Détective Conan

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« S'ils restaient chez eux, la criminalité au Japon baisserait de 98%. »
~ Inspecteur Megure à propos de la famille de Kogoro Mouri et leur entourage

Détective Conan est un manga de Gosho Aoyama, qui avec un nom pareil doit sans doute être chinois ou un truc du genre.

[modifier] Histoire

L'étudiant Shinichi Kudo, très très très connu pour avoir résolu des affaires très très très compliquées, se retrouve dans un corps d'enfant après avoir consommé une boisson suspecte avec deux hommes en noir dans un parc d'attraction.

Il est donc condamné à prendre le nom de Conan Edogawa (Références : Conan comme Arthur Conan Doyle (auteur de Sherlock Holmes), Edogawa comme Rampo Edogawa auteur japonais) et à habiter chez sa copine Ran Mouri qui n'est pas au courant qu'il est Shinichi.

[modifier] Personnages

  • Shinichi Kudo, alias Conan Edogawa : Jeune étudiant très doué qui en sait plus que le commun des mortels sur à peu près n'importe quoi.
    Signe particulier : Il y a des meurtres partout où il va.
  • Ran Mouri : Amie de Shinichi. Ce dernier ne lui pas avoué qu'il était Conan, soi-disant pour lui éviter des ennuis, mais surtout pour pouvoir se rincer l'œil en toute tranquillité.
    Signe particulier : Il y a des meurtres partout où elle va.
  • Kogoro Mouri : Détective stupide, incompétent et vicieux. Conan l'anesthésie avant de lui faire dire par nœud-papillon-changeur-de-voix interposé la solution des affaires.
    Signe particulier : Il y a des meurtres partout où il va, ses voitures finissent à la casse moins de 48h après leurs locations.
  • Sonoko Suzuki : Amie de Ran. Elle peine à trouver un petit ami, ou alors quand elle en trouve un, c'est l'assassin ou l'assassiné. (Mais non, ce n'est pas elle qui a inventé la marque Suzuki, petits malins !)
    Signe particulier : Ses potentiels petit amis finissent toujours en prison ou à la morgue moins de 48h après sa rencontre /!\Si vous êtes un garçon ne l'approchez pas, fuyez!!! /!\.
  • Heiji Hattori : Ami et rival de Shinichi.
    Signe particulier : Il y a des meurtres partout où il va.
  • Yusaku et Yukiko Kudo : Parents de Shinichi. (Yusaku le pere, Yukiko la mere)
    Signe particulier : Beaux, riches et célèbres.
  • Kid l'insaisissable : Jeune sot qui fait des tours de magie.
    Signe particulier : Porte un déguisement ridicule.

Selon des statistiques parues au Japon, si tout ces personnages restaient tout le temps chez eux, le taux de meurtres au Japon baisserait de 98%.

[modifier] Meurtres

[modifier] Assassins

MaisC'estDetective conan.jpg

Conan aime montrer du doigt le méchant assassin quand le soleil se couche.

Les assassins trouvent toujours un système complètement invraisemblable à base de fil de pêche, de ruban adhésif et de fonction inconnue d'un appareil électronique pour tuer leur victime, si possible en chambre close ou avec un alibi indiscutable. On ignore comment ils arrivent à imaginer de tels systèmes, parfois très rapidement, et pourquoi ils veulent à tout prix se compliquer la vie alors que de toute façon l'enquête sera résolue en moins d'un quart d'heure.

Les assassins sont donc tous des génies, mais bizarrement c'est toujours le détective qui est applaudi, alors qu'il s'est contenté d'annoncer des faits que l'assassin connaissait déjà.

Un exemple de complication inutile : Le mystère du tengu de la brume (tome 11), dans lequel l'assassin étrangle sa victime sur un excès de colère, et emploie alors un système qui consiste à pendre sa victime à une poutre inatteignable dans une pièce très haute en détournant un fleuve à l'aide de planches recouvertes de ruban adhésif pour remplir la salle pour monter sa victime sur un bateau pneumatique, ce qui lui prend six heures.

On remarquera que s'il avait laissé le cadavre de sa victime par terre, il n'y aurait eu aucune preuve de sa culpabilité.

Note : Les assassins restent toujours sur les lieux du crime durant l'enquête, pour être sûrs d'être arrêtés par la police à la fin. Note 2  : Certains assassins sont suffisamment cons pour penser que leurs crimes sont parfaits, ils appellent donc le plus grand détective de la région (qui n'en est pas un, c'est en fait le gosse de 6 ans le détective) pour leur servir d'alibi.

[modifier] Victimes

Les victimes arrivent toujours, dans les deux minutes d'agonie avant leur mort, à dénoncer l'assassin grâce un code qu'elles inventent sur le moment. Evidemment, elles pourraient écrire simplement le nom de l'assassin, mais ça serait un peu trop facile, vous ne trouvez pas ?

Note : ces codes sont généralement incompréhensibles pour ceux qui ne parlent pas japonais, étant donné que ces codes sont basés sur les signes du syllabaire japonais, les régles du shogi (échec japonais) ou les significations des noms des suspects.

Exemple : Un type meurt avec le doigt du milieu levé, cela désigne en vérité la note de musique du milieu de la gamme, soit fa, qui en japonais se dit "é", é qui s'écrit avec le caractère de "la rose pourpre", rose pourpre qui se dit "mozu hazushi", qui n'est autre qu'un coup stratégique au jeu de go, coup créant avec les pierres l'idéogramme du soleil, idéogramme du soleil ne se rencontrant dans le nom que d'un seul suspect: l'assassin.

Note : Dans la série animée, les victimes et meurtriers ont tous la même tête d'un épisode à l'autre.

[modifier] Mobiles

Les meurtres sont commis :

  • 99,9997% par vengeance
  • 0,0001% par jalousie
  • 0,0001% pour l'argent
  • 0,0001% pour déconner.

Les mobiles de vengeance peuvent être divisé en deux groupes :

Quand l'assassin a eu raison :

Dans ce cas, la victime s'était comportée comme une immonde saloperie plusieurs années auparavant, et l'assassin a attendu patiemment le jour où Kogoro Mouri se pointerait pour passer à l'acte. Quand la solution du meurtre a été dite, l'assassin explique son mobile et tout le monde se met à pleurer.

Quand l'assassin a eu tort :

Ce type de mobile ne survient que quand la victime a été empoisonnée. L'assassin était convaincu que la victime s'était comporté comme une immonde saloperie alors qu'en fait non, la victime était gentille.

Quand le détective a fini son exposé et que l'assassin commence à expliquer son mobile, le détective lui dit que non, que son mobile n'est pas valable, qu'il s'est foutu le doigt dans l'œil et qu'en fait la victime l'aimait bien. Alors l'assassin se met à chialer et là, un policier entre pour dire que la victime a pu être sauvée de son empoisonnement. Tout le monde est content, youpi.

[modifier] Indices

Tout est un indice. Chaque chute, fait, parole, geste, objet ou quoi que ce soit d'inhabituel (ou pas... Mais surtout ou pas) est un indice. Quand le fait est trop inhabituel, Mr Aoyama déguise le tout en gag pas drôle, généralement commis par Kogoro Mouri, et personne n'y voit rien.

[modifier] Liste des volumes

Déjà parus :

  • 1. Tome 1
  • 2. Tome 2
  • 3. Tome 3
  • 4. Tome 4
  • 5. Tome 5
  • 6. Tome 6
  • 7. Tome 7
  • 8. Tome 8
  • 9. Tome 9
  • 10. Tome 10
  • 11. Tome 11
  • 12. Tome 12
  • 13. Tome 13
  • 14. Tome 14
  • 15. Tome 15
  • 16. Tome 16
  • 17. Tome 17
  • 18. Tome 18
  • 19. Tome 19
  • 20. Tome 20
  • 21. Tome 21
  • 22. Tome 22
  • 23. Tome 23
  • 24. Tome 24
  • 25. Tome 25
  • 26. Tome 26
  • 27. Tome 27
  • 28. Tome 28
  • 29. Tome 29
  • 30. Tome 30
  • 31. Tome 31
  • 32. Tome 32
  • 33. Tome 33
  • 34. Tome 34
  • 35. Tome 35
  • 36. Tome 36
  • 37. Tome 37
  • 38. Tome 38
  • 39. Tome 39
  • 40. Tome 40
  • 41. Tome 41
  • 42. Tome 42
  • 43. Tome 43
  • 44. Tome 44
  • 45. Tome 45
  • 46. Tome 46
  • 47. Tome 47
  • 48. Tome 48
  • 49. Tome 49
  • 50. Tome 50
  • 51. Tome 51
  • 52. Tome 52
  • 53. Tome 53
  • 54. Tome 54
  • 55. Tome 55
  • 56. Tome 56
  • 57. Tome 57
  • 58. Tome 58
  • 59. Tome 59
  • 60. Tome 60
  • 61. Tome 61
  • 62. Tome 62
  • 63. Tome 63
  • 64. Tome 64
  • 65. Tome 65
  • 66. Tome 66
  • 67. Tome 67
  • 68. Tome 68
  • 69. Tome 69
  • 70. Tome 70
  • 71. Tome 71
  • 72. Tome 72
  • 73. Tome 73
  • 74. Tome 74
  • 75. Tome 75

A paraître:

  • 76. Tome 76

[modifier] Avertissements

  • Comme tout manga qui se respecte, ce manga est évidemment une incitation à la violence, à la visualisation de vidéos pornographiques, au viol, au meurtre, au fascisme, au nazisme, à l'homosexualité, à la masturbation etc.
  • Si vous voulez un jour commettre un meurtre, inspirez-vous plutôt de la série Derrick, vous ferez des économies en fil de pêche.
  • Evitez d'aller en vacances avec un personnage de ce manga, car il y aurait forcément un meurtre. Et en plus si ça trouve vous seriez la victime.
  • Inutile de lire ce manga dans un sens de lecture occidental: il n'est pas prévu à cet effet.
  • Soyez attentifs: Ran et la petite amie d'Heiji sont absolument pareilles physiquement. Pour les reconnaître, aidez-vous de leur coiffure ou du contexte.
  • Inutile de lire ce manga jusqu'au tome 56, la relation Ran/Shinichi n'avance pas vraiment. Si vous voulez voir la poitrine de Ran, lisez plutôt d'autres mangas plus intéressants de ce point de vue.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Détective Conan" ?
 
370
 
237
 
22
 
33
 
11
 
70
 
14
 

Ce sondage a été créé le février 12, 2008 14:45 et 757 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia