) ! Vous êtes unique et vous avez une créativité fantastique comme Tim Burton, sauf qu’au lieu de réaliser des films (minuscule nuance), vous regardez ceux produits par Tim Burton et ensuite vous achetez les produits dérivés avec votre bourse d’étudiant ! Vous êtes génial(e) !
OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Dans l’Antiquité, Panurge était un berger qui a envoyé ses moutons dans un précipice ! Incroyable mais vrai. Vu à la télé.


  • Vous êtes moche. C’est un problème d’estime de soi qui doit être réparé au plus vite ! Vous n’êtes pas moche ! C’est simplement que vous n’exploitez pas votre potentiel. Comme le dit un grand philosophe sur un t-shirt : Vous n’êtes pas responsables de la tête que vous avez mais vous êtes coupables de la tronche que vous faites ! Sur un autre t-shirt on peut lire aussi : Stressé par les cons. Ou encore : I am maybe fat but I can diet and you’re ugly. Ou encore : No girl, no job, no money… no problem ! Ce sont vraiment des t-shirts très intelligents, comme vous. Faites un exercice très simple de revalorisation de votre ego : mettez-vous devant un miroir et admirez-vous. Peu importe si vous n’aimez pas votre physique, mettez-vous devant le miroir et pensez très fort : je suis une personne magnifique.


Greggy6.jpg

Je suis une personne magnifique.


Recommencez cette opération, allez-y, lâchez-vous, faites-vous plaisir ! Concentrez-vous, et pensez que vous êtes une personne très belle, n’ayons pas peur des mots !


Greggy6.jpg

Je suis une personne très belle.


Continuez ! Prenez en main votre beauté ! Ne changez pas de main, je sens que ça vient !


Greggy6.jpg

Je suis superbe !


Vous voyez ? Cela va déjà mieux !


Greggy6.jpg

Je suis bonne !


Continuez ! Encore ! Encore !


Greggy6.jpg

Je suis un canon ! Je déchire tout ! Je suis sans pitié ! Je suis le général Aussaresses des bombasses !


Exactement ! Avancez dans la vie en souriant et la vie vous sourira.


Greggy6.jpg

Eh bande de connards ! Je suis une bombe sexuelle ! Vous êtes des cageots de merde et je suis un putain de top-model ! Ma chatte est en soie et elle mouille du Champagne ! Je chie des crottes en chocolat !


OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Un jour, un homme demanda à Jésus : « Eh toi, si tu es vraiment le fils de Dieu, tu pourras dire à ton père qu’Il m’a fait un gros nez et une petite bite, et que j’aurais préféré le contraire, connard ! ». Et Jésus répondit « C’est pas de chance l’ami, je peux rien pour toi. Où est-ce qu’il y a des lépreux ou des aveugles ? ». Et tout finit par un grand festin. Moralité : rien ne sert de courir il faut partir à point.


Il vous faut dès maintenant reprendre confiance en vous, tout comme la France a repris l’Alsace et la Lorraine en 1945, et regagner votre estime perdue. D’où vient ce problème ? En général ça vient de l’enfance, comme le montre ce témoignage de Julien, un patient qui a pratiqué le développement personnel pour résoudre ses problèmes parce que les thérapies habituelles ne fonctionnaient pas (ses problèmes étaient : mauvaise estime de soi, dépression, et des fuites dans la toiture – pour les fuites dans la toiture, il n’est pas nécessaire d’utiliser des techniques de développement personnel, vous pouvez tout simplement mettre des casseroles en dessous des trous).

DP2.jpg

Julien a combattu son problème d'égo en acceptant de témoigner ici contre de l'argent.

« Quand j’étais enfant, j’habitais seul avec ma mère car mon père avait quitté la maison pour aller s’enterrer dans le jardin sous la cuve de fioul. Je n’avais pas une bonne image de moi-même parce que ma mère faisait peser sur moi la culpabilité du départ de mon père. Elle me répétait sans cesse que j’étais comme lui : un bon à rien, un con, une merde humaine, un débile mental, un connard de chiotte de fils de pute pourri à la chiure, un enculé de pédé de sa race sale putain de bâtard merdeux sorti du cul d’un chien galeux un soir de pleine lune, un vilain, un raté. Elle me battait avec sa matraque électronique et me jetait à la porte de la maison sans raison, et j’allais dormir avec les graviers car le chien ne voulait pas de moi dans sa niche. Elle m’habillait de vieux sacs poubelles usagés dans lesquels je devais moi-même faire les trous pour passer les bras et les jambes, les ficelles me servaient de ceinture, et elle ne me donnait rien à manger à part des crottes de nez. Elle se moquait de moi en public, me disait qu’elle ne m’aimait pas, me griffait et elle faisait mon lit en portefeuille, et je ne parle pas des agressions sexuelles (qui heureusement ne m’étaient pas destinées : je parle des agressions sexuelles que je voyais à la télévision sur TF1 dans la série New-York unité spéciale). Plus tard, quand je suis devenu adulte, j’ai compris que je n’étais pas responsable de la folie de ma mère mais que j’étais une victime de son malheur, et j’ai repris confiance en moi grâce au développement personnel. J’ai regagné mon estime de moi, et désormais je suis fier de l’homme que je suis devenu, et de ma famille, de mon épouse Charlotte qui est une merveilleuse cuisinière, de Pierre, mon aîné, qui réussit sa licence de droit international, de Marie, la cadette, qui est reçue au Conservatoire, et de Jérémie, le benjamin, premier de sa classe et déjà champion d’équitation. »

Julien a très bien compris les causes de son manque d’amour-propre et il a su y remédier en se donnant une meilleure image de lui-même : il a su créer un cocon familial sécurisant pour lui et pour ses proches en acceptant sa propre valeur. Pour être cependant totalement honnête, peu après ce témoignage, Julien a de nouveau fait une dépression nerveuse, puis il a rejoint l’Église des Saints des Derniers Jours de l'Apocalypse Imminente, puis il a jeté sa voiture dans un ravin en emportant dans la mort sa femme et ses enfants. Mais l’important est qu’il faut retenir son témoignage : les causes du mal-être sont dans l’enfance. Des parents maladroits ou des camarades de classe cruels sont à l’origine de tous vos maux (Facebook permet de retrouver très facilement vos anciens camarades de classe si vous pensez que vous venger d’eux en les torturant vous permettra d’améliorer votre bien-être).

Il est très simple de changer tout ça, très vite. Les techniques de développement personnel vous apprennent à vous aimer vous-même. Il vous suffit de répéter l’exercice suivant une fois par jour.

  1. Regardez-vous dans un miroir et dites à haute voix : « Je suis digne d’être aimé(e). Je suis quelqu’un de bien. Je suis fantastique. » Vous n’êtes pas obligé(e) de dire le « e » entre parenthèses, sauf si vous êtes une femme.
  2. Avec une paille, sniffez une ligne de cocaïne que vous vous serez procurée au préalable.
  3. A nouveau, regardez-vous dans le miroir et répétez : « Je suis digne d’être aimé(e). Je suis quelqu’un de bien. Je suis fantastique. »
  4. Recommencez avec la cocaïne.
  5. Concentrez-vous bien.
  6. Maintenant, hurlez à pleins poumons : « JE SUIS DIGNE D’ÊTRE AIME(E) ! JE SUIS QUELQU’UN DE BIEN ! JE SUIS FANTASTIQUE ! »

Vous vous sentirez de nouveau mieux, plein de confiance en vous. Recommencez ce petit rituel (ce petit mantra oriental) dès que vous sentirez votre estime de vous-même chuter. Vous devez reprendre confiance en vous, peu importe le prix (60 euros / gramme environ en région parisienne).

Combattez votre angoisse

Les crises d’angoisses, les crises de panique, la « spasmophilie », l’insomnie, la masturbation intempestive, les vomissements par jets soudains, tous ces troubles vous perturbent et perturbent votre vie quotidienne. Vous avez tout essayé, le sport, la lecture, le repos, les rencontres pitoyables par internet par le biais de votre minable blog… rien n’y fait ! Et pourtant vous aimeriez tant être débarrassé de ces angoisses et de ces phobies qui vous détruisent l’existence.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Winston Churchill était un grand angoissé. Un jour il fit une crise d’angoisse en pleine discussion avec la reine d’Angleterre ! Le lendemain il allait mieux.


Parfois vous vous dites : ce serait si simple avec des médicaments… Ce n’est pas la bonne attitude à adopter ! Les médicaments excitent vos neurotransmetteurs et petit à petit, ils les épuisent… Ils ne font alors plus d’effet, et l’angoisse est décuplée

Il faut être plus malin que ça ! Lisez bien la notice de votre Lexomil : « Attention ! Ne pas combiner avec de l’alcool, cela décuple les effets. »

Le développement personnel vous encourage à aller mieux, quel que soit le prix à payer. Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, vous êtes digne de valeur et vous avez toujours raison ! La bonne attitude à adopter n’est pas « ce serait si simple avec des médicaments… » mais « ce serait si simple avec des médicaments…et quand ils ne feront plus d’effet, je les combinerai avec de l’alcool ! ».

Bien entendu, il arrivera un stade où même les médicaments combinés à l’alcool ne feront plus d’effet. Ne baissez pas les bras : il existe des centaines de molécules anxiolytiques, du diazepam au bromazepam, sans parler des décontractants musculaires ! Le seul risque que vous courez est celui de vous sentir mieux dans votre peau, alors foncez ! Accessoirement vous risquez aussi de mourir comme Heath Ledger, ou de vous rendre ridicule comme Jean-Luc Delarue (et là j’ai envie de dire : hey ! Vous jouez dans la cour des grands (clin d’œil) !).

Le cocktail bien-être :

Pour commencer simplement, essayez de combiner un simple cachet d’Atarax en début d’après-midi avec un Noctran 10 comme somnifère pour faire des nuits de douze heures et ainsi chasser toute votre anxiété. N’hésitez pas à essayer des médicaments de substitution à l’alcool comme l’Equanil de manière à juguler votre dépendance à l’Atarax, qui peut causer des pertes de mémoire à long terme. Le zolpidem du Stilnox permettra d’enlever peu à peu votre dépendance au Noctran 10, mais n’hésitez pas par la suite à utiliser de façon détournée des anxiolytiques comme le Lexomil ou le Lysanxia en les surdosant pour pouvoir trouver le sommeil. L’alcool joue le rôle de catalyseur, utilisez-le avec précaution, sauf avec les antidépresseurs de type Stablon ou Prozac. Méfiez-vous cependant de l’effet euphorisant si ce n’est pas ce que vous recherchez initialement ! N’oubliez pas non plus l’effet agréable des myorelaxants et des analgésiques opioides, voire des opiacés pour les plus audacieux d’entre vous. La morphine procure un sentiment de bien-être très agréable, alternez sa prise avec du Valium ou de l’héroïne pour créer un sentiment d’équilibre entre les différentes dépendances.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


L’inventeur du Gardenal a trouvé le nom en pensant au suffixe du médicament Seconal. Il cherchait un nom qui finisse par « nal » et il s’est dit : « On a qu’à garder « nal » ». Et ça a donné le Gardenal ! Authentique !


Apprenez à ne plus vous faire manipuler

Les pervers narcissiques et manipulateurs n’hésitent pas à abuser des faiblesses des personnes trop émotives pour mieux les tromper, les voler, leur faire subir des relations sexuelles outrageantes, prostituer leurs animaux de compagnie, rédiger des testaments à leur intention, leur enlever des organes pour les revendre au marché noir, effacer leur mémoire et entrer dans leur esprit grâce à l’hypnose puis recréer de faux souvenirs où il est question d’un braquage sanglant et d’une orgie zoophile hip-hop dans une ferme bavaroise, ou encore les faire souffrir. L’un des objectifs du développement personnel est d’apprendre à démasquer les manipulateurs pour mieux les éviter et se préserver.

Il n’est pas facile de repérer un vrai manipulateur d’un ami qui vous veut du bien. Sachez qu’un manipulateur adopte souvent une stratégie de culpabilisation de sa victime, comme les hommes qui battent leur femme sous prétexte qu’ « elle l’a bien cherché » (cette théorie n’est cependant pas valable pour le cas où la femme l’a vraiment bien cherché).

Le manipulateur vous offre d’abord un cadeau, ou bien il vous rend un service, et ensuite vous vous sentez redevable. C’est une façon pour lui de mettre « le pied dans l’ouverture de la porte ». Cette technique est employée littéralement par les vendeurs à domicile (ils mettent un pied pour coincer la porte d’entrée et ensuite ils entrent et vous vendent un aspirateur). Cette technique est aussi employée par les violeurs.

Pour reconnaître un manipulateur, il faut donc connaître son mode de fonctionnement :

  • C’est quelqu’un qui vous donne quelque chose ou qui vous rend service.
  • C’est quelqu’un qui a de bonnes chaussures (pour coincer la porte).
  • C’est quelqu’un qui a les cheveux gris.
  • C’est quelqu’un qui ne porte pas de moustache.
  • C’est quelqu’un qui a les yeux verts.




Démasquer un manipulateur avec cette technique devrait vous permettre d’éviter les personnes nuisibles. Mais comment faire lorsque l’on est amené à travailler avec ? Comment gérer un pervers narcissique au travail ?

La première solution consiste simplement à éviter autant que possible les contacts avec ce type d’individus, friand de se repaître de la dépendance d’autrui. Les manipulateurs sont des corrupteurs, ils aiment connaître des choses sur vous et les exploiter afin d’alimenter votre angoisse. Vous devez donc leur parler le moins possible et les éviter autant que faire se peut. Pour cela vous pouvez utiliser des œillères comme les chevaux, ou leur installer une puce avec un système de GPS pour mieux contrôler leurs déplacements et les esquiver.

Une autre solution, plus radicale, consiste à les perdre dans la forêt. Attention, n’employez cette méthode que si vous êtes sûr que le manipulateur n’est pas en plus un violeur comme Émile Louis par exemple, car cela pourrait se retourner contre vous. Il vous suffit d’appliquer la technique des parents du Petit Poucet qui abandonnent leurs enfants : simulez un pique-nique et prétextez une partie de cache-cache pour mieux perdre votre manipulateur dans la forêt.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Le Petit Poucet a retrouvé son chemin la première fois grâce à des petits cailloux blancs. La seconde fois, il avait semé des morceaux de pain que les oiseaux ont mangé, et c’est pour ça qu’il était vraiment bien perdu avec ses frères. L’histoire s’est bien terminée mais nous démontre que parfois il vaut mieux garder de bonnes habitudes : si il avait réutilisé les cailloux blancs, il aurait retrouvé son chemin la seconde fois. Certes il n’aurait pas trouvé le trésor de l’ogre et les bottes de sept lieues. Mais en même temps, il aurait ainsi encouragé une sorte de divertissement familial avec ses frères et sa famille : la sortie dominicale de perte des enfants dans la forêt. Il ne faut pas passer à côté d’une occasion de s’amuser.


L’inconvénient de cette méthode est que le manipulateur, tout comme le Petit Poucet, peut disposer de ressources intellectuelles lui permettant de retrouver son chemin et de revenir vous harceler. Pire encore, il pourra être fâché par ce qu’il risque de considérer comme un affront.

Nous en arrivons donc à la méthode la plus radicale à laquelle tout le monde avait pensé dès le départ, à savoir le meurtre avec dissolution du cadavre dans un bain d’acide. Bien qu’elle paraisse efficace, cette solution est néanmoins risquée pour des personnes n’ayant pas l’expérience du meurtre, et nous ne la conseillerons qu’à des tueurs en série chevronnés. Des tueurs du dimanche pourraient fort bien laisser des empruntes de leur action, et qui sait, risquer une désagréable sanction pénale.

Si vous comptez vous débarrasser d’un manipulateur en lui ôtant la vie, il est préférable de payer directement quelqu’un pour s’en occuper, comme un tueur à gages par exemple.

DP4.jpg

Mieux vaut contacter un vrai tueur de la mafia qu'un tâcheron. Ne choisissez pas quelqu'un n'ayant aucune expérience du meurtre, donc oubliez tout de suite William Leymergie, même si c'est à lui que vous aviez pensé en premier.

Pour bien choisir un tueur à gages, vous devez avoir l’esprit d’analyse et ne choisir que des individus déterminés et faisant preuve non seulement de sérieux mais aussi de sang-froid. N’oubliez pas qu’en tant que postulant, votre candidat au meurtre essaiera de se montrer sous son meilleur jour. Ne vous laissez pas impressionner par un CV époustouflant et demandez des preuves : trophées de meurtres célèbres restés impunis, aptitudes au combat lors d’exercices pratiqués en émeutes urbaines, habileté au tir à l’arc. Mieux vaut un tueur à gages antipathique mais expérimenté qui vous coûtera un peu plus cher, qu’un tueur à gages bon marché, motivé mais maladroit.

Si vous avez des aptitudes en ressources humaines, vous saurez trouver la bonne personne – et particulièrement si vous faites appel à la mafia. Vous pouvez prévoir une grille d’évaluation fondée sur différents items, pour lesquels vous noterez les postulants de 1 à 4 (1 étant la meilleure note) : Sang-froid ; Méchanceté ; Avidité ; Discrétion ; Expérience ; Sagesse ; Combat ; Détection des pièges ; Détection des trésors cachés ; Magie ; Mana et autres critères devraient vous aider à choisir.

Il vous reste une dernière alternative pour repérer le pervers narcissique manipulateur : le prendre à son propre piège. Pour cela, n’hésitez pas à le rendre redevable en lui offrant des services et des cadeaux, comme de l’héroïne par exemple. Dépendant, le pervers manipulateur sera en votre pouvoir et vous pourrez l’utiliser comme une marionnette comme bon vous semble. Attention : si le pervers manipulateur a déjà lu cet article, méfiez-vous des tueurs de la mafia.

Apprenez à aimer votre corps grâce au régime miracle

DP3.jpg

Beau, mince, sexy, Lance Armstrong a tout compris du développement personnel. Acceptez votre propre potentiel !

Le premier chapitre vous a enseigné à accepter votre beauté naturelle, mais il est possible que les techniques d’auto-motivation à la cocaïne ne suffisent pas. C’est normal, nos sociétés modernes nous bercent de stéréotypes depuis notre plus tendre enfance, et chaque femme rêve d’être mince, tandis que les hommes rêvent d’être musclés. Il est logique d’essayer d’être mince et musclé puisque des enquêtes récentes menées par des scientifiques sérieux ont prouvé que la beauté permettait d’obtenir plus facilement des relations sexuelles gratuites (avec des humains).

Il est beaucoup plus facile qu’on ne le pense de mincir et de gagner en muscles : c’est avant tout une question de détermination. A chaque moment de votre régime miracle, pensez au mot « détermination » et faites corps avec ce mot. Détermination !

La minceur est très facile à obtenir, contrairement à ce que les obèses faisant preuve de mauvaise volonté laissent croire, avec leurs prétendues histoires de glandes à dormir debout (les Somaliens rachitiques n’auraient pas de problèmes de glandes, eux ? Laissez-moi rire). Ne tentez pas les régimes contraignants et douloureux proposés par les magazines de mode ou par les « nutritionnistes » (ou encore « charlationnistes », comme je les appelle – contraction de « charlatans » et « nutritionnistes ». Un métier médical où un BTS suffit à exercer n’est pas un vrai métier), car ils sont frustrants et impossibles à tenir. Vous pouvez devenir mince du jour au lendemain, en attrapant facilement un ver solitaire, le Sida ou un simple cancer – cela touche beaucoup plus de gens qu’on ne le pense ! Si vous n’avez pas la patience de développer un cancer, ou si vous craignez pour votre santé, des techniques faciles à mettre en œuvre vous permettront d’accéder rapidement à votre poids désiré, votre « taille de guêpe » :

  • Le tabac : maigrir en fumant, c’est maigrir en prenant du plaisir ! Le tabac est un coupe-faim naturel qui non seulement vous procure un sentiment de satiété, mais en plus il brûle des calories (comptez 200 calories pour un paquet par jour, soit l’équivalent d’un sandwich). En fumant, vous gagnerez non seulement en élégance, mais vous perdrez rapidement du poids et vous aurez une meilleure haleine, comme les cow-boys.
  • L’héroïne : les opiacés ou les benzodiazépines remplacent avantageusement les repas. Couplés avec de l’eau ou de la tisane, ils vous permettront de mincir en jeûnant facilement, puisque vous n’aurez plus envie de manger, et que vous vomirez sans avoir à vous forcer. L’avantage indéniable de l’héroïne : cela ne vous dérange plus de vomir ! L’inconvénient : le prix. Attention aux drogues de substitution comme la méthadone ou le Subutex qui peuvent dépanner mais n’apportent pas les mêmes bienfaits sur le plan émotionnel.
  • La chirurgie : faites comme les grands de ce monde ! La pose d’un anneau gastrique est beaucoup plus facile à effectuer qu’un régime, et la chirurgie vous permettra d’ôter par la suite les bourrelets que vous avez en trop. Si vous pensez que cette opération ne s’applique qu’aux personnes vraiment malades et très grosses comme Guy Carlier ou Pierre Ménès, détrompez-vous : c’est à partir du moment où vous accepterez votre image que vous aurez gagné ! Si pour vous, le prix du bonheur est de peser 30 kilos pour 1m70, foncez ! Motivez-vous et trouvez le chirurgien cupide qui acceptera de vous aider dans la recherche du bien-être !
Searchtool.jpg Le mahatma Gandhi a perdu beaucoup de poids en faisant une grève de la faim ! Ne négligez pas l’aspect ludique des luttes politiques et profitez-en pour perdre du poids !


Gagner en masse musculaire est très facile et ne nécessite que très peu d’heures de travail. Soulever de la fonte pour avoir des pectoraux d’acier ne doit pas être une torture : avec de la créatine, des stéroïdes et de bons anabolisants, vous deviendrez beaux et musclés en très peu de temps ! Le seul risque que vous courez est celui d’attraper le cancer (et donc de mincir !) ou des problèmes cardio-vasculaires. Mais en quoi cela vous concerne-t-il après tout, vous n’êtes pas docteur ! Ce n’est pas à vous de vous inquiéter : pensez avant tout à votre bien-être ! Prenez de la créatine !
Searchtool.jpg Lance Armstrong a gagné plusieurs fois le tour de France en se dopant, et mis à part un cancer des testicules, il n’a jamais été malade ! Faites comme lui !


Se faire des amis

Pour une vie épanouie, l’idéal est de se créer un réseau social. Même si vous avez déjà des amis, vous souffrez peut-être de ne pas les voir assez souvent, ou bien de ne pas partager assez de choses avec eux. Pour cela il n’y a pas 36 solutions, c’est à vous d’aller vers les autres !

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Neil Armstrong disait toujours : « Il n’y a que le premier pas qui coûte ! ». Et il a marché sur la Lune, comme Tintin.


Faites vous aussi le premier pas vers les autres. Trouvez une activité qui vous correspond et rencontrez des gens qui deviendront vos amis et vous épauleront. Choisissez des clubs pleins d’amis potentiels :

  • Les sectes : les sectes sont pleines de gens attachants et beaucoup plus investis que de simples croyants. Ainsi, la secte Moon permet non seulement de se faire des amis mais aussi de trouver l’âme sœur grâce aux mariages forcés ! La Scientologie vous fera découvrir les joies de la colocation contrainte suite au surendettement, tandis que les Témoins de Jéhovah vous enseigneront l’art d’aller vers les autres en faisant du porte-à-porte sous la pluie. Hermétiques, obscurantistes, paranoïaques, les sectes sont un endroit idéal pour s’adonner au « cocooning » en compagnie de nouveaux amis ! Pensez à la secte du Temple Solaire et au joyeux goûter qui précéda leur envolée vers la planète Oméga 13 (voir Le Nouveau Détective, 1997, : 13 adultes et 3 enfants brûlés vifs dans le Vercors, le compositeur Michel Tabachnik mis en examen).
  • Les groupuscules terroristes : que c’est beau l’amitié quand on lutte pour une noble cause ! Les Brigades Rouges, l’ETA, le FLNC, Action Directe, Honneur de la Police, Combat 18, Al-Qaida et autres, tant de mouvements idéalistes rassemblent des membres soudés autour d’un combat contre un ennemi unique ! Il n’y a qu’à choisir ! Que de sorties en perspectives : rackets, braquages, agressions en groupe, assassinats et autres plastiquages vont vous permettre non seulement de vous épanouir au sein d’une association, mais en plus de faire avancer votre cause ! Pour vous, retenir prisonnier des otages ne sera pas seulement une belle action désintéressée, ce sera aussi l’occasion de « créer des liens » !
OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


Le mollah Omar et Ben Laden sont « copains comme cochons » mais ils n’aiment pas qu’on le leur dise.


  • Les réseaux criminels : là encore, le choix est vaste entre la simple mafia et les trafiquants de drogue organisés, sans parler des Hell’s Angels ou du milieu financier. Commettre des crimes pour gagner sa vie, c’est un peu lier le plaisir au travail, et cela renforce l’amitié entre collègues de bureau. Bien sûr l’émulation entre braqueurs de banques et voleurs de voitures peut parfois jeter un froid, comme en entreprise, mais en organisant des sorties et en ayant un Comité d’Entreprise efficace, vous finirez certainement par vous lier d’amitié avec de bons amis ! Seul inconvénient : vous pouvez vous faire tuer ou finir en prison, mais là encore, retournez la situation à votre avantage et profitez de la chance qui vous est donnée de socialiser avec les six compagnons qui partageront votre cellule de trois mètres carrés !
  • Les clubs de hooligans : PSG PSG PSG ! Vive la franche amitié virile des clubs des ultras ! Rien ne vaut une belle bagarre bien gratuite, sur ce sujet, tout le monde est d’accord. Les hooligans l’ont bien compris et vous accueillent à bras ouverts ! Peu importe que vous sachiez vous battre ou non, car l’important est de donner le maximum : coups de poings, de pieds, lancer de piles ou de tessons de bouteilles… L’activité au grand air revigore et vous permet de vous dépasser dans un esprit grégaire de solidarité et de sympathie ultra-violente ! Allez-y !
Searchtool.jpg L’alcool est interdit dans les stades suite à la loi Evin, mais vous pouvez tout à fait vous procurer du speed à bas prix dans certaines échoppes jouxtant le Parc des Princes ! Ne dites pas non à l’amusement et donnez un coup de fouet à vos loisirs !


Ce qu’il faut avant tout retenir, c’est que l’amitié impose des sacrifices, et que le port d’une ceinture d’explosifs est parfois un bien faible tribut comparé à l’amitié que vous portent les camarades de votre cellule des Frères Musulmans.

Trouver l'amour

L'ancienne mode de nos grands-parents qui consistait à rencontrer son ou sa promise au bal du village ou à la tonte des putains qui ont couché avec les Allemands à la Libération est aujourd'hui bel et bien révolue grâce à l'émergence des nouvelles technologies comme le minitel, l'électricité, le GPS et surtout les sites de rencontre sur Internet.

OncPaul.jpg

Oncle Paul a une belle anecdote à raconter.


J'ai rencontré ma femme à la Libération moi aussi. D'ailleurs j'ai été très clair : soit elle m'épousait immédiatement, soit je la dénonçais aux résistants d'avoir couché avec l'Oberstürmführer. Croyez-moi, la détermination d'un homme peut fortement pencher en sa faveur quand il s'agit de séduire une dame !


Pour trouver l'amour, il ne faut pas lésiner sur les sacrifices. Premièrement, dérobez la carte bancaire d'une personne âgée sénile de votre entourage pour vous abonner à un site de rencontres, sinon vous allez au-devant de la faillite financière, quel que soit le site sur lequel vous vous inscrivez.

Si la personne âgée émet des réticences, ne la violentez surtout pas : une fois morte, sa carte peut être mise en opposition par la banque et vous risquez d'aller au-devant de désagréments juridiques qui pourraient vous valoir de la prison, et même pire, votre abonnement au site de rencontre risquerait d'être résilié. Utilisez plutôt des drogues dites douces comme le cannabis pour endormir la vigilance de la personne âgée : mélangé à une madeleine, le cannabis procure des effets défonçants qui rendront les dires de la personne âgée tout à fait incohérents, et cela fera dire à son entourage : « Sacrée Mamie, elle a encore pété un boulon cette vieille sorcière de merde ! ».

Searchtool.jpg Vieille pute décérébrée.


Après vous être inscrit sur le site de rencontre, créez une annonce attrayante pour le sexe que vous comptez séduire. Si vous êtes un homme, voici exactement le type d'annonces à ne pas mettre en ligne :

Homme solitaire ayant besoin d'affection recherche personne gentille et complaisante envers les causes perdues.
Homme fatigué des prostituées recherche amour véritable pratiquant positions du Kama-Sutra. Merci de ne pas juger la qualité des performances ou la précocité.
Homme pas sympa du tout cherche à rompre la solitude, entre autres choses. J'ai acheté de l'alcool et j'ai des médicaments et des lubrifiants, je t'attends chez moi.
Homme désespérément seul recherche n'importe quel trou pour mettre sa bite.
Homme recherche sexe. Vite ça urge.
Limite je va violé quelqu'un si sa continut.
Limite je va violé une vieille.

Voici typiquement le genre d'annonce que les personnes saines évitent. Privilégiez plutôt ce type d'annonces :

Cadre supérieur dynamique au physique avenant roulant en Porsche Cayenne, ne disposant que de très peu de temps pour effectuer des rencontres, recherche une personne cool et sympa, ouverte et tolérante. Peu importe ton apparence puisque je recherche avant tout quelqu'un qui a envie de s'amuser et peut-être de fonder une famille un jour, qui sait ? Envoyer photo.
Artiste à succès héritier d'une famille dont la société est au CAC 40, fatigué des unions superficielles, recherche une personne douce et compréhensive pour partager une fortune en voyages de prestige et en vêtements de haute couture. Personne n'aimant pas l'argent à profusion et le luxe sans rien faire, merci de vous abstenir.

Avec ce type d'annonces vous attirerez sans mal une personne dans vos filets de pêcheur d'amour. Si vous êtes une femme, voici le type d'annonce à éviter de publier :

Femme seule aimant les chats, physique agréable, recherche le grand amour pour mariage et surtout faire des enfants. Dépêchez-vous j'ai bientôt trente-neuf ans.
Femme seule aimant les chats recherche n'importe quel plan cul, disponible 7/7 24/24. Allergique au latex, je préfère qu'on éjacule dans mon vagin et pas sur mes seins. J'ai trente-neuf ans.
Femme seule aimant les chats recherche homme fertile pour faire des enfants.
Femme seule de trente-neuf ans aimant les chats et les sorties accepte de partager son intimité avec un individu sympa et compréhensif, et surtout qui fera un bon père de famille. Cette annonce commence à expirer à cause de mes bouffées de chaleur.
Femme seule aimant les chats, ayant subi une hystérectomie à trente-neuf ans, recherche homme divorcé avec enfants.
Femme seule aimant les chats recherche n'importe quoi pour combler sa solitude. Enfants acceptés.
Femme seule aimant les chats.

Privilégiez ce type d'annonce :

Femme seule détestant les chats et totalement autonome recherche un homme n'ayant pas envie de s'engager pour s'envoyer en l'air et faire la fête. J'accepte de faire tout ce qu'on peut voir dans un film porno, j'aime bien faire à manger des steaks et la dernière chose dont j'ai envie c'est de pondre un chiard. J'ai trente-neuf ans mais j'en fais vingt-cinq et si j'ai envie d'un merdeux je pourrais toujours adopter un petit Cambodgien quand je serai à la retraite.

D'une façon générale, lorsque vous créez votre profil sur un site de rencontres, il est préférable de préférer certains qualificatifs à d'autres. Vous devriez mettre ce type d'attributs dans votre fiche :

  • Loyal
  • Sincère
  • Physique agréable
  • Aimant la fête, les voyages et les balades
  • Autonome financièrement
  • Libre
  • Intelligent(e)
  • Cultivé(e)
  • Aime rester sous la couette pour faire des câlins le dimanche
  • Animaux, enfants et belle-famille bienvenus
  • Dénué de préjugés

Il est donc déconseillé de mettre ces qualificatifs-ci :

  • Hypocrite
  • Vénal(e)
  • Méchant voire cruel, voire dangereux déjà condamné pour violence conjugale
  • Raciste et membre actif d'un parti d'extrême-droite
  • Sans domicile fixe
  • Problèmme de retarder mentale (sindraume de bébé secouer excusé moi ji peut rien)
  • Dépendant à l'alcool et aux drogues
  • Impuissant et fier de l'être, d'abord
  • Marié avec enfants, sans intention de divorcer
  • Veuf sans enfants, relaxé suite au procès
  • Pédophile (mais je prends mes médicaments)

Vous aurez compris qu'il est très important de mentir pour attirer le véritable amour. ne soyez pas trop honnête, ne tendez pas le bâton pour vous faire battre : sur les sites de rencontre, les femmes évitent en général les clochards violeurs ou les pédophiles héroïnomanes, et les hommes ne sont pas attirées par les obèses folles qui couchent avec leurs enfants et sont adeptes du chantage au suicide - c'est triste mais c'est comme ça. C'est comme quand vous passez un entretien d'embauche : peaufinez votre CV et expurgez-le des petites anecdotes qui peuvent vous desservir.

Searchtool.jpg N'hésitez pas à mentir sur votre identité en vous faisant passer pour une célébrité américaine comme Shia LaBeouf ou Scarlet Johansson. Personne n'ira vérifier du moment que vous payez votre abonnement.


Garder l’amour

Trouver l’amour est chose facile grâce à certaines drogues permettant d’endormir la conscience de l’être aimé, mais conserver son amour dans une cage est une chose bien plus difficile. Les problèmes d’hygiène et de sécurité se posent rapidement et cassent le romantisme : par exemple, comment ne pas être déçu(e) en voyant l’être aimé faire caca dans le seau mis à disposition dans sa cage ?

Pas la peine de tourner autour du pot (de chambre, ha ha ! Nous nous égarons) : la meilleure solution consiste à camoufler votre cachot aménagé (que nous pouvons aussi appeler « cachette secrète d’amour ») par un simple rideau, et mettre de la musique classique très fort. N’hésitez pas à vous inspirer de films d’amour très connus comme Misery ou encore Le Silence des agneaux.

Searchtool.jpg Un puits est bien pratique quand on tient à garder l'amour. Mais ne laissez pas votre caniche sans surveillance.


L'amour s'érode un jour, cependant, et il est temps d'en changer. Le divorce est bien souvent une solution préférable à une union qui ne satisfait plus personne. Dans cette situation, pensez avant tout aux enfants : enterrez-les avec leur mère. Maintenant, ils ne risquent plus d'aller vous dénoncer.

DP5.jpg

Avant d'être arrêté par la police, John W. Gacy (dit aussi le clown tueur) pouvait garder l'amour dans son sous-sol plusieurs semaines durant, pour ensuite mettre fin à une liaison douloureuse.

Remerciements

A l’issue de cet article, et après avoir mis en pratique tous les bons conseils donnés par le développement personnel, regardez-vous et faites le bilan : vous avez regagné l’estime de vous, vous nagez dans le bien-être, vous êtes à l’image de ce que vous souhaitiez devenir, vous connaissez l’amour et vous avez un réseau d’amis. Félicitations !

L’auteur tient par humilité à remercier ses maîtres à penser et à citer leurs ouvrages.

  • Bernard Madoff, Faites-moi confiance, 2009.
  • Charles Manson, Développer le leadership compassionnel, 1971
  • William Burroughs, J’aime la drogue, 1983
  • Don Vito Berluscorleone, Bien choisir son personnel, 1986
  • Karl Lagerfeld, Maigrir en trichant, 2007
  • Raymond Domenech, Jusqu'au bout du rêve, 2010
  • Laurence Pernoud, en collaboration avec Patrick Henry, J'attends un enfant, 1976


Qu'avez-vous pensé de Développement_personnel ?
 
104
 
91
 
15
 
2
 
7
 
8
 
11
 

Ce sondage a été créé le juin 23, 2010 08:50 et 238 personnes ont déjà voté.


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia